Les 5 du Vin

5 journalistes parlent du vin

A bas la musique subie dans les restaurants !

3 Commentaires

Un dîner récent pris dans un restaurant du Sud-Ouest de la France, supposé être de bon niveau (recommandations de guides divers affichés à l’entrée), m’a rappelé avec force à quel point nous subissons, partout, de la musique de mauvaise qualité dans des lieux censés être dédiés à autre chose et, dans une certaine mesure, avec de la tranquillité à la clef. Qui peut m’expliquer les raisons de cette plaie sonore galopante, dont la source est généralement sans âme ni souci réel de l’agrément du client? Pour moi, cela fait partie d’une forme d’abrutissement généralisée, mêlé à une peur du silence. On le constate bien évidemment dans des parkings, dans des centres commerciaux et des supermarchés. Mais que cette manie de se remplir les oreilles avec n’importe quoi envahisse aussi la restauration me dépasse totalement !

Il ne faut pas se méprendre sur mon point de vue ici. J’aime beaucoup la musique et j’en écoute assez souvent (mais pas tout le temps). Et de toutes sortes. Je vais à des concerts, dans des clubs de jazz, et dans des bars où la musique fait partie de l’attraction et du raison d’être du lieu. J’ai fait un pèlerinage à Marciac la semaine dernière par exemple pour écouter plein de concerts, dont un set magnifique de blues d’Eric Bibb. Mais quand je vais au restaurant, soit la conversation est bien sonore et on n’a nul besoin d’un rajout de fond musical pour créer de "l’ambiance " (je n’aime pas cette expression fourre-tout), soit c’est un lieu de paix, de recueillement, et d’échanges en toute tranquillité et je ne vois pas du tout l’intérêt d’un "fond musical" comme une sorte de moquette sonore.

Pour illustrer mon propos (mais je pense que nous avons tous des exemples similaires) je vais vous raconter l’anecdote de mon dîner de l’autre soir, car elle est assez parlante. Désolé pour la longueur !

Le restaurant en question s’appelle Les Templiers, dans le joli village de Dunes, en Tarn & Garonne. En arrivant à 20h, sur réservation, nous étions les 2 seuls clients, et il en a été ainsi pendant 30 minutes. Au début, tout allait bien, c’est à dire qu’il n’y avait pas de musique. Puis, dans l’arrière-salle, quelqu’un a appuyé sur un bouton et une affreuse chanson pop des années 1980 s’est mise à grésiller à travers ce qui devait être un haut parleur de piètre qualité. J’ai demandé à la jeune serveuse si elle voulait bien éteindre: ce qu’elle a fait. Arrive ensuite la patronne qui lui demande pourquoi il n’y avait plus de musique. Je lui explique que nous préférons le silence, et, comme nous étions seuls dans l’établissement, je m’estimais en droit demander cette faveur. Elle m’a répondu, sur un ton rogue et la machoire crispée, "je vous préviens que je vais être obligé de le remettre quand les autres clients arrivent". Je lui ai demandé pourquoi. Elle m’a répondu "parce qu’ils le veulent". J’ai proposé alors que nous votions ensemble quand les clients arrivent, ce qui ne l’a pas fait rire. Elle a aussi dit que tous les grands restaurants mettaient un "fond musical".

Je me suis permis un doute sur ce propos, puis d’ajouter que la qualité sonore était, de toute façon, indigne de son établissement, et que nous étions les seuls à en "bénéficier" pleinement, alors que les nouveaux clients (ils n’étaient que 2), qui venaient d’arriver dans la salle de fond, ne pouvaient même pas l’entendre car le poste de radio était tout près de nous et bien éloigné des autres et il n’y avait pas de deuxième haut-parleur. Elle a fini pas accepter, de très mauvaise grâce. Quant à la non-qualité sonore, elle s’est mis a râler contre les sommes demandées par la Sacem pour passer une bonne musique, expliquant ainsi son choix d’une mauvaise radio et d’un appareil de piètre qualité. Je lui ai dit que cette pratique ne me semblait pas de nature à encourager une augmentation de sa clientèle !

Je suis déjà parti, sans manger, de restaurants qui pratiquent cette forme de pollution sonore, et je vais sûrement être obligé de continuer. J’aime choisir ma musique, et je peux choisir un bar ou bistrot en fonction de la musique qui s’y joue. Mais je déteste qu’on m’impose une musique non choisie dans un restaurant. Et vous?

David

 

Auteur : Les 5 du Vin

Journalistes en vin

3 réflexions sur “A bas la musique subie dans les restaurants !

  1. Oui, oui, et oui! Je plussoie comme disent les jeunes.

  2. l’argument est d’autant plus ridicule que la SACEM "rackette" les restaurateurs quelle que soit la qualité du materiel utilisé pour diffuser la musique, ainsi, de la radio à piles à Meitner ou Gryphon en passant par Weiss… c’est le même tarif!
    Quant à la musique au restaurant, il est vrai que souvent c’est une musique qui déchire les oreilles à la fois parce que c’est de la mauvaise musique et parce que le son est trop haut, ce qui contraint à l’égosiller pour se faire comprendre. Sauf chez moi, où nous ne diffusons que du jazz, en sourdine. Il ne m’est jamais arrivé qu’un client s’en plaigne, ou alors je n’ai que des clients timides ;-)

  3. Sans parler de la télé. Mais en effet une musique peut gâcher une prestation en restaurant. Et à ce propos j’avais un ami tenant un établissement de restauration vietnamienne de qualité à Carcassonne. Je lui avais posé la question : "Tu as un jardin de 800m2 où tu cultives tes légumes pour le resto, tes plats sont tous bien travaillés et présentés, tu en changes régulièrement, mais pourquoi, pourquoi, POURQUOI cette musique viet à 2 balles?
    - Parce que ces disques ne sont pas déclarés à la SACEM, qu’il me dit. Ce sont des productions locales. Les inspecteurs peuvent venir tant qu’ils veulent, je ne leur doit rien"

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 8 159 autres abonnés