Les 5 du Vin

5 journalistes parlent du vin

Saint Joseph Express

7 Commentaires

Voici quelques jours, j’ai passé quelques heures dans l’appellation Saint Joseph. Pas de quoi prétendre que je connais l’endroit comme ma poche. Juste de quoi me mettre l’eau à la bouche et me donner l’envie de vous en parler. De partager quelques coups de cœur, tout en sachant que cette sélection est forcément très réductrice.

Car Saint Joseph, c’est vaste! L’appellation s’étend sur une soixantaine de km du Nord au Sud, sur la rive ouest du Rhône. Du granite, du gneiss, mais aussi du calcaire (comme à Châteaubourg); mais on peut tout de même trouver trois grands dénominateurs: les pentes, la proximité du fleuve et la syrah (pour les rouges, du moins, qui constituent plus de 90% de la production).

J’en ajouterai un autre, tout à fait personnel: la qualité de leur fruit, en blanc comme en rouge.

IMG_4647

De Tain l’Hermitage à Tournon sur Rhône, il suffit de prendre la passerelle (Photo © H. Lalau 2014) 

Ma petite sélection de blancs

Chapoutier Les Granilites 2013

Au nez, c’est plutôt floral. En bouche, c’est vif, avec un côté salin qui allonge la finale.

IMG_4620

Photo © H. Lalau 2014

Cuilleron Le Lombard 2013

Nez très expressif de poire et de frangipane, Bouche bien grasse, mais doublée d’une bonne vivacité.

Boissonnet 2013

Au nez, de l’abricot, en bouche, de l’amande fraiche et du miel d’acacia.

Coursodon 2011

« La base du vin c’est pas la richesse mais l’équilibre », explique Jérôme Coursodon. Qui a mis en pratique cette profession de foi, avec un blanc  de marsanne qui reste allègre, joyeux malgré l’élevage bois. Le nezd’abricot évoquerait presque le viognier, mais non, il n’y en a pas.

 

 IMG_4637Lieu-dit Sainte Epine, à Saint Jean de Muzols (Photo © H. Lalau)

Ma petite sélection de rouges

Cave de Tain Saint Joseph 2012

Voici la plus grosse cuvée de l’appellation, peut-être la plus représentative aussi, d’une certaine façon. Une chance pour nous (et pour Saint Joseph), elle est excellente. Si toutes les coopés de France travaillaient comme celle de Tain…

IMG_4626

Au nez, de la fraise, de la cerise, assez exubérantes, et de la mûre ; la bouche est dense, solide mais bien fraîche (une pointe d’eucalyptus). Les tannins sont bien ronds, l’ensemble laisse une impression de plénitude. Un vin qui a du répondant – redégusté une heure plus tard, il s’était encore ouvert.

Domaine Pierre Gonon 2012

Les frères Gonon, Jean et Pierre, exploitent 10ha de vignes quarantenaires (toutes en bio), réparties entre trois coteaux de Mauves à Saint Jean de Muzols.

Ce nez est une épicerie à lui tout seul : au rayon fruits, de la mûre, du cassis, au rayon épices, du poivre, du clou de girofle, de la tapenade ; la bouche, elle, est juteuse mais vive, la finale très longue avec un retour du fruit noir et un peu de pierre à feu. Grand vin.

Domaine Coursodon 2011 Cuvée L’Olivaie

Ce domaine familial de 15ha – Jérôme représente la 5ème génération – est situé à Mauves.

Nez intense, évoquant la framboise et le réséda. Poivre et réglisse en bouche; beaucoup de fraîcheur.

Domaine de la Côte Sainte Epine Vieilles Vignes 2011

Encore un domaine familial (c’est Mikaël Desestret qui est aux manettes); 7 hectares sur la commune de Saint Jean de Muzols, et plus précisément sur le lieu dit Sainte Epine , un des plus réputés de Saint Joseph.

Au nez, une belle giclée de cerises griottes, accompagnée de légère notes fumées; tannins très fins. Corsé, tendu, minéral, c’est le type même du grand vin du Rhône Nord, conjuguant plaisir et complexité.

