Les 5 du Vin

5 journalistes parlent du vin

Un débat sur le vin dit nature qui restera dans les anales

16 Commentaires

Oui, le mot "anales", avec un seul "n", est intentionnel; vu le niveau du débat…

Michel Bettane a fait pas mal parler de lui, la semaine dernière, avec un article particulièrement véhément contre les vins dits nature.

Rien de très neuf – ce n’est pas mon copain Olif qui me démentira.

Sauf peut-être que cette diatribe, c’est en Italie qu’on peut la lire – et plus spécifiquement, dans le Gambero Rosso.

Ce qui me gêne, dans l’article de Michel Bettane, ce ne sont pas tant ses arguments, ses descriptions des vins déviants que l’on peut effectivement trouver sous le nom de vin nature, que leur généralisation à tous les vins nature, évidemment abusive.

Je trouve tout aussi abusive la levée de boucliers qui s’en est suivie de la part des partisans du vin nature.
Eux ont décrit Bettane comme un vieux gourou finissant, radoteur et obtus, se découvrant sur le tard une ambition de lobbyiste; c’est pour le moins exagéré.

bettane-gambero-rosso
L’objet de la dernière polémique en date

Bien sûr que les naturistes peuvent se sentir agressés, et c’est humain qu’ils répliquent, même vertement. Mais sauf à considérer le vin nature comme une vérité révélée, comment défendre l’indéfendable, le mauvais vin?

J’ai dégusté des vins nature comme ceux que décrit Bettane, des produits qui sont peut être sans soufre, mais aussi sans intérêt, car défectueux. Dans un cas, en Italie, justement, je me rappelle l’avoir fait remarquer au producteur qui m’a dit que je n’avais rien compris, que le vin nature demandait une formation particulière à la dégustation…

Dans d’autres cas, j’en ai bu d’excellents, de superbes, d’exaltants…

Alors je ne me sens vraiment pas le droit de condamner la démarche naturiste. Le sectarisme de certains de ses adeptes, par contre, si. Notamment quand ils ferment les yeux sur les horreurs de leurs collègues sous prétexte qu’ils sont de la même chapelle; et surtout quand ils disent à qui veut les entendre que seuls leurs vins expriment le terroir…

J’ai un peu l’air de vouloir ménager la chèvre et le goût de chou. Ce n’est pas le cas.

Michel Bettane ne fait pas partie du cercle de mes relations.
Je ne fais pas non plus partie de la mouvance naturiste.
Je trouve juste dommage ce déferlement d’intolérance, de part et d’autre. Le débat mérite mieux.
On est tombé là bien bas, au cul de la bouteille. Ni d’un côté, ni de l’autre, on a écouté l’autre.

Je pense pourtant que les vignerons dits conventionnels ont pas mal à apprendre des naturistes (au moins, de certains); que les naturistes doivent réaliser qu’ils font partie de la grande famille de la viticulture; et que leur choix, que je trouve légitime, même si leur voie est étroite, n’est qu’un des choix possibles pour faire du vin, et idéalement, du bon.

Tant pis si je me fais insulter de part et d’autre, comme c’est souvent le cas quand on refuse de choisir un camp; au moins, je suis en accord avec mes idées, mon ressenti. Je ne suis que d’un seul camp: celui de la liberté de vinifier à sa guise, d’en subir les conséquences… et de ne pas trop la ramener…

Oecuméniquement vôtre,

Hervé

Auteur : Les 5 du Vin

Journalistes en vin

16 réflexions sur “Un débat sur le vin dit nature qui restera dans les anales

  1. Le terme "nature" appliqué au vin est dénué de sens. Et il est vrai que je déguste des horreurs promues sous ce vocable car tout n’est pas "bon" dans la nature. Mais je déteste les catégories et les stéréotypes et il est injuste de stigmatiser tout un ensemble dont le contenu est variable. Dire que tout était mieux "avant" est une absurdité et un mensonge, car je doute fort que les défenseurs acharnés des vins à intervention minimale auraient dégusté avec plaisir toute la production du 19ème siècle, par exemple. Mais tous les vins dits "conventionnels" ne sont pas des merveilles non plus. Jugeons chacun par ses actes et faits et non pas par ses habits, même si on n’est pas branché par leur style.

