Ya d’la joie, Monsieur Trénet!

Je ne sais pas trop ce qu’il aurait débouché pour ses 100 ans, le Narbonnais, mais puisque c’est cette année, et que je ne peut pas voir la Grande Bleue sans penser à La Mer, je lui dédie un verre de Saint Chinian rosé 2012 de la Cave de Roquebrun.

Pour le côté fluide, élégant et rocailleux à la fois.

Un vin qui soit à la fois un peu poète, un peu cabot, un peu fou, un peu zazou. Un vin qui va avec cette jolie phrase: « Il faut garder quelques sourires pour se moquer des jours sans joie.»

Michel, toi qui aime les crus du Languedoc, tu as peut-être d’autres idées?

Hervé

4 réflexions sur “Ya d’la joie, Monsieur Trénet!

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.