Les 5 du Vin

5 journalistes parlent du vin

#Carignan Story # 252 : La Fontude, ça existe bel et bien !

1 commentaire

Je me suis procuré cette cuvée de La Fontude chez mes amis du Célestin, à Narbonne, bar à vin et caviste dont je vous avais touché un mot il y a de cela plusieurs semaines. Ce rouge, que m’a présenté Xavier Plégades comme un « vin nature », est vendu par lui au prix raisonnable de 10 € à emporter. Fallait en aligner 6 de plus pour l’avoir sur table en compagnie de délicieuses tapas. Son petit non, l’Amarèl, pourrait être celui de son lieu de naissance, à vrai dire peu importe car le résultat est là : le vin se laisse boire sans histoires et s’il ne fallait pas reprendre la route dans quelques heures, la seconde bouteille était fortement envisagée !

Photo©MichelSmith

Photo©MichelSmith

C’est en optant pour la culture organique que François Aubry et sa compagne Sophie, vétérinaire de son état, se sont installés il y a dix ans avec un troupeau de brebis aux pieds du Larzac, dans ce lieu reculé du Salagou. François s’est alors fixé pour tâche de restaurer de vieilles vignes d’Aramon, Cinsault, Terret et autres Carignans toutes promises à l’arrachage et plantées sur des sols très composites : basalte, galet roulé, ruffe, grès… Aujourd’hui, on peut dire que son pari est réussi. Pour ne plus se compliquer la vie avec les instances qui les gouvernent, le gars fait partie de ces vignerons de plus en plus nombreux qui se déclarent en Vin de France s’ouvrant ainsi la liberté de choix pour la composition de leurs cuvées.

etiquette

C’est le cas de cette cuvée que l’on devine libre comme l’air. On y respire l’environnement sauvage qu’évoque ce haut pays de l’Hérault : herbes sèches, sous bois, romarin, velours, cuir, mûre… La bouche est alerte, vive, veloutée, ponctuée d’une inimitable saveur de fraise des bois, presque à la manière d’un chaleureux pinot noir. On a de la texture, de la densité et, signes d’un bel équilibre, on a aussi une sensation de douceur, de bien-être et de légèreté bien que le vin affiche 13,5° au compteur. En le goûtant, je pense qu’il s’agit d’un 2013, ce que confirme par la suite la fiche technique qui évoque un assemblage de Carignan avec 30 % de Terret (noir je suppose ?) sans collage ni filtration.

Michel Smith

Auteur : Les 5 du Vin

Journalistes en vin

Une réflexion sur “#Carignan Story # 252 : La Fontude, ça existe bel et bien !

  1. Pingback: #Carignan Srory # 279 : Ben, au Célestin, chez Xavier ! | Les 5 du Vin

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s