Les 5 du Vin

5 journalistes parlent du vin

Lille aime le vin

3 Commentaires

Notre invitée polonaise Agnieszka Kumor nous revient de Lille…

Je viens de passer deux jours à Lille pour réaliser mon prochain grand reportage radio. Visiter les entreprises innovantes, ça creuse! N’étant pas adepte de la malbouffe et du réchauffé, j’ai soigneusement sélectionné mes restaurants, laissant de la marge pour des découvertes de dernière minute. Et j’en ai fait ! C’est un vrai bonheur de trouver des gens qui aiment le travail bien fait, qui aiment le vin et qui le font savoir.

1. Ambiance vieux café au Comptoir 44. Photo Agnieszka Kumor

Ambiance vieux café au Comptoir 44. Photo Agnieszka Kumor

Quand je suis en déplacement en province ou à l’étranger j’aime bien dénicher de bons établissements qui servent les vins au verre. Car les restaurants qui vendent les grands crus au prix fort, c’est bien joli, mais c’est cher! Trop cher. Je préfère acheter une grande bouteille chez un vigneron et l’accompagner d’un bon dîner à la maison. Dans un restaurant, j’aime déguster les vins au verre. Mais de bons vins, et non pas « du rouge », « du blanc » et « du rosé » de base éventé ! Et voilà que rue de Gand, dans le vieux Lille, je trouve au moins deux établissements qui semblent avoir la même vision des choses.

Simplicité et élégance au Comptoir 44

Le premier se trouve au numéro 44. C’est lundi soir. Décor de vieux café du Nord de l’Europe, ça tombe bien – on est dans le Noooord ! L’accueil, chaleureux et sans prétention, est au rendez-vous. Cohabitent harmonieusement des vieilleries chinées par ci, par là, sans doute à la grande Braderie de Lille, et des fleurs blanches disposées dans des vases modernes, près des fenêtres. Le menu est simple, il s’avérera délicieux. Les murs sont en briques, le sol en bois. Un air de jazz ronronne en arrière-plan. Voilà pour l’ambiance. Onze vins servis au verre, les prix allant de 4,80€ pour un Corbières La Clef 2010 du Château Gléon, à 5,90€ pour un Côtes de Lubéron Le Chataîgnier du Domaine de la Citadelle. Un verre de Champagne Nicolas Maillart Brut Platine est à 9€. Mon Touraine « Hortense » 2012 du Claux Delorme (Albane et Bertrand Minchin) (5,30€) est un sauvignon vif et élégant, avec une finale superbe. Il a parfaitement servi de mise en bouche, pour accompagner ensuite les croquettes de crevettes grises en entrée. Je prolonge ma ballade gustative avec un Beaujolais Village 2010 du Domaine des Nugues (Gelin père et fils) (5,70€) – croquant, plein de fraîcheur et de fruit.

2. Du très beau Beaujolais Villlage du Domaine des Nugues chez Gérard Gelin et son fils Gilles

Du très beau Beaujolais Village du Domaine des Nugues chez Gérard Gelin et son fils Gilles

Je l’ai choisi pour ma corolle de dorade (à la cuisson idéale !) accompagnée d’une crème aux asperges vertes et d’une purée de pommes de terres maison. Bien sûr, Comptoir 44 possède une jolie carte de vins en bouteille où figurent toutes les régions de France, et même deux vins étrangers. Mais ce qui m’a plu dans la démarche de ce restaurateur, c’est sa sélection soigneuse de vins au verre, avec le choix porté sur des cuvées simples et élégantes. Et aussi les prix, customer friendly, qui sont une invitation à la dégustation. Cela va sans dire: la température du vin était impeccable. Et le serveur, lui aussi, était à croquer !

Le Vin Qui Danse vous met l’eau à la bouche

Passons de l’autre côté de la rue, au numéro 41. Cette adresse m’a été fortement recommandée par un couple du quartier. C’est mardi midi, changement d’ambiance, mais le plaisir reste intact. Car au Vin Qui Danse, le vin est roi; au point que chaque, je dis bien, chaque plat de la maison a sa suggestion au verre ! Dix vins sont ainsi proposés, chacun avec un descriptif. Mais rien ne vous interdit les mésalliances. In vino veritas !

