Les 5 du Vin

5 journalistes parlent du vin

Tacande, terroir des Canaries

15 Commentaires

Est-ce encore l’Europe ou sommes-nous déjà en Afrique ?
Si l’archipel des Canaries est à la latitude du Maroc, son statut de province autonome espagnole nous le ferait presque voir à nos portes.

Map_of_the_Canary_Islands.svg

L’histoire de la vigne

Elle y débuta vers la fin du 15e siècle après que l’île fut conquise par les Espagnols. Les Guanches, peuple autochtone (décimé), n’avait semble-t-il aucun penchant pour la bachique liane. Colons espagnols, portugais, français et italiens apportèrent ceps et modes culturals dans leurs bagages, comme ils le firent ensuite en Amérique. Vers la fin du 19es, lorsque le phylloxéra anéantit les vignobles continentaux, l’éloignement (1.000 km des côtes espagnoles) épargna celui des Canaries. Aujourd’hui, les vignes y sont toujours non greffées et offrent de nombreuses variétés disparues ailleurs.

robayna

Le renouveau

Tout a commencé à Ténérife avec l’initiative de Pedro González, membre de la Société Viticole des Iles Canaries, vite rejoint par Juan Jesús Méndez, des Bodegas Viñátigo y Tanajara. Ils voulaient sauver le patrimoine viticole des îles. Quelques cuvées monovariétales apparurent, histoire de révéler le goût des cépages oubliés. Puis d’autres vins virent le jour, plus ambitieux, plus complexes, issus d’assemblages et jouissant d’un élevage en barriques…

vignoble Tacande (2)

Un exemple des plus aboutis

Tacande (1)

Viñas de Tacande 2006 Vino de Mesa Bodegas Viñatigo

La robe grenat aux reflets bistre marque bien l’âge du vin. Son nez particulier respire les cerises macérées teintées de d’algues et d’iode. Il y a aussi ce trait d’encre de seiche enrichie de prunelle et de lichen. La note amère de la croûte de pain très grillée frottée d’écorce de citron vert.
La bouche est d’une fraîcheur inattendue. Vive, elle réveille les papilles et leur déverse tous les parfums sentis. Ils s’entrechoquent, tentent de trouver chacun une petite place sur le lingual plancher. Puis tout s’assagit et c’est dans une atmosphère bien fraîche que le vin livre ses dernières saveurs plus orientales cette fois, santal, cumin, poivre cubèbe… Avalée, la gorgée laisse sa marque acidulée d’où s’échappent encore quelques molécules aromatiques.

DSC_0770
Le vin assemble Baboso,Tintilla, Vijariego Tinto, Negramoll, cépages autochtones vinifiés séparément et élevés pendant 12 mois en barriques de chêne français.
En langage guanche, «Tacande» signifie Terre de Volcan, ce qui indique bien le type de sol (basaltique) d’où est issue la vendange. L’île de Tenerife est dominée par le volcan Teide qui culmine à 3.718 mètres – c’est donc la plus haute montagne d’Espagne, mais aussi de tout l’Atlantique. Le vignoble se situe à l’opposé du pic, sur la pointe nord-est de l’île. Tacande s’embouteille en Vin de Table mais pourrait prétendre à la DO Tacoronte-Acentejo, qui est l’appellation locale.

Panorama_Teide_BW

Plus d’info: www.vinatigo.com

Et en français:  La Buena Vida (importateur en Belgique)

Ciao

vin-2-a
Marco

Auteur : Les 5 du Vin

Journalistes en vin

15 réflexions sur “Tacande, terroir des Canaries

  1. Les vins insulaires sont décidément très attachants. Voila qui donne furieusement envie d’aller faire un tour du côté du Teide, mais aussi de La Geria, à Lanzarote, ou encore sur l’île de Fer…

    J'aime

  2. Pingback: Tacande, terroir des Canaries | Wine Planet

  3. Une fois de plus, Marc(o), j’adore tes chroniques exotiques. Bacchus est grand et tu pourrais être son prophète…

    J'aime

    • Le souci mon cher Luc, c’est que je crois que ce genre de rubrique n’intéresse guère nos lecteurs majoritairement français qui n’aiment que ce qui est bien français et encore… Ah, le nombrilisme
      Marco

