Les 5 du Vin

5 journalistes parlent du vin

Βιδιανό, cépage crétois

4 Commentaires

La Crète abrite l’un des plus anciens vignobles de la Méditerranée. Peut-être pas aussi vieux que l’arménien ou le géorgien, mais guère.
Longue de 250 km, l’île grecque offre quelques cépages sortis du fond des âges comme le Βιδιανό – en français Vidiano.

Crete_topographic_map-fr

Le Vidiano

Il fait aujourd’hui partie des cépages prisés de toute la Crête, alors qu’auparavant, on n’en trouvait que dans les environs de Rethymnon, à l’ouest de l’île. Ce n’est que récemment que ses caractères organoleptiques particuliers ont attiré l’attention des viticulteurs avertis.

Vidiano-2
Son point fort: il résiste très bien à la sécheresse; mais il reste toutefois sensible aux trop hautes températures. Son excellente fertilité demande un suivi constant pour éviter les rendements excessifs. Il donne des grappes assez grandes et lâches, aux grumes ovoïdes, à la peau fine et transparente de couleur dorée. La pulpe est douce et agréablement aromatique quoique légèrement acerbe. Ses jus donnent des vins floraux, fruités et capiteux.
Il apprécie les sols calcaires et se récolte en général vers la mi-septembre.

Βιδιανό 2012 Domaine Zacharioudakis

Vidiano-bottle

Robe blanche qui nuance ses reflets de vert et d’or à la transparence subtile qui donne envie d’y plonger le nez. Celui-ci, floral, évoque la fleur d’oranger, les genêts chauds de soleil, nuancé de fruits blancs où dominent la pêche et la poire. Les fleurs se rafraîchissent en bouche et adoptent des parfums miellés. Les fruits se confisent pour en gelées acidulées couler sur la langue et aguicher les papilles. La structure adopte une tension aérienne où le minéral rappelle par son iode la proximité marine. Le grillé légèrement toasté écho de l’élevage se remarque sur la longueur, puis fruits et fleurs se manifestent une dernière fois avant de nous quitter.

La fermentation se fait barriques neuves de chêne français et américain. L’élevage dure 6 mois et se fait dans les mêmes contenants.

Le Domaine Zacharioudakis

Domaine panorama

C’est l’histoire d’un journaliste, Stelios Zacharioudakis, et de son épouse Victoria, qui décident il y a une bonne dizaine d’années de créer un domaine sur l’île où Zeus s’installa avec la princesse Europe. Un domaine où se côtoie technologie avancée et écho du passé. Ils y plantent, outre le Vidiano, d’autres variétés autochtones comme le blanc Vilana et le rouge Kotsifali, encore les deux Malvasias (di Candia et Aromatica), mais aussi les incontournables cépages internationaux. Tous conduits en mode biologique.
Le site est remarquable.

vignoble 13

Je n’y suis pas allé, mais les photos donnent envie de s’y rendre.
La vigne trace ses terrasses tout autour de l’architecture inspirée des lignes minoennes. Une vingtaine d’ha perché à 500 m d’altitude, lieu où vents marins et fraîcheur vespérale génèrent un contraste salutaire entre jours et nuits. La vue du haut des murets qui escaladent la colline d’Orthi Petra est imprenable et regarde sur 360° le massif montagneux du Psiloritis, la Plaine de Messara, la Mer Libyenne et les montagnes d’Asteroussia.
Un endroit calcaire près du village de Plouti, au nord de l’antique Gortyne, très au sud d’Héraklion. Bref, un lieu où se rencontrent mythologie et actualité bachique.

www.zacharioudakis.com

Τα λεμε

Vidiano-5
Markos

Auteur : Les 5 du Vin

Journalistes en vin

4 réflexions sur “Βιδιανό, cépage crétois

  1. Allez, zou: une volée de conneries (de ma part, s’entend) en guise de cadeau de Noël.
    Tu dis que la Crête fait 250 km de long. Sur ton illustration, on a surtout l’impression que c’est 250 km de large!
    S’appeler Saccharosedakis dans un pays où on chaptalise très peu, voire pas du tout, c’est un comble!
    Cela fait 40 ans que je n’ai plus revu ma mythologie, mais Europe a donné des enfants à Zeus. En français, on « donne » des enfants. En néerlandais, on les achète (kinderen « kopen »). L’un d’eux était Minos, si je me souviens bien. Et lui-même a enfanté, par après bien sûr, Ariane. La même Ariane a connu pas mal de déboires lors de ses premiers envols de …. Kourou. Sans doute pour rappeler le courroux d’Icare?
    Plus sérieusement, Marc, tu sais que j’apprécie toujours tes quêtes exotiques, surtout car elles nous ramènent à une vérité indiscutable: le berceau de notre breuvage favori se partageait TOUTE la Méditerranée, pays de soleil. Le vin est fils du soleil, avant tout.
    Une petite déception toutefois: pourquoi n’es-tu pas allé à Plouti? Surtout qu’on y voit très bien – tu le signales toi-même – le « Mons Clitoridis ».

