Les 5 du Vin

5 journalistes parlent du vin


2 Commentaires

Au bout du Médoc

Trip à l’orée de l’estuaire, à Soulac, petite bourgade balnéaire…

???????????????????????????????

C’est le plan « B », initialement, le phare de Cordouan était la première destination. Le ciel bas, la houle un rien agitée, le grain taquin ou l’averse surprise ont découragé le capitaine. Nous emmener voir le Versailles des tours à feu lui semblait dangereux.

???????????????????????????????

Du coup nous voilà en compagnie de Jean Paul Lescorce, Bunker’s Guide… Le Bunker est ce que les Français appellent faussement un Blockhaus qui est une maison de bois en allemand. Le Bunker est une casemate, un fortin, une redoute, un retranchement, bref dans ce cas-ci un petit morceau du gigantesque mur de l’Atlantique. Jean Paul a entreprit de désensabler les constructions bétonnées qui fermaient le côté sud l’estuaire de la Gironde. Une entreprise de mémoire faite seul sans aucune aide, encore trop récent peut-être pour le politique… Treize années pour déblayer quelques  mètres cubes de sable, de gravas, d’immondices  pour nous offrir un site incroyable, une suite de bunkers qu’il nous explique, sachant leur fonction, le moment de leur construction, celle de leur destruction.

???????????????????????????????

Après un peu plus de deux heures sous terre, éclairé par quelque fanal à la lumière froide comme cet autre temps, nos cœurs et nos tripes réclament traitement plus doux, sans parler de nos âmes…

 ???????????????????????????????

En route vers le pique-nique, à l’abri du vent et de la pluie, pas fort clémente cette fin d’été ! Un bout de plage abandonné par les vacanciers, quelques chaises prêtées et nous voici comme des rois un sandwich de grenier médocain à la main (charcuterie faite de tripe), un verre de rosé de la Tour de By dans l’autre. Frédéric Le Clerc nous commente son vin, puis nous sert La Roque de By, croquant et fruité, juteux et frais, qui se plaît en notre compagnie.

 ???????????????????????????????

Cordouan, revient, virtuel, au phare de Le Verdon, 3D lunettes chaussées, on aurait aimé y pique-niquer, une autre fois.

 442px-Cordouan

Il fait toujours gris et la Tour de By surgit de son écrin vert.

Médoc et Cie sep 2013 138

Fin d’après-midi, quelques pas dans le vignoble, ascension de la tour, à 15 mètres, le regard se perd jusqu’à l’orée des 110 ha qui nous entourent, chais, explications, et dégustation. Un rayon, certes fugace, vient nous caresser sans nous distraire des millésimes impatients. De l’année 1982 jusqu’à nos jours, le Château La Tour de By nous égaye.

???????????????????????????????

1982 offre sa suavité, il lui reste du fruit, un rien de cumin, la rondeur d’une cerise confite. 1989 droit, à la fraîcheur tendue se pare de confiture de griotte parfumée de cardamome. 1990 croque la croûte de pain nappée de gelée de groseille au curcuma. 1995 se parfume de compotes de cerise et de groseille rafraîchies de menthe et de menthol, sa bouche onctueuse apporte à la bouche un confort inattendu. 2000 respire l’épice, poivre, muscade, cumin, le fruit en retrait, le tanin fin. 2003 étonnamment fruité à la fraîcheur mentholée, à la bouche fluide, à la finale fruitée.  2005 au nez de fraise poivrée, de cerise au thym, à la saveur minéral du caillou éclaté. 2009 aux accents de cacao et de réglisse, de confiture de cerise noire, de burlat et de prunelle, la bouche juteuse à la trame tannique serrée. 2010 ombré de café, paré de gelée de cassis, relevé de poivre noir, il construit son architecture élégante qui nous emplit la bouche avec délicatesse. 2011 respire encore le moka, le lacté de la jeunesse, son fruit se souligne du trait amer de la réglisse.

Médoc et Cie sep 2013 190

Frédéric a également prévu trois millésimes de sa cuvée particulière Héritage de Marc Pagès, 2009 et 2010 fermés, à attendre. Seul le 2011 offre encore un peu de fruit avant de se fermer à l’image de ses aînés.

 ???????????????????????????????

La température se réchauffe, il fait plus clément ce soir, l’apéritif se prend dehors, on respire. Fin de journée, moment convivial, avant de passer à table. En fermant les yeux, on s’invente un personnage d’Un Souper en Médoc,

Médoc et Cie sep 2013 243

le dernier livre de Bruno Albert, aux éditions Féret, il nous manque les habits d’époque à l’aube du second empire…

 

Là tout au bout du Médoc, le soleil s’est couché, nous n’allons pas tarder, heureux de cette journée agréablement originale.

 

 

Ciao

Médoc et Cie sep 2013 245 

Marc

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 10 844 autres abonnés