Franc comme un Cabernet de Loire

Qu’il y a-t-il de meilleur en ce monde que l’amour et une bonne bouteille de Cabernet Franc bien mûr? OK, Jim, deux bouteilles de Cabernet Franc bien mûr!

Pour l’amour, je ne peux rien faire pour vous; mais pour le Cabernet Franc, aujourd’hui, je vous propose le Saint Nicolas de Bourgueil du Domaine du Clos Pichard 2012.  Un vin signé Jean-Pierre David, et vendu 6,25 euros chez Colruyt, taxes et accises comprises.

Clos Pichard

Petit prix ou pas, ce vin réunit pour moi tout ce qu’on peut attendre d’un bon rouge de Loire: du fruit (en l’occurrence, de la fraise garriguette) pas d’esbroufe, pas de surextraction, pas de ces tannins envahissants qui vous niquent le palais, pas de cet alcool qui vous empêche de vider la bouteille –  voire le verre, pour les petits joueurs.

Si j’osais, je parlerais de buvabilité, de tension, de minéralité, de toutes ces béquilles du vocabulaire qui sentent l’initié à plein nez.

Mais pourquoi jouer les cuistres, pourquoi se hausser du col quand ce vin est si gai, si volubile, si franc. O sancta simplicitas!

Pas besoin d’en rajouter. Ce vin est fait pour les gosiers en pente. Pas pour les pisse-vinaigre. Pour eux, il y a le Clos Pilchard.

Mes biens chères soeurs, mes bien chers frères en Bacchus, ne cherchez pas la petite bête, le trop de ceci, le pas assez de ceci. Humez et buvez en tous. Et puis vivez, si vous m’en croyez!

Hervé Lalau

 

6 réflexions sur “Franc comme un Cabernet de Loire

  1. georgestruc

    Bien cher Père Hervé, merci pour votre homélie en faveur de la paix dans et par le vin, via le cabernet de Pichard. Nous allons élever nos coupes vers le ciel joyeux de ce Printemps en priant pour que 2014 soit une sacré bonne année. Et pour que votre santé soit bonne, gage de belles dégustations et de l’écriture de billets habiles et savoureux.

    Les vignes poussent à une rapidité incroyable ; certains viticulteurs se sont fait piéger et viennent tout juste de finir de tailler alors que la cinquième feuille était sortie !! Rarement vécu.

    J'aime

  2. Verriest René

    Je me suis naturellement précipité chez Colruyt pour tester deux flacons de ce vin . Déception! Où sont le fruit et le gourmandise du St nicolas de Bourgeuil?
    Marc , là tu me décois. Je t’ai connu plus gourmand ! il manque du fruit, de a rondeur. Ce vin est osseux! Dommage.
    René Verriest

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.