    J'aime

  2. C’est bien 250 km de long ; en géométrie dans l’espace sensu stricto, la longueur est toujours la dimension la plus grande. Il n’y que les marchands de meubles qui parlent, pour une armoire par exemple, de hauteur (souvent la plus grande dimension) de largeur et de profondeur, mais c’est du jargon.
    Chère Méditerranée…quel est le pays où l’on peut prétendre que l’homme a eu pour la première fois un comportement de vigneron (capable de gérer – cultiver serait un bien grand mot – des ceps, de procéder à une cueillette et de surveiller une fermentation), en sachant ce qu’il faisait ? Quelques pépins trouvés au fond d’une poterie ne signifient pas que l’homme avait eu l’intention de faire du vin et je pense que l’on a beaucoup exagéré sur ce sujet ; le culte du record d’ancienneté représente toujours le résultat d’un concours valorisant. Ceci dit, le bassin circum-méditerranéen a bien correspondu, grâce à d’infatigables voyageurs, à des commerçants, ou à des conquérants opiniâtres, à l’expansion des variétés de ceps et des savoir faire qui leur étaient associés.

    J'aime

  3. Nous ne passerons vraiment pas nos vacances ensemble, M. GT. Ni vous ni moi n’en souffrirons d’ailleurs. La prochaine fois, pour être plus carré – ceci plaît aux géomètres, qu’en Belgique on qualifie « d’arpenteurs » (c’est du jargon) – je mettrai un petit sigle « humour » là où cela convient. Toutefois, vous avez mis le doigt, car si votre humour et le mien ne correspondent pas entièrement, je ne vous ai jamais nié une forme d’intelligence et peut-être même un gramme d’intuition, vous avez mis le doigt disais-je sur mes origines: l’oncle de mon père était … marchand de meubles en la bonne ville de Wavre. Plus petit bourgeois que cela tu meurs. J’en ai gardé le jargon quand je m’exrpime en français, mais malheureusement pas le sens du commerce. Cela étant, je suis allé 3 fois en Crète et ai pu me rendre compte, en la parcourant de …. bas en haut, que l’île était très LARGE. !!Humour!!

    J'aime

  4. J’ai déjà lu dans ce blog , presque à l’identique, la première ligne de votre réponse, périphrase utilisée en général pour signifier un désaccord plus ou moins profond, voire une manière polie de dire « je vous considère comme un…… ». Vous avez ensuite le choix du qualificatif.

    Il n’existait pas une once d’humour dans ma réponse et je n’ai en rien dénigré celui que vous avez déployé dans votre billet, au demeurant fort agréable*. De même que je suis indifférent au métier de l’oncle de votre père, soyez-le vis à vis de la « forme » d’intelligence et du « gramme d’intuition » que vous me prêtez. Je suis conscient de vieillir et de ne plus posséder le « punch » intellectuel de naguère, ou même d’autrefois peut-être. Et d’avoir perdu certaines capacités à capter et à utiliser l’humour ; désolé…
    Vous avez eu le bonheur de visiter trois fois le Crête ; vous l’avez donc parcourue, comme on dit de façon commune, « de long en large » ; certains ajoutent « et en travers » ; et comme vous signalez l’avoir fait uniquement de bas en haut, cela vous a imposé , une fois en haut, de prendre un bateau pour revenir en bas ; et là d’évaluer combien était long le temps de revenir au point de départ (1/2 gramme d’humour).
    Je ne répondrai pas à une autre éventuelle réponse de votre part étant donné que cela ne possède aucun intérêt pour les lecteurs du blog des 5 du vin.

    Joyeuses fêtes de fin d’année et souhaits de grande satisfaction avec les vins de la Coume Majou.

    * votre site indique une conception faite dans « un esprit de convivialité, d’hédonisme et de joie de vivre, teintés d’un brin d’impertinence et de beaucoup de provocation goguenarde » On peut juger de son exactitude dans vos interventions. Fidélité appréciable.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s