3. Le Vin Qui Danse avec la modernité. Photo Agnieszka Kumor

Le Vin Qui Danse avec la modernité. Photo Agnieszka Kumor

Ce restaurant lillois fait partie d’une fratrie de trois, deux autres Vins Qui Danse[nt] se trouvent à Paris, du côté du Panthéon et entre la gare Saint Lazare et les Batignolles. A Lille, les murs en brique rouge rappellent l’histoire du pays du textile, des mines et de la sidérurgie, disparus depuis trente ans. Mais la population de cette région est très jeune et dynamique, et on respire cette énergie à chaque coin de rue. Ici, les peintures de style moderne ornent les murs et l’heure est à l’expérimentation.

La carte de vins est riche et recherchée. Les bouteilles viennent directement de chez les vignerons. Le verre est servi à table à la température idéale. Le serveur est professionnel et souriant. Les prix, aussi, très «amicaux» pour le client : entre 4€ pour un Bergerac blanc 2010 du Château La Renaudie (également disponible leur Pécharmant 2007 à 5€) et 6€ pour un Haut Médoc 2007 Cru Bourgeois du Château Puy Castéra. Je goûte un Saint-Nicolas de Bourgueil 2011 du Vignoble de la Jarnoterie (Carine et Didier Rezé), au nez agréablement végétal et prononcé du cabernet franc pur jus, frais et joyeux. Il accompagnera le bar parfaitement cuit, avec son tian de tomates et d’aubergines et un coulis au poivron rouge.

4. Un Vouvray ample et fruité. Photo Agnieszka Kumor

Un Vouvray ample et fruité. Photo Agnieszka Kumor

Mais voilà que déjà une autre alliance m’interpelle : un Vouvray 2009 des Vignobles Brisebarre (Philippe Brisebarre) et un pain perdu avec sa glace de confiture de lait. Ce sera le meilleur pain perdu de ma vie ! Le chef veut bien me trahir son secret : il l’a cuit dans la crème anglaise. Le vin est un chenin sec, ample et fruité, avec une pointe de sucrosité de compote de pommes caramélisées en finale, qui sied si bien à ce délice.

5. Les trois bières ch'tis. Photo Agnieszka Kumor

Les trois bières ch’tis. Photo Agnieszka Kumor

Visiter un pays de la bière (même s’il aime aussi le vin) sans en acheter, ça ne se fait pas. J’en ai emporté trois. Trois bières artisanales. A l’vote !

Agnieszka Kumor

Comptoir 44 : 44 rue de Gand, 59000 Lille, Tél. : 03 20 21 03 63. Ouvert 7j/7j midi et soir. Le même propriétaire possède aussi l’estaminet Le Royal.

Le Vin Qui Danse ! : 41, rue de Gand, 59000 Lille, Tél. : 03 20 21 02 33. Ouvert tous les jours midi et soir, sauf lundi.

About these ads

Auteur : Les 5 du Vin

Journalistes en vin

3 réflexions sur “Lille aime le vin

  1. Agnieszka, une fois de plus tu as tout compris. Les Lillois sont de grands amateurs de vins, mais les quitter en oubliant les bières du pays, ça craint ! As-tu seulement pensé à mettre dans ton sac de voyage le fromage du cru que l’on appelle le "Puant" ? Si oui, je pense que tu garderas un souvenir ineffaçable du Vieux Lille ! :-) Personnellement, j’en ai ramené dans ma voiture. Elle s’en souvient encore…

  2. Il me semble me rappeler que Jim nous avait déjà parlé de la Jarnoterie et des Mabileau l’année dernière.
    Bonjour à nos amis de Saint Nicolas (et de Bourgueil).

  3. Chers Amis, merci pour votre lecture amicale. Pas de "Puant" dans mes bagages, mais un Grand reportage haut en couleurs sur l’esprit entrepreneurial des gens du Nord !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Joignez-vous à 9  328 followers