Les 5 du Vin

5 journalistes parlent du vin


1 commentaire

J’ai bien aimé ce Jaén…

Jaén sonne comme joyau. C’est la Reine du Dão, comme disent les Portugais, qui parlent de casta (cépage) au féminin.

En Français, on dira plutôt le roi. 

Jaen (2)

Un roi bien entouré qui se retrouve rarement seul dans la bouteille. Un roi généreux porteur d’élégance et de richesse fruitée. Un roi aussi qui sans sa cour fait son effet, habillé de rouge profond, un bouquet délicat en guise de sceptre, d’une acidité faible compensée par le minéral cristallin des gemmes ciselés, la parole à la fois suave et intense qui facilement vous charme.

Le cépage

Il est très répandu dans la région du Dão où il serait apparu vers la moitié du 14es, apporté par les pèlerins venus de Saint-Jacques de Compostelle. Puis il aurait presque disparu, laissant quelques traces suffisantes pour se faire enregistrer comme cépage survivant au milieu du 19es. Pour revenir en force au premier quart du 20es et servir, à l’image du Carignan ou de l’Aramon, de cépage post-phylloxérique hyper productif. 

Depuis, l’esprit productiviste s’est fortement calmé, le Jaen a retrouvé ses esprits et comble aujourd’hui ses partenaires d’assemblage.

La route de St Jacques…

On apparente le Jaén à la Mencìa, un cépage qu’on trouve à Bierzo, à l’extrême ouest de la province de Léon en Castille. Mais aussi sur le chemin qui mène de St Jacques au Dão, en Galice où il s’appelle Loureiro tinto. La vigne a toujours été voyageuse… (ndlr: rappelons que Jaén est le nom d’une ville et d’une province d’Espagne, au Nord de l’Andalousie. Elle est aujourd’hui plus connue pour l’olive que pour la vigne).

 Jaen (1)

La plante

Cépage vigoureux, il faut le tailler court, d’autant plus que le Jaén est sensible au vent (port érigé).

Son débourrement est précoce et sa maturité arrive en 2ème époque.

Il craint le mildiou, l’oïdium, l’excoriose et la pourriture grise.

Ses grappes moyennes, coniques et ailées, aux grains compacts s’attachent aux rameaux par un pédoncule robuste souvent lignifié dans sa partie supérieure. Ses baies de taille moyennes adoptent une forme ovoïde et arborent une peau épaisse noir bleuté grisées de pruine.

209894_215781425104753_2104340_o

Un Jaén 100%: Quinta de Lemos Dão 2007

La robe sombre offre encore des reflets violacés, témoins d’une jeunesse gardée qui se retrouve au nez. Les marmelades de fruits rouges et noirs étonnent par l’intensité de leurs parfums, on croirait avoir les baies sous le nez. Quelques épices apportent le signe d’une évolution sous-jacente, un peu de curcuma et de muscade pour nous dire que les années ont malgré tout passées, sans beaucoup d’effets certes sur ce boute-en-train. Adolescente, la bouche suit le même profil. Esprit de jouvence qui offre à la fois sa texture suave de fruit bien mûr et le ressort minéral au léger amer à l’appréciation des papilles qui n’en reviennent pas. Pourtant ici l’acidité n’est guère développée, le grain tannique sage, le bois intégré, l’alcool modéré, le truc, c’est peut-être l’équilibre gracieux de la structure, l’accroche minérale, la densité juste. Quel charmeur, ce Jaén!

457546_421770794505814_2051226470_o

Quinta de Lemos, le domaine aux quatre lunes

59942_161856033830626_8370214_n

C’est ce que représente le blason que l’on retrouve sur les étiquettes. Quadruple symbole de la rose par la famille aux quatre coins explorée, des quatre montagnes qui entourent la Quinta, des quatre cépages principaux utilisés dans les cuvées et enfin des quatre valeurs familiales: l’humanité, la simplicité, la vision et le partage.

La Quinta est située à Silgueiros, au nord de Viseu. Elle compte 23 ha de vignes et 8 ha d’oliviers entourés de bois. Les parcelles légèrement incurvées offrent au vignoble leur sol sableux de décomposition granitique perché à une altitude comprise entre 300 et 400 mètres.  

 

Quinta de Lemos301795_472842586065301_579710465_n

http://quintadelemos.com

 

Marc Vanhellemont

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 10 492 autres abonnés