Les 5 du Vin

5 journalistes parlent du vin

Il est permis de rêver: la communication et le vin ailleurs

7 Commentaires

Story-telling-Chineune publicité en faveur du vin en Chine. Cela ne me fait pas rêver (enfin, cela dépend de quel aspect on parle), mais c’est au moins autorisé là-bas.

En France nous sommes gouvernés par une loi très restrictive, voire imbécile (car prendre les gens pour des débiles enfantins est en soi signe d’imbécillité) quant aux moyens de communiquer sur le vin. Il est vrai que d’autres pays ont des lois encore plus strictes. Ces autres pays, pour l’essentiel (il y aussi des relents de prohibition dans certains pays scandinaves) sont gouvernés par des régimes à coloration musulmane ou hindoue. La France, à priori, est un pays laïque mais agit parfois comme si elle était entre les mains d’une secte puritaine.

Je ne reviendrai pas sur les derniers avatars de cette mentalité pathétique qui considère que personne n’est capable d’auto-réguler sa consommation d’alcool parce que quelques-uns semblent avoir (ou avoir eu) des difficultés dans ce domaine. Prenant la forme d’un nième cafouillage gouvernemental avec erreurs, incompétences et mensonges à la clé, ils montrent tout de même qu’avec l’ANPAA nous avons en face un redoutable appareil de lobbying qui vise peut-être une forme de prohibition pure et simple. Si ces gens obtenaient tout ce qu’il veulent (on peut considérer, comme Michel, que le risque est faible mais restons vigilants tout de même), chacun sera bien protégé de tout en vivant avec des sortes d’airbags sécuritaires autour, le monde sera gris, et on vivra tous très vieux, très pauvre et très malheureux. Peut-être même que nous aurons Mme Boutin pour Président.

Je veux plutôt vous donner à voir quelques exemples de ce que d’autres pays peuvent voir comme publicité pour et autour du vin, et sans que le taux d’alcoolisme soient plus important chez eux qu’ici.

Image1pour un restaurant bar-à-vins aux USA

Image2and you can have it with bubbles if you prefer

On pense parfois, avec un brin de nostalgie, au temps (de crise aussi) où la France défendait avec ardeur ses vins et ses vignerons…..

Image3eh oui, et cette campagne était financé par l"état !

En Grande Bretagne, la publicité pour du vin, y compris par des revendeurs, n’est pas interdite. Voici un exemple d’un clip pour la chaîne de magasins Majestic Wine.

Mais il existe aussi des pays producteurs, pas très loin d’ici, ou la consommation du vin est encouragée et des campagnes publicitaires en faveur du vin sont financés par l’état. Regardez l’Espagne, qui a vu, il est vrai, sa consommation de vin baisser d’une manière encore plus dramatique que celle de la France. Le gouvernement espagnol a rappelé l’interdiction de communiquer sur le vin dans le médias, TV compris, et nous avons vu des films TV de toute beauté pour la marque Freixenent, par exemple. Mais aussi une campagne de communication nationale pour le vin en général avec un célèbre acteur espagnol qui se trouve aussi être propriétaire d’un vignoble, comme porte-drapeau. Impensable en France apparemment.

On ne doit pas oublier non plus que communiquer ne se résume pas à de la publicité (ou à de la propagande, si vous préférez). Car cela restreindrait le champ à quelques grosses structures ayant les moyens de se payer des agence de communication, des pages de revues, des spots à la TV ou au cinéma. On peut très bien communiquer avec intelligence et avec peu de moyens de nos jours, grâce à cet outil formidable qui est l’internet et grâce auquel ce blog, entre autres, existe. Un producteur italien (et j’ai oublié lequel) a même fait un site web dans lequel il offre une formation générale sur le vin qui traite de l’ensemble des vins, et non seulement que des siens. Un tel effort louable mériterait d’être suivi par d’autres.

Fermer (ou même menacer de fermer) de tels sites serait évidemment une stupidité sans nom. Et je ne parle même pas de la question, essentielle, de la liberté de la presse qui est déjà mis en cause en France par le jugement (en 2010) condamnant un article sur le Champagne paru dans le Parisien (je crois). A la limite, que la publicité pour le vin soit encadrée ou même disparaisse ne me gêne pas tant que cela. Mais défendons à tout prix le droit de communiquer librement.

David

Auteur : Les 5 du Vin

Journalistes en vin

7 réflexions sur “Il est permis de rêver: la communication et le vin ailleurs

  1. Dites Messieurs, est-ce si évident ce rapprochement, (on peut même dire métonymie comme figure de style), entre les décolletés en haut et en bas, des demoiselles galbées et le Vin?

  2. Superbe pub pour le wine bar…

  3. Il n’y a pas de traduction pour copyright en chinois. Pas même le concept.

  4. Les Argentins eux,communiquent de cette fort belle façon sur la boisson nationale !

    belle accroche !

    emocion!

    tango emocion !

    C est J.Berthomeau qui a mis ces clips en ligne il y a qq mois .

  5. Merci pour ces clips argentins sympathiques. La consommation du vin en Argentine a baissé aussi fortement qu’en Espagne. Peut-être faudra-t-il attendre que nous ne consommons plus que 20 litres par an pour voir des changements?
    Pour ces dames, je serai évidemment pour des pubs qui mettent en scènes des hommes. J’en ai peu vu, il est vrai hormis des situations de boire. Je vais chercher un peu.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 10 410 autres abonnés