  2. Point de vue coherent et respectueux des parties en présence, bravo,merci.

  3. L’expression" famille" de la viticulture, que j’ai employée ici, est peut-être un peu mièvre. Un copain me l’a fait remarquer. Mais "grand ensemble", ça me fait penser aux HLM de banlieue. "Secteur", c’est trop vague. Bref, je n’avais pas mieux en boutique et puis en définitive, c’est peut-être un voeu pieux, mais c’est comme cela que j’aimerais que ce soit, un "corps social", un ensemble de gens qui se parlent et se respectent plutôt que de se décrier les uns les autres. Parce que nous, en définitive, journaleux ou consommateurs, c’est leur vin qu’on aime ou qu’on n’aime pas.

  4. Super-compliqué de réagir sur ce blog-ci. Me suis déjà vu refusé +++++

  5. « La grande famille de la viticulture »
    Pas toi, mon Hervé d’amour !
    Tu y baignes depuis toujours,
    Evoluant dans son onde pure
    comme d’autres ont trempé dans le Styx.
    Tu me sembles plus évoquer les Atrides
    Et leurs sombres luttes fratricides
    Que l’amour des Eburons pour le grand Ambiorix !

    PS: simplifiez la procédure de réponse SVP …. ou on va devoir abandonner !

    • J’utilise cette procédure maintenant, je n’ai pas de problème. Quels sont les tiens.
      Il faut qu’on s’habitue, bien sûr, j’espère que ça ne va pas compliquer les choses, ce n’était pas le but.

  6. Que penserais-tu du « milieu » du vin, Hervé ? Et on ferait revivre Michel Audiard pour les dialogues. Dans certains magazines ils ont déjà Hédiard, alors …. fauchons les au passage !

  7. Double réponse à deux types de questions :

    . un de mes fils utilisait aussi cet hébergeur où je suis connu sous le nom de …. padresanctus !
    On me fourgue ces coordonnées chaque fois que je rentre mon e-mail, et on me demande un
    mot de passe ! Ensuite, une fois sur 3 environ, on me jette comme un malpropre et tout
    se bloque.

    . le synode, cela ne va que pour choisir un Châteauneuf-du-Pape, ou à la rigeur la Cuvée de
    mes roustons (quand il y en a bien deux).

  8. Hervé, juste une remarque dans ce débat quelque peu exaspérant. La nature ne sait faire qu’une seule chose : DU VINAIGRE ! C’est l’homme qui sait faire le vin. Hélas huit fois sur dix ces vins "dits naturels" sont poliment difficiles à déguster, mais avec un argument massu, c’est nos palais déformés qui n’arrive pas à les déguster.

    • Olivier, pour moi, votre chiffre de 8 défectueux sur 10 est très élevé. Sur une soixantaine de vins dits nature dégustés il y 3 ans, nous en avons sélectionné un tiers de très bons. Un autre tiers était correct mais sans grand intérêt, et le dernier tiers défectueux. Dans les vins conventionnels, nous avons habituellement un quart de sélectionnés, deux tiers de passables et le reste de défectueux…
      Cela n’a pas valeur statistique, mais c’est tout ce que j’ai à disposition.

      • J’aime tous les vins à priori et je me refuse de savoir à l’avance s’ils sont dits nature ou pas surtout depuis que je sais que certains dits nature ne sont même pas issus de raisins dits bio. Avant de les goûter, je refuse aussi de connaître l’encépagement. Ainsi, j’estime mon jugement plus authentique et moins biaisé que si j’écoutais à l’avance les pratiques et les croyances du vigneron. Et si le vigneron ou ses comparses estiment que mon palais est déformé, qu’ils aillent se faire empapaouter !

  9. ô combien je suis d’accord avec Toi, Hervé, et je signe à deux mains ce post d’une modération et d’une intelligence exemplaires. Les étiquettes me font horreur, et je ne goûte guère le politiquement correct. Et il se trouve, que les suiveurs bêtes ou peu scrupuleux des vins dits natures, ainsi que de ceux issus de l’agriculture bio-dynamique prennent parfois un malin plaisir d’en abuser.

  10. Article amusant d’une "amatrice" de vin italienne de passage à Paris

    da parigi con furore:
    Quello che non funziona nel vino naturale, tra l’altro

    http://www.intravino.com/grande-notizia/quello-che-non-funziona-nel-vino-naturale-tra-laltro/

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 10 491 autres abonnés