#Carignan Story : # 2011 : il est fort ce Fortant !

Après ma fabuleuse dégustation de la veille à Daumas Gassac, suivie d’un grand « tasting » prolongé par une brillante soirée organisée de mains de maître par Olivier Raynal des Caves du Roussillon assisté de l’expertise technique du maestro Hervé Bizeul, tout cela en prélude de Vinisud, j’avais décidé de me coucher raisonnablement tôt, c’est-à-dire avant minuit. La raison voulait en effet que je puisse me présenter parmi les premiers le lendemain matin à l’ouverture des portes du salon professionnel, afin de repérer les lieux.

Photo©MichelSmith
Photo©MichelSmith

Car j’avais une mission délicate à accomplir. Pour la seconde fois cette année, je co-animais avec Sebastian Nickel le plus bénévolement du monde une conférence-dégustation (il y a un autre mot pour cela) dans l’importante zone du salon occupée par le mastodonte régional qu’est devenu Sud de France. Du tire-bouchon que j’ai mis dans ma poche (mille excuses) à la température des vins, tout avait été parfaitement organisé, je dois le dire: la salle était pleine à craquer, les échantillons choisis par nous illustraient bien les différentes approches autour du cépage méditerranéen, et quelques représentants de Carignan Renaissance étaient-là pour nous soutenir. L’occasion était trop belle pour moi de goûter un Carignan qui m’était jusque là inconnu, celui de Fortant de France, une maison de négoce installée à Sète.

_fortant_de_france_reserve_des_grands_monts_carignan2011_bdx_dom_bd_9664_mini

Dans les années 80, lorsque je débarquais dans le Midi – autant dire sur la Lune -, un certain Robert Skalli faisait figure de chantre des vins de cépages et des vins de Pays d’Oc avec cette marque Fortant de France. Pour lui, les vins de l’avenir (et du Midi) devaient s’appeler Chardonnay, Cabernet, Merlot, Syrah… et accessoirement Grenache. Il en vendait des millions dans le monde à l’époque et nul doute que par son action il a contribué à redorer le blason des vins du Languedoc-Roussillon. Michel Rolland, «l’œnologue volant», participait un temps aux assemblages de cuvées haut de gamme, telle l’éphémère «F», dédiée au fondateur venu d’Oran, Francis Skalli, dont le nom reste attaché à des marques restées célèbres dans les pâtes alimentaires, Lustucru et Rivoire & Carret. Il y avait aussi un domaine prometteur, Silène des Peyrals, aujourd’hui oublié, un autre domaine en Corse dont on trouve quelques reliquats en grandes surfaces. Entre temps, les Skalli ont revendu leur affaire de vin, plutôt discrètement, au géant bourguignon Boissetqui possède aussi la maison Gabriel Meffre à Gigondas. En bon capitaliste, on n’est jamais trop prudent, les Skalli ont quand même  gardé leur domaine californien, St Supéry.

Photo©MichelSmith
Photo©MichelSmith

Bref, on se perd un peu dans ce dédale de ventes, d’achats et de reventes, de cessions et d’associations puis d’abandons purs et simples,avec des marques qui valsent comme les étiquettes.

Dès lors, c’est assez ironique pour moi de constater que la maison qui ne voyait le vin qu’au travers de cépages «internationaux» se met à commercialiser un roturier du nom de Carignan, après avoir tâté de l’appellation contrôlée! Reste que cet IGP Hérault 2011 pompeusement appelé «Réserve des Grands Monts»goûté en ce tout début de Vinisud, m’est apparu digne d’intérêt. Je l’ai même trouvé délicieux: joli nez fin de garrigue, bouche à la fois ferme, dense et élégante, finale classieuse sur des tannins grillés où l’on retrouve les parfums du maquis, c’est un vin que l’on peut garder pour le gigot du dimanche !

Photo©MichelSmith
Photo©MichelSmith

On le trouve à moins de 9 € aux Caves Notre Damequi font également partie de la maison Skalli; et donc, si j’ai bien suivi du groupe Boisset, et qui classent bizarrement ce vin en Pays d’Oc alors que la mention du Carignan est interdite dans cette IGP. Passons. D’ailleurs, la fiche technique étant très vague (on y parle de sélection parcellaire, de macération carbonique, de macération pré-fermentaire à froid et à chaud…), hormis 10 mois d’élevage en fûts de chêne français, j’en déduis que ce vin est issu d’une ou de plusieurs des bonnes coopératives des Hauts Cantons : Montpeyroux? Saint-Chinian? Roquebrun? Va savoir…

Michel Smith

Une réflexion sur “#Carignan Story : # 2011 : il est fort ce Fortant !

  1. Une précision de cabinet de RP de la Maison Boisset, mail que je tiens à faire partager :

    Bonjour,
    Votre article nous a interpellé, jusque-là rien d’anormal puisque c’est la raison d’être d’un article. En revanche nous ne souhaitons pas laisser sans réponses vos interrogations concernant le vin que vous avez dégusté et apprécié.
    Nous vous livrons les précisions apportées par Laurent Sauvage à qui l’on doit les vins de la nouvelle gamme Fortant de France. Et pour plus de précisions le dossier de presse en pj.

    Le Carignan Reserve des Grands Monts 2011 provient d’une sélection parcellaire de vieux carignans de 80 à 100 ans situés sur des vignobles des hauts cantons (400 m d’altitude), il est classé en IGP Hérault.
    La vinification est en partie traditionnelle (70% de l’assemblage) avec une pré-fermentaire à froid suivi d’une longue macération; en partie en macération carbonique (30%) afin d’exprimer le bouquet et les saveurs de garrigue
    L’élevage se fait en cuve et moitié en fûts (gros contenants de 350 à 600 Litres) afin de développer la complexité sans perdre l’équilibre et la fraîcheur.

    Nous serions ravies de vous faire découvrir l’ensemble de la gamme, lors du « Week-end Escale à Sète » auquel nous sommes heureuses de vous vous convier (invitation envoyée par email séparé).

    Dans l’attente, nous l’espérons, du plaisir de vous y retrouver,

    Bien cordialement

    Véronique Desmazure & Nathalie Bergès-Boisset
    Mini-LOGO-ACTUELLES mail
    10 rue de l’Egalité – 21700 Nuits-Saint-Georges (FR)
    +33 (0)3 80 30 14 30
    http://www.actuelles.biz Logo twitter pour mail@actuellesRP

    J’ai répondu que j’étais partant pour un week end cet été !

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.