Les 5 du Vin

5 journalistes parlent du vin

Projet bouchage: le Jugement de Sancerre

3 Commentaires

Ma récente visite à Sancerre m’a donné la possibilité d’aller un peu plus loin dans mon"Projet Bouchage" - ma tentative de comprendre les effets du bouchon de liège et de la capsule à vis sur les vins.

Parce que nous rabattre les oreilles avec la tradition ou les prétendues préférences des consommateurs (à qui de toute façon, on ne donne pas le choix, aujourd’hui), c’est parler dans le vide. Il faut déguster, juger dans le verre.

Clos-Henri-SB-11

Oui, le Clos Henri est capsulé – comme 80% des vins néo-zélandais!

A ma demande, Benoît Roumet, le dynamique directeur de l’Interpro des Vins du Centre-Loire, avait fait appel à ses producteurs pour qu’ils nous fournissent quelques vins embouteillés avec bouchon de liège et avec capsule – même vin, même millésime, aux fins de comparaison.

Quatre producteurs – et pas des moindres – ont répondu"présent". Trois collègues journalistes, aussi. Vous en connaissez deux: Agniezska Kumor, notre invitée polonaise, et David Cobbold. Le troisième est Suédois, il s’agit de Per Karlsson (de BKWine Magazine et Blog, http://www.bkwine.com).

Benoît Roumet, lui, a joué les sommeliers pour nous. Afin d’éviter toute influence, il nous a servi les verres à l’aveugle, vin par vin, deux par deux, en alternant capsule et liège, sans que nous puissions savoir de quelle bouteille ils provenaient.

La dégustation a eu lieu dans le cadre bucolique des jardins du Château de Sancerre.

L1050977

Les jardins du Château (photo H. Lalau)

Vous trouverez ci-dessous mes notes (je précise qu’elle ont été prises avant que le type de bouchage en soit révélé, mes confrères peuvent en témoigner).

Franck Millet Sancerre 2011

1 Bouchon de liège

Citron, tropical, rond, acidité fondue, long, assagi, plus ouvert

2 Capsule

Citron, maracuja au nez, belle amertume, un tout petit peu plus de fraîcheur; la différence est assez subtile.

Joseph Mellot Pouilly Fumé 2011

1 Capsule

Joli nez tropical, belle acidité; ample et long en bouche; finale sur des notes de poire.

2 Bouchon de liège

Poire, tilleul, camomille, ample, souple mais moins long, moins vif aussi.
Sancerre "Les Baronnes", Maison Bourgeois 2011

1 Capsule (et inertage)

Citron, assez exubérant, tropical, le fruit revient bien pêche blanche franc et tranchant protestant

2 Bouchon de liège

Moins de fruit, plus mou, agrume mais plus enveloppé cédrat pêche, "plus décadent", dit David; légère amertume finale.

Clos Henri 2008, Maison Bourgeois, New Zealand

1 Bouchon de liège

Acacia, tropical, très sympa, rondeur derrière le fruit; belle acidité.

2 Capsule

Agrumes et tropical, complexe, fruit très net; plus de précision

Clos Henri Rouge 2008 (New Zealand)

1 Capsule

Poivré, viandeux, fenouil; chaleureux, évolué (oxydé?).

2 Bouchon de liège

Fraise écrasée, cerise; en bouche, poivre, notes de cannelle et de fumé. Beau vin.

En résumé

A la fin de la dégustation de chaque doublette, nous avons essayé d’identifier le bouchon et la capsule.Ce n’était pas toujours évident. Notamment pour les deux premiers blancs.

Personnellement, j’y suis parvenu 3 fois sur 4 – les vins sous capsules présentaient systématiquement plus de fraîcheur, plus de peps, plus de précision. Mais je me suis trompé sur le rouge. Curieusement, sur ce pinot, le vin sous capsule me semblait le plus fatigué, presque usé.

Identifier, cela ne veut pas dire pour autant préférer. A l’exception du rouge, David et moi avons préféré les vins capsulés pour leur pureté, tandis que Per, lui, préférait systématiquement les vins bouchés liège, pour leur côté plus ouvert aujourd’hui.

Agnieszka se situait entre les deux. Voici sa propre conclusion, qu’elle a eu la gentillesse de me transmettre (c’est vrai que c’est une gentille fille): "Le vin obturé avec une capsule à vis est précis, vif, il garde mieux le fruit, les arômes sont immédiats et purs. Le vin obturé avec un bouchon est rond, souvent discret au nez, développe plus de complexité en bouche, garde mieux l’acidité. Il est intelligent, comme le font les producteurs qui ont fourni les vins à la dégustation, de pratiquer les deux modes d’obturation selon le marché auquel le vin est destiné. Le consommateur choisira le vin qui lui convient selon son goût personnel et les mets qu’il veut accompagner. Le problème avec le bouchon comme mode d’obturation c’est sa fragilité, sa variabilité, donc le risque trop élevé de vin bouchonné (5-7%)."

Dans le cas de la dégustation de notre Jugement de Sancerre (Hullo, Steven!) observons qu’aucun des vins ne présentait de défaut.

Ces conclusions sont assez semblables à celles que j’avais pu tirer de la comparaison effectuée sur le Grand Cru Schoenenbourg de Dopff au Moulin.

Elles n’ont rien de définitif – il nous faudra encore bien des dégustations pour émettre un avis qui fasse autorité. Elles permettent cependant déjà de répondre à "l’argument qui tue": non, il n’y a pas une supériorité avérée, systématique, consubstantielle du bouchage liège.

raisin vert 05421

Hervé

PS. Si vous êtes producteur, et que vous menez vous-même des tests comparables, n’hésitez pas à me contacter pour que nous puissions partager nos expériences.

 

Auteur : Les 5 du Vin

Journalistes en vin

3 réflexions sur “Projet bouchage: le Jugement de Sancerre

  1. attention a ne pas "rabattre" ses oreilles devant les yeux, bien que pour une dégustation à l’aveugle ce n’est pas trop grave….voire pratique…
    trève de plaisanterie c’est bien d’avoir ce genre de commentaires mais il existe aussi plusieurs types d’opercules dans les bouchons à vis et il est indéniable que le complexe bouchon +marquage peut souvent laisser une empreinte aromatique , même en l’absence d’un "goût de bouchon" veritable

  2. Je crois que la formule exacte est rebattre les oreilles, mais j’aime assez rabattre.

    • c’était juste une taquinerie, mais continuez à nous faire de beaux et interesssants articles.
      Un fidèle lecteur et vigneron

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 10 212 autres abonnés