Les 5 du Vin

5 journalistes parlent du vin

Brochette de livres, cadeaux à mettre sous le sapin

4 Commentaires

La fin d’année approche, la chasse aux cadeaux fait rage, voici quelques idées livres autour du vin, brochette franco-belgo-québécoise.

Bouquins de fin d'année 2013 001

Tout d’abord Recettes de ma Vigne, un livre qui nous touche au plus profond de notre passion la vigne et le vin. Il tire ses recettes de tout ce que peut nous donner la plante, des sarments au marc en passant par les vrilles, les feuilles, les raisins, de quoi coller encore plus avec cette liane sans laquelle notre vie ne serait pas la même. Écrit par Catherine Bernard et Anne-Sophie Thérond, aux éditions du Rouergue.

???????????????????????????????

Premier livre belge: un guide des endroits où aller manger quand, même Belge, on ne connaît pas la ville, la région ou le quartier d’à côté, ou pour l’étranger qui aimerait bien s’y retrouver parmi l’offre généreuse rencontrée sur tout le territoire. C’est le guide Delta 2014, aussi touffu qu’une bible gourmande.

www.deltaweb.be  

???????????????????????????????

Le second guide est québécois; c’est le Guide Revel 2014 qui chante les bulles, surtout champenoises, mais qui n’hésite pas à les quitter pour explorer Crémant, puis pétillants du monde entier (y compris au Québec), chaque cuvée étant commentée et expliquée. Limoux y occupe un petit cahier spécial et bien mérité, Guénaël nous ayant concocté une dégustation de quelques Blanquette et Crémant de Limoux à Bruxelles; une belle redécouverte d’un produit qui ne brillait guère jusqu’ici pour sa qualité intrinsèque. Voilà qui est réparé et promet à l’appellation languedocienne un avenir étincelant.

???????????????????????????????

Guide Revel Champagnes et Autres Bulles par Guénaël Revel aux éditions Modus Vivendi

Enfin, tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur le vin belge. Un livre écrit en duo par mon homonyme (mais qui a la délicatesse de signer Marc Vanel) et Guy Durieux. Le livre remet un peu les idées en place et ne cède pas au romantisme de laisser croire à une implantation vinicole dès l’occupation romaine. Basé sur une documentation fouillée, il décrit pied par pied les balbutiements du vignoble belge qui vit sa première bouteille produite au 7es, puis son développement et son déclin qui n’est pas le fait de l’armée de Louis XIV ou de celle de Napoléon Ier

???????????????????????????????

Ce livre n’est pas présent en librairie pour l’instant, mais on peut se le procurer sur le blog www.marcvanel.be, soit payer 25 euros (frais de port offerts pour la Belgique) sur le compte "Vignobles Sambre et Meuse – BE60 0682 3437 5770" ou encore envoyer mail à vignobles@piezo.be pour de plus amples renseignements.

Un livre ça fait toujours plaisir, c’est mieux qu’offrir un savon à votre beau-père, des mouchoirs à votre copine, une cravate à votre patron, un god à votre belle-mère (quoique), un chien à votre neveu…

Joyeux Noël

3181-0-boule-de-neige-pailletee 

Marc

About these ads

Auteur : Les 5 du Vin

Journalistes en vin

4 réflexions sur “Brochette de livres, cadeaux à mettre sous le sapin

  1. Sous l’sapin ? On y sera tous tôt ou tard…

  2. En général c’est le beau-père qui te passe un savon parce que tu lèches les bottes de ton patron en lui offrant une énième cravate si moche qu’elle fait hurler ton chien dont tu te débarrasses auprès de ton neveu. Quant à ta copine, elle se désespère de voir que c’est sa mère qui a reçu le god en cadeau et elle, les mouchoirs en consolation. Ah la la quel Noêl mon pauv’Marc. Heureusement qu’il y aura aussi des bons livres de fiction pour passer les fêtes.

  3. Que donnent les dégustations de ces vins de Wallonie ? J’avoue n’en connaître aucun. Et avec quel met se boivent-ils ?

    Au sujet de sapin/arbre ou de sapin/planche, j’ai souvenir du souhait de l’ancien propriétaire du domaine de la Grand Ribes, M. Sahuc (entre Sainte-Cécile-les-Vignes et Rochegude) d’avoir sa sépulture dans sa propriété, au pied d’un bel arbre qui était planté là au milieu des vignes (mûrier ou chêne, je ne sais plus). L’autorisation de faire ainsi fut à l’origine d’un parcours long et semé d’obstacles (autorisation préfectorale, intervention d’un hydrogéologue agréé…) mais qui aboutit favorablement. Je ne sais pas si le souhait a été exécuté ou non. S’il l’a été, les planches de l’ultime enveloppe ont du pactiser avec les racines de l’arbre…et peut-être de la vigne toute proche. Entre végétaux, la communication existe, paraît-il !

    À nouveau bon Noël

    Georges

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Joignez-vous à 9  297 followers