Les 5 du Vin

5 journalistes parlent du vin

Pique-nique à la plage, c’est de saison

2 Commentaires

Lever les yeux, les plonger dans l’azur. Lever le verre, admirer le contraste du rosé. Tendre les lèvres, le déguster. Apéro, prémices des agapes ensoleillées. Rouges et blancs ont droit de cité. Nuances différentes sur la profondeur du ciel, mais un plaisir buccal tout aussi grand.

 

 DSC_8702

 

Quelques classiques et d’autres revisités…

Tapenade, anchoïade, poivronade rouge et leur corbeille de légumes crus joliment taillés

C’est facile ? Quelques raviers se déposent sur les nattes, les vins se débouchent dans la foulée et colorent dans le même moment les verres tendus. Blanc ou rosé ?

Rosé avec l’anchois,

Revaou rosé 2012 Domaine Revaou

Velouté comme un abricot, tant en couleur qu’en texture, il évoque les gelées de fruits jaunes et blancs, pomme, poire, pêche, abricot, un peu de figue blanche douce et juteuse. De quoi affoler les anchois, surtout quand ils découvrent les notes anisées de la bouche. Ils en perdent même leur sel, mais ce manque d’esprit passager met en exergue le melon teinté de lavande.

 DSC_8677

Le poivron rouge, dont on mélange d’ail et d’huile d’olive la chair sortie du four ou l’olive concassée s’en accompagnent tout autant…

Amplitude rosé 2012 Cave des Vignerons Londais

Le poivron lui donne des impressions boisées qui disparaissent au profit d’herbes aromatiques, romarin et sauge soulignés de cade. Puis, les papilles se font plus inquisitrices et forcent l’amertume délicate de l’écorce de pamplemousse à équilibrer l’élan sucré du légume. Ou affermit celle de l’oléagineux.

 

 

Place à de curieuses sphères

 

L’Aubigue blanc 2011 Domaine Les Fouques

Doré clair comme un rayon sur l’onde, il confit le cédrat et l’abricot, fait croquer la bouche. À le goûter, on le croit volontiers fait pour l’apéro et les agapes maritimes. L’assise minérale parfumée de fleurs d’oranger et d’amandier se lie sans broncher aux embruns iodés. La longueur épicée de poivre et de cumin, une pointe de fenugrec, le pamplemousse, rehaussent la complexité et fait fondre d’impatience la bouillabaisse en gelée.

DSC_9974

Bouillabaisse en gelée

Jaune safran, elle fige le temps. Boule de cristal qui nous révèle les secrets de l’antique recette apportée dans la contrée par les Grecs. Rouget, loup, seiches et moules s’enroulent dans un tourbillon immobile. Laissent le temps d’oser un rouge…

Prestige rouge 2010 Domaine La Sanglière

Aérien certes mais pourvu d’un tempérament fruité bien prononcé, croquant la cerise et la fraise. Les tanins à peine civilisés apportent la griffe utile à l’accroche du plat. Décapent la gelée pour tout de go aller à l’essentiel. Le filet de rouget, il s’en délecte. La seiche le rend fou comme le loup. Le safran l’aide à gober la moule. Cerfeuil et pomme de terre jouent les figurants, c’est charmant.  

Prestige blanc 2012 Domaine des Myrtes

Plus classique, épicé de plantes aromatiques et de citron confit. Très agrume, il a le caractère vif qui sied au plat, avive la saveur des poissons sans entrer en conflit avec le safran qu’il enrichit de cumin et de cardamome. L’accord s’en retrouve plus intense, plus complexe.

Symphonie rosé 2012 Château Sainte Marguerite

À la première gorgée, on le croit facile, simplement fruité ce rosé, sans grande prétention. Mais, c’est se tromper ! Ses gelées de fruits jaunes transforment la bouillabaisse en concerto buccal, relayé par le minéral qui aidé du floral nous joue une symphonie maritime sur un développement iodé. Surprenant.

 

 DSC_8734

Tartare de dorade, carpaccio d’artichaut violet

C’est avéré, le rosé et l’artichaut sont faits pour s’entendre. Leur ajouter un tartare de dorade est un plaisir supplémentaire.

Les Valentines rosé 2012 Château Les Valentines

Un nez de melon, d’abricot, de fleur d’oranger adoucissent l’amertume du légume.  

Simple, puis quand il s’ouvre, avoue son minéral, son croquant, son fruit délicat, ses épices, sa fraîcheur croquante, comme il sied de l’apéro jusqu’au dessert.

DSC_8613 

 

Salade de poulpe

Les tentacules grouillent dans le saladier et impressionnent le rosé.

Prestige rosé 2012 Domaine de la Sanglière

Saumon lumineux, son nez délicat délivre de légers embruns iodés. Ils se mélangent aux senteurs de garrigue et font transiter le poulpe de la mer vers la terre. La bouche minérale au juteux intense de groseille, framboise et grenade, bien épicé et rafraîchi d’agrume au goût ajoute sa note fruitée citronnée à la vinaigrette.

 

Une note sucrée pour terminer

 DSC_8585

Tarte aux abricots

Eva rosé 2012 Domaine Desachy

Elle a un charme fou. Habillée d’abricot, coiffée d’un pétale de rose, elle se poudre le nez d’épices, gonfle sa robe de figue blanche et, fraîche et gourmande, croque à pleine dents le fruit de la pâtisserie. Puis élégante, elle reprend avec doigté un beau morceau de gâteau. Nous voilà subjugué.

 

Le vent se lève, le sable vole, il est temps de rentrer…

Les très belles photos sont l’œuvre de François Millo (directeur du CIVP)

CiaoDSC_0078

Marc

 

 

Auteur : Les 5 du Vin

Journalistes en vin

2 réflexions sur “Pique-nique à la plage, c’est de saison

  1. « … Sur la plage abandonnée
    Coquillages et crustacés
    Qui l’eût cru déplorent la perte de l’été
    On a rangé les vacances
    Bu tous nos petits canons
    Et c’est triste quand on en pense à la saison
    Où on voyait Marc Vanhellemont … »

  2. Merci pour ces recettes pratiques de pique nique.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 10 638 autres abonnés