Les 5 du Vin

5 journalistes parlent du vin

Rien à dire, tout à boire !

7 Commentaires

Sur la Place de la République – celle de Perpignan – en partie inondée de soleil, les jeunes lycéens font la fête, comme à leur habitude. Savent-ils seulement ce qui vient de se passer ? Auront-ils conscience en zapant sur leurs réseaux sociaux que la France vient de perdre une bataille, celle de la Liberté ? Auront-ils la volonté de gagner la guerre qui s’annonce, celle de la Liberté ? Je viens de faire une dizaine de marchands de journaux en quête de Charlie Hebdo. C’est son jour de sortie et pourtant il est introuvable. D’autres, des personnes de ma génération, sont abasourdies, au bord des larmes. Telle une litanie, il énumèrent les noms (connus) des disparus : Cabu, Charb, Tignous, Wolinski, HonoréBernard Maris… Ils cherchent les noms d’autres « victimes », de ces illustres journalistes et dessinateurs. Ne pas oublier ces policiers aussi. Tous morts pour défendre une certaine idée de la France.

Prémonitoire, le dernier dessin de Charb, directeur de Charlie.

Prémonitoire, le dernier dessin de Charb, directeur de Charlie.

Ultime pied de nez, « Je suis Charlie » clame haut et fort, sans autres commentaires ni dessins, le site officiel du magazine « satirique » qui réunissait quelques uns de nos plus brillants talents observateurs et moqueurs géniaux des travers de notre société.

arton173689 Mort, avec d’autres, pour que la Presse soit libre… Ciao, Duduche !

Ce soir je n’ai nulle envie de m’attarder sur les points et les virgules de mon habituel article du Jeudi. Cela ne serait pas décent. Ce sera pour une autre fois. Oui, je fais grève. Une grève du rire. De toute façon, demain, maintenant, sera jour de deuil national.

En attendant, je vais manifester comme je l’espère la France entière le fera. Je commencerai dès ce Mercredi soir de sinistre mémoire en silence, à 18 heures, par pleurer au fond de moi mon dégoût, mon indignation, ma peur de voir s’envoler notre bien le plus précieux. J’essaierai de calmer les excités, ceux qui voudraient tuer les Arabes, ceux qui ne comprendront pas.

B6vY6mDIAAEI5k1

Dessin d’Honoré, le dessinateur « oublié », lui aussi assassiné par les lâches de service.

J’irai vider une bonne bouteille en souvenir de ces braves gars qui ne détestaient pas le pinard.

En espérant que nous saurons surmonter cette saloperie.

Surtout, ne pas avoir peur de ces nouveaux fachos qui nous menacent.

Je n’ai plus rien à dire. Il me reste tout à boire.

Vive la Liberté !

Michel Smith

Auteur : Les 5 du Vin

Journalistes en vin

7 réflexions sur “Rien à dire, tout à boire !

  1. Pingback: Rien à dire, tout à boire ! | Wine Planet

  2. Rien à rajouter et merci de l’avoir dit. Mais ils ne passeront pas !

    J'aime

  3. J’ai oublié de signer

    J'aime

  4. De tout coeur AVEC Charlie, mais pas Charlie. Voir: http://coumemajou.jimdo.com/2015/01/08/surtout-ne-pas-se-tromper/

    J'aime

  5. Quelle horreur! Rassemblements un peu partout samedi. Il faut défendre le droit à l’humour et la liberté l’expression. à Narbonne rendez-vous à 11h Place de la mairie ce samedi.

    J'aime

  6. Luc a raison et il faut lire son article

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s