      J'aime

      • La découverte de vins « étrangers », intéressent probablement la majorité des lecteurs d’un blog tel le votre.
        Dans mon cas, la lecture de ces rubriques se fait plus ou moins attentivement et parfois même par un survol rapide du en grande partie à la frustation de ne pouvoir trouver ces vins près de chez soi pour les déguster.
        … mais dans tous les cas, c’est hyper intéressant de voir ce qui se passe ailleurs. Par exemple, les récents épisodes de Michel dans le Chianti étaient top et donnent envie de découvrir ces vins, voire la région.
        Donc continuez et n’hésitez pas à parler de ces vins étrangers ou exotiques tout comme des vins français ou appellations peu connus même s’il est parfois difficile pour nous de les trouver.

        J'aime

  4. Erreur Marc, je suis française, lectrice du blog, et j’adore lire les posts sur les vins étrangers. De suis d’autant plus intéressée par votre post que je suis allée à Lanzarote pour découvrir les vins autochtones et à El Hierro où hébergée dans une pension familialle, j’y ai bu chaque jour un très bon vin rouge, sans doute produit par les propriétaires.
    Alors, quand vous parlez de nombrilisme, ça me fait doucement rigoler… 🙂
    Les clichés ont la vie dure.

    J'aime

  5. Tiens, je connais ces vignes … Hasta pronto, ici sur l’île de Lanzarote!

    J'aime

  6. Pour répondre à Marc et Catherine, je confirme que les Français ne sont pas forcément plus allergiques aux vins d’ailleurs que les autres – ne sont-ils pas les premiers importateurs de Porto, par exemple? Le vrai problème est qu’à part le Porto, justement, ils ne peuvent pas trouver facilement près de chez eux les vis d’ailleurs – à la différence du marché belge ou luxembourgeois.
    Rien ne dit qu’avec une plus grande ouverture des distributeurs aux vins étrangers, les Français n’en essayeraient pas. Nous achetons bien des voitures allemandes et des meubles suédois!
    Beaucoup de choses en découlent: quand on n’a pas l’occasion d’être en contact avec certains vins, pourquoi se documenter? Comment se passionner? Si ça ne peut rester que livresque, c’est plutôt platonique.
    Il me semble que les Belges ne s’intéressent pas beaucoup non plus aux vins qu’ils ne peuvent trouver dans les magasins – je pense aux vins hongrois, croates, slovènes, géorgiens, arméniens, par exemple. Et la connaissance du Belge en matière de vin – qui me semble, en moyenne, supérieure, encore qu’il faille distinguer Nord et Sud, comme il faudrait chez nous distinguer régions productrices et non productrices – reste assez centrée sur la France, l’Italie et l’Espagne.

    J'aime

    • Un bémol (proche de la Tinta Negra du même nom, d’ailleurs) quand même: le porto acheté par les Français en grande quantité est le bas du bas du panier, genre ruby de base et tawny de base. Il n’y a que TRES PEU de qualités supérieures (LBV ou Vintage, Aged Tawnies ou Colheita’s). En outre, quand on regarde les « marques », il n’y a pas de quoi être fier non plus. Note que, ceci « va très bien » à un … Belge, au moins.
      Pour être honnête, tes compatriotes ne choisissent pas forcément les meilleurs VDN de l’hexagone non plus !!!!

      J'aime

  7. Un dièse à ton bémol: par tête d’habitant, le Belge est le plus gros consommateur de Porto, mais il s’agit aussi de qualités de base, très majoritairement.

    J'aime

    • Et une coda (thématique): je ne défends pas la belgitude, Hervé. Je fais partie de ceux qui croient que le séparatisme a raison (pas par idéal politique mais par réalisme socio-économique). En dehors de mes anciens élèves au CERIA (lol), la « fédération belgique » ne brille pas non plus par son expertise en la matière. Et puis, names witheld, une ou deux marques ont bien ficelé le marché. Demande à George ou à Paul … je ne connais pas Vincent ni François !

      J'aime

  8. En tout cas je relève un point qui me semble utile pour l’avenir des articles sur ce blog : il serait bon de mentionner, quand possible, des noms d’importateurs des vins « estrangers » lorsque nous voyageons ainsi (en Belgique, France ou GB, selon le pays de résidence de chancunà

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s