Aléofane rouge 2012

Natacha Chave a encore mis dans le 1000 avec ce 2012 très sensuel. Le nez déborde de fruit (cerise noire, framboise), la bouche est plutôt sur les épices, notamment la réglisse; belle longueur et superbe tannins soyeux. J’adore.

IMG_4621

En résumé, beaucoup de belles choses. C’est bien simple: il n’y avait rien à jeter! C’est assez rare pour être signalé – tiens, ça me rappelle une dégustation de Côte Rôtie, l’année dernière. Les Côtes du Rhône Septentrionales détiendraient-elles le secret du vin juteux qui séduit, qui titille, qui cajole, qui console?

Mon ami Marc, qui les fréquente plus que moi, aura sans doute son idée là dessus.

Hervé Lalau

 

Auteur : Les 5 du Vin

Journalistes en vin

7 réflexions sur “Saint Joseph Express

  1. La cuvée du Papy du domaine du Monteillet est souvent un must.

    J'aime

  2. St Jo est toujours une appellation où il est bon de se balader, vivement Découvertes en Vallée du Rhône de l’an prochain pour déguster les cuvées dernières nées
    Marco

    J'aime

  3. Il existe de très nombreux vins dignes d’intérêt dans cette AOP longuement étirée sur le versant rive droite de la vallée du Rhône, dotée de terroirs, de situations et de paysages magnifiques que des vignerons valeureux et imaginatifs savent mettre en valeur. Merci pour ce bel hommage à la cave de Tain, dont les produits sont particulièrement qualitatifs. Une coop très investie dans la qualité et la typicité des vins qu’elle livre à la consommation, en Saint-Joseph et autres AOP septentrionales. Cette année 2014, les syrah sont splendides ; il a fallu faire de sérieuses vendanges en vert tant les souches portaient de fruits. On espère que les pluies récentes ne viendront pas gâter cette belle récolte…

    J'aime

    • Je rebondis sur la remarques de Georges au sujet des Syrah 2014. Cette année il y aura alors de grandes différences entre les Syrah du Sud Rhône et celles du Nord.
      Dans mon coin (autour de Laudun) il y a beaucoup de problèmes sur les Syrah (pourriture, oidium et/ou difficulté à murir…) et le mauvais temps annoncé pour la semaine prochaine ne va pas arranger les choses. J’ai entendu hier qu’il est même question de baisser le seuil du degré alcool… affaire à suivre !
      Marc du Domaine OLiBRiUS

      J'aime

      • Oui, Marc, dans notre sud de la vallée du Rhône la syrah souffre de pourriture et l’oidium s’y est attaqué de façon précoce. Curieusement, les peaux des baies, d’ordinaire épaisses, sont cette année assez fines… Les coteaux sont dotés de plus de qualité ; là, les syrah sont splendides, mais tout de même battues par les grenaches dont la production et la qualité sont en 2014 exceptionnelles, tout au moins par comparaison avec les années précédentes. Le « grenache day » (20 septembre) sera dignement fêté !! Et les blancs sont dignes d’intérêt : dans mon village de Visan, on vient de rentrer des marsannes à 14°, encore dotées d’une belle acidité. Des jus splendides. Courage Marc, pour ces vendanges pas faciles. J’irai faire un tour chez vous un de ces jours après le coup de feu des vendanges.

        J'aime

  4. « Baisser le seuil du degré d’alcool … ». N’importe quoi. Le seul résultat d’une mesure pareille est de faire « rentrer » dans l’AOP des vins insuffisammernt mûrs. Cela ne les rendra pas meileurs, ni l’image globale de l’AOP en question. Mais la ou les caves locales pourront produire le volume habituel, les apporteurs de raisins pourront faire leur quota et les caves particulières les moins soucieuses de produire du bon pourront faire labelliser leur vin. Ah oui, j’oublais, la GD pourra acheter son nombre habituel de citernes. Et dire qu’il y a de si bons vins à Laudun !

    J'aime

  5. Pingback: Le Roi Chambertin est nu… | Les 5 du Vin

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s