Les 5 du Vin

5 journalistes parlent du vin

#Carignan Story # 192 : Alban, avec ses Sabots…

2 Commentaires

Alors que j’approche tout doucettement ma deux centième (et pourquoi pas du – on peut rêver – millionième lecteur pendant que j’y suis ?) m’est venue l’envie soudaine de revoir ce que j’écrivais dans le tout premier numéro de cette rubrique inattendue qui me bloque mon Dimanche. Je parlais alors de gastro et de Sabots, des Corbières et des yeux lumineux d’Hélène, de Brassens et d’Alban Michel, dont la cuvée d’alors, un 2007 justement baptisé « La Mauvaise Réputation », avait remporté mon vote. Il s’agissait du Domaine Les Sabots d’Hélène à Feuilla, dans l’Aude, mais à deux pas des PO.

Photo©MichelSmith

Photo©MichelSmith

Par chance, l’autre soir, je tombe nez à nez avec le facétieux et néanmoins Lorrain, Alban, accompagné comme de coutume de son attachée de presse favorite, directrice artistique et livreuse en chef, la belle Hélène Balme. Il glisse dans ma gibecière un Carignan de sa dernière production, une sorte de cuvée spéciale, si j’ose dire vu qu’il continue sur sa « Mauvaise Réputation » et qu’il en est même au millésime 2012 … À table, au Via del Vi, à Perpignan, il a eut la bonne idée de nous ouvrir cette nouvelle boutanche de première baptisée "Plus noire que rouge".

Toujours farceur, cet Alban ! Photo©MichelSmith

Toujours farceur, cet Alban ! Photo©MichelSmith

On a là tout ce qu’on attend d’un vieux mais solide Carignan des Corbières (plus de 80 ans), un tirage riquiqui (600 bouteilles, je crois, pour ce millésime 2011), un pressurage lent issu d’un vieux pressoir verticale en bois, levures naturelle pour la fermentation, pas de « cochonneries » pour reprendre l’expression d’Alban, pas de soufre, pas de filtration, un élevage de deux ans en barriques d’occasion et pas une seule ombre au tableau. Du lumineux, de la matière en pagaille, du croquant, du puissant aussi (14,5°) pour un prix de 16 euros départ cave.

Photo©MichelSmith

Photo©MichelSmith

Et quelle bouteille ! Ou plutôt quelle étiquette ! Pas très conforme puisqu’elle s’arroge le droit d’utiliser une appellation, Corbières Maritimes (les vignes ne sont pas loin de Fitou) qui n’existe pas. Elle reproduit la photo d’un slogan « Percepteur, huissiers, garnisaires, demi-tour ! » qui, peint sur le mur d’une maison à l’entrée du village de Saint-Jean-de-Barou, lorsque l’on vient d’Embres-et-Castelmaure par la D 205, signale au touriste qu’il est en terre Cathare, dans ces Corbières insoumises et revendicatrices. Cela tombe bien, car Alban, en plus d’être un brin poète, est légèrement chamailleur. Entre Nougaro et Brassens.

Michel Smith

Auteur : Les 5 du Vin

Journalistes en vin

2 réflexions sur “#Carignan Story # 192 : Alban, avec ses Sabots…

  1. Michel, je ne me souviens plus si tu nous a parle du carignan blanc dans ces chroniques carignanesques.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 10 252 autres abonnés