Les 5 du Vin

5 journalistes parlent du vin


2 Commentaires

Plus de Facebook pour la promotion des vins & alcools (en France)

Bon nombre de marques de vin et d’alcool utilisent les réseaux sociaux pour faire leur promotion.

Mais au pays d’Evin, cela pourrait bien devenir de plus en plus difficile.

La Cour de cassation vient en effet d’interdire une application mobile permettant aux internautes de publier des recettes de Ricard sur leur mur Facebook, considérant, qu’il s’agissait d’une publicité intrusive, qui est interdite sur les sites internet français pour les vins et spiritueux.

Mais l’arrêt peut-il avoir une quelconque influence sur les publicités émises par les marques depuis leurs filiales étrangères?

facebook

Hervé


8 Commentaires

Méditerranéen, le Malbec?

Les contre-étiquettes sont une source quasi-inépuisable d’inspiration pour les oenophiles… et les journalistes naturellement goguenards que nous sommes. Qu’elles soient informatives, banales, inutiles, choquantes… ou erronées, comme c’est le cas de celle-ci.

Contre étiqueete curieuse (1)

On y lit que le Malbec est un cépage… méditerranéen! De quoi choquer plus d’un ampélographe, car il est on ne peut plus Atlantique.

Ses parents s’appellent Prunelard (un vieux Cépage du Tarn) et Magdeleine Noire (une Charentaise qui a également enfanté le Merlot).

Quand aux endroits où on le trouve aujourd’hui (à part peut-être les Pouilles… et Limoux), ils sont eux aussi atlantiques, que ce soit sur la rive Est de l’océan (Cahors, Bordeaux) ou sa rive Ouest (Argentine).

Contre étiqueete curieuse (2)

Le plus drôle, c’est que l’étiquette fait bien mention de cépages atlantiques comme les Cabernets ou le Merlot…

Quoi qu’il en soit, Limoux, aire partagée entre un versant atlantique et un versant  méditerranéen, est donc une des rares AOC de France avec Cabardès, Malepère et Lavilledieu, à pouvoir proposer des assemblages cabernet-syrah. Les Australiens n’ont qu’à bien se tenir!

Marc et Hervé

PS. Et le vin? Correct. Les épices sont bien là, la contre étiquette ne ment pas. Quant à la richesse aromatique, au fruit généreux, c’est une autre histoire. Mais là, on entre dans le subjectif.

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 11 296 autres abonnés