Les 5 du Vin

5 journalistes parlent du vin


8 Commentaires

Classez, classez, il en restera toujours quelque chose!

Vous n’êtes pas sans savoir (oh que j’aime cette formule qui fait passer celui qui sait pour un expert et le reste du lectorat pour des cruches!), vous n’êtes pas sans savoir, donc, que les Climats Bourguignons et les Villages de Champagne demandent à être classés par l’UNESCO. Comme Lavaux et comme Saint Emilion. Comme les Châteaux du Val de Loire, les Temples d’Angkor, les Pyramides de Gizeh et la Mosquée de Kairouan. J’en passe et des meilleurs, des plus grands, des plus vieux, des plus culturels et des plus mal entretenus.

Ce que vous ignorez peut-être, par contre, c’est que les Pêcheurs de Crevettes à Cheval d’Oost-Duinkerke y figurent déjà, eux, au titre du Patrimoine Culturel Immatériel de l’Humanité.

Ne nous arrêtons pas en si bon chemin. Quels que soient mes doutes sur la justification de ce type de classements, et surtout sur l’efficacité de la protection qu’ils apportent aux paysages ou aux traditions classés (voyez Chambord), je ne peux m’empêcher de me dire que le monde du vin et de la gastronomie mérite une plus grande reconnaissance.

logo-unesco-2

Le précieux macaron du Patrimoine Mondial

Voici donc une liste de propositions dont, j’ose l’espérer, bon nombre aboutiront à un classement rapide:

-Les Primeurs de Bordeaux (au titre de l’Héritage Spéculatif de l’Humanité)

-Robert Parker Jr (au titre de Blogueur d’Avenir de l’Humanité)

-Les Bretts de Bourgogne (au titre de Déviation Sensorielle de l’Humanité)

- David Cobbold (au titre du Biojournalisme)

-Le Gris de Toul (Au titre de Et pourquoi pas le Gris de Toul?)

-L’Étiquette Orange de Veuve Clicquot (au titre du Soutien aux Avocats Nécessiteux)

-L’Anorak Orange de Marc Vanhellemont (au titre de la Lutte Raisonnée contre les Oiseaux Ravageurs)

-Le Communiqué de Presse Vin avec Notes de Dégustations Incorporées (au titre de l’Aide à la Presse Décérébrée)

-Le Pinot Noir de Limoux (au titre du Mémorial des Noces de Cana)

-Le Vin désalcoolisé (au titre de Paradoxe liquide de l’Humanité)

-1855.com (au titre de la Sécurité Routière, pour son système exclusif de Slow Delivery ® )

-Le nom de Champagne hors de Champagne (au titre de la Protection du Cognac et du Pays du Vaud)

-La Moustache de Jim Budd (au titre de Curiosité Pileuse de l’Humanité)

-Le Genouillet de L’Indre (au titre des Cépages Oubliés au fond d’un Tiroir)

-Les Vendanges Tardives Alsaciennes (au titre de Meilleur Remake d’un Concept Allemand)

-Les Tannins Verts dans les Rouges du Sud (au titre de l’Exception Culturelle)

-Le Peigne de Michel Smith (au titre de Produit de Première Nécessité)

-Les Vendanges Précoces Alsaciennes (au titre du Crémant).

-La Cave Coopérative Chroniquement Déficitaire du Midi de la France (au double titre de la Mathématique Quantique et du Capitalisme à Visage Humain)

-Le Rosé Pamplemousse (au titre de l’Extension du Fast Food au Vin)

-La Flatulence Dorée (au titre du Patrimoine Olfactif de l’Humanité)

et pour finir:

-Le Vin dans son ensemble; d’ici, de là et d’ailleurs.

Pour qu’on le mette dans un musée; pour qu’on n’en parle plus; et surtout, qu’on n’en boive plus jamais.

Classez, classez, il en restera toujours quelque chose!

Hervé Lalau


Poster un commentaire

Trop d’eau dans notre Budd?

Des consommateurs américains ont déposé une plainte contre la marque Budweiser (USA), qu’ils accusent de vendre de la bière coupée d’eau, ne respectant pas les normes en vigueur aux Etats-Unis.

C’est vrai que pour des Tchèques, cette Bud n’a sans doute plus qu’un vague rapport avec la version originale de Ceske Budejovice (c’est l’origine du nom, et de la recette).

420px-Budweiser_Budvar_and_glass

La Bud, la vraie, la Tchèque…

Mais si je vous en parle, c’est pour couper court à une rumeur aussi déplacée qu’un boeuf charolais dans une lasagne Findus.

Non, notre Budd n’est pas coupé. Je veux dire, édulcoré. Ni même, affadi.

Jim n’a rien perdu de sa vigueur, il fait feu de tout bois.

Conservé en pleine forme par quelques courts séjour en service de cryo, la moustache dressée, frétillante, guillerette,  la chemise sobre et amidonnée, il voue à l’eau un culte aussi modéré que David au Pape qui vient de rendre sa tiare.

Ce qui n’est pas boeufs tire, comme on dit en Pavière.

Hervé

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 10 860 autres abonnés