Les 5 du Vin

5 journalistes parlent du vin

#Carignan Story # 208 : Auriol, faudra attendre…

4 Commentaires

Ici, comme ailleurs, plus d’une fois je l’ai dit et je le redis : le négoce du vin m’intéresse. Contrairement à d’autres critiques, internautes surtout, j’affirme que l’installation de sociétés de négoce dans une région ne peut que traduire une forme de dynamisme, de montée en puissance du vignoble, une ascension qui normalement, si elle est bien menée, doit profiter à tous les acteurs du secteur. Parmi la demi douzaine de négociants qui comptent dans le Midi, Saint-Auriol, la société fondée par la bouillonnante Claude Vialade du côté de Lézignan-Corbières, se débrouille plutôt bien à l’export.

Son Carignan, IGP Aude 2012 « Le jour et la nuit », semble être destiné au marché anglo-saxon, ne serait-ce que par les diverses mentions en anglais qui figurent sur l’étiquette principale dont celle qui nous informe de l’âge des vignes : « 50 years old vines ». On apprend en lisant la « contre » qu’il est commercialisé en Irelande, mais d’après mon caviste perpignanais, Jean-Pierre Rudelle, il le proposera à 5,60 € la bouteille en son Comptoir des Crus.

Photo©MichelSmith

Photo©MichelSmith

Alors, ce vin ? Eh bien, robe bien sombre, nez sauvage de maquis et de fruits cuits, il est encore un peu dur en bouche. Je dirais même assez dur, rustique si je cherche à être aimable, avec des tannins plutôt verts et végétaux. La faute en incomberait-elle à des vendanges mécaniques ou à des cuvaisons trop longues ? La fiche technique dément au moins la partie vendanges de ma question, affirmant qu’elles sont manuelles. Le rendement, lui, est de 40 hl/ha et la vinification a été faite en macération carbonique. Ce vin issu des très beaux domaines de Claude, semble bâti de telle manière qu’il faut, à mon avis, l’oublier en cave au moins 3 ans avant d’en espérer quelque chose d’appréciable sur une belle côte de bœuf. Pour ma part, j’ai tenté mon test de 48 heures en vidange au frais, mais sans grand succès…

Michel Smith

Auteur : Les 5 du Vin

Journalistes en vin

4 réflexions sur “#Carignan Story # 208 : Auriol, faudra attendre…

  1. Sacrée bonne femme, cette Claude. Je me rappelle quelques belles dégustations chez elle dans les années 2000.
    Salue-la de ma part, Michel, si tu veux bien.

  2. Bonjour à tous :-)
    La cuvée de Carignan "irlandaise" – objet de la dégustation de Michel Smith – est un assemblage psécifique pour notre client irlandais Musgrave, et c’est bien pour cela que les mentions sont en anglais. Il a aimé effectivement une cuvée qui peut être jugée tanique, un profil "fort comme un irlandais" et il a bien le droit !!
    La cuvée ‘historique’ que suit notre ami JP Rudelle, au Comptoirs des Crus est issue des terrasses de l’Orbieu, vignoble historique de St Auriol, elle est issue de macération à grains entiers et d’eraflage. Elle est – à mes yeux – plus finement épicée, les tannins sont plus doux. … enfin de mon point de vue.
    je vous propose de venir la déguster sur Vinisud Hall B3 Allée 42.
    Welcome
    Bienvenus à tous !!
    Benvengut à toutis !
    Ha ! j’ai plaisir à avoir ainsi de vous nouvelles. Hervé un Gd bonjour depuis les Corbières !!!
    Claude Vialade

  3. Quel Talent, cette Claude Vialade! On dirait comme un virus familial.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 10 258 autres abonnés