Les 5 du Vin

5 journalistes parlent du vin

#Carignan Story # 255 : Je suis Manif, pas vous ? Bof !

13 Commentaires

On est d’accord : après les folles journées de la semaine qui vient de s’écouler, pas sûr que les gars de Charlie verraient d’un bon œil toutes ces pompes et circonstances, tous ces chefs venus en jets d’états, gardes du corps inclus, tous ces politiciens désireux de faire bonne figure derrière une vraisemblable première ligne composée de Hollande et de ses comparses Matteo, Angela, David, Mariano, d’autres encore. Pourvu qu’ils n’entonnent pas la Marseillaise ! Moi, que voulez-vous, je suis manif à l’ancienne. Je kiffe cette ambiance foutoire qui me rappelle l’odeur des merguez grillées à la sauvette sur le pavé de Paris que l’on avalait (les saucisses, pas les pavés…) entre deux joints persuadés que l’on allait refaire le monde.

Photo©MichelSmith

Photo©MichelSmith

Tout en cheminant sur le macadam, j’aime les parfums heureux de la zizanie, le mystère joyeux des rencontres, le mélange iconoclaste de ces jeunes délurés et de ces pépés syndiqués sagement coiffés d’une casquette de laine ou d’un feutre de pacotille. Voir ces médaillons, slogans griffonnés à la hâte, tracts maladroits, crayons brandis, vieux numéros de Charlie en pancartes, tout cela me réjouit. Plus encore lorsque je vois des compatriotes « arabes » ou « africains » qui n’ont pas peur ni honte de dire que la France est leur pays.

Photo©MichelSmith

Photo©MichelSmith

C’est pourquoi je serai ce matin Place Catalogne à Perpignan avec – on ne sait jamais – le renfort d’une boutanche de Carignan, d’un verre et d’un tire-bouchon dans ma musette. Pourquoi l’écrire ici me direz-vous ? Simplement parce que je me sens libre de le faire, de vous en parler. Et que le Carignan, ce brave roturier que l’on a tenté d’éradiquer sans succès, ce cépage paysan que l’on a failli oublier, revient timidement sur le devant de la scène, tel un artiste qui a du talent mais qui n’ose le montrer. Le vin de Carignan, vin de manif, en voilà une bien bonne !

Photo©MichelSmith

Photo©MichelSmith

Si je dis cela c’est parce que le Carignan a un petit côté frondeur en lui, un coquin qui saurait bien se tenir, malgré tout. Oui, ne pas provoquer, éviter l’excès. Comme celui goûté l’autre jour au restaurant étoilé de Pierre Louis Marin, à Montner. Il s’agit d’un Côtes Catalanes « Bérénice » 2010, millésime assagi s’il en est, vinifié par le Domaine Ologaray-Sansa, à Vingrau. Un illustre inconnu, pour ce qui me concerne. Il faut le dire : ce Carignan n’a pas fait l’effet d’une bombe sur la cuisine pourtant posée du chef. Il était du genre « sage », comme son prix d’ailleurs qui, si mes souvenirs sont bons, ne dépassait pas les 20 € sur table.

Photo©MichelSmith

Photo©MichelSmith

Au départ, j’ai fait « bof » ! Rien de spécial, pas grand chose à dire.

C’était équilibré, frais, manquant peut-être un peu de fruit et de fond, avec un soupçon d’acescence en fin de bouche. Jusqu’au moment où j’ai eu l’idée, par simple curiosité, de changer le verre et de le verser dans un verre plus ventru et plus large, le genre de verre que l’on réserverait à un Volnay. Merci au maître d’hôtel, Patrick, de m’avoir laissé faire cet essai. Il s’est avéré concluant, puisque j’ai fini la bouteille. Reste que je reviens sur mon appréciation du début : « Bof » ! Ce sera le mot de la fin.

Je suis Charlie

13732_je_suis_charlie_1_460x230

Auteur : Les 5 du Vin

Journalistes en vin

13 réflexions sur “#Carignan Story # 255 : Je suis Manif, pas vous ? Bof !

  1. Pingback: #Carignan Story # 255 : Je suis Manif, pas vous ? Bof ! | Wine Planet

  2. Michel, moi je n’irai PAS manifester, alors que, EVIDEMMENT, je défends aussi les valeurs qui ont été menacées par les récents événements. Mais ceci est une chronique « vin » et je souhaite donc m’y tenir. Quand on verse du vin dans quelque chose de ventru, cela fait tojuours du bien. Regarde ma panse: Je suis CharlieR.

    J'aime

  3. Je comprends que Michel déborde de sa chronique vin et je l’en remercie. Moi aussi, je vais me rassembler avec mes voisins et tous les autres. ça me tient chaud alors que j’ai un grand trou glacé à l’intérieur. Même si je vois bien que c’est récupéré par les politiques de tous bords, évidemment qu’ils doivent être là, c’est facile de venir ramasser des bons points comme ça. Pour autant, s’ils ne le faisaient pas, ce serait impardonnable. Ce qui me semble insupportable dans toutes ces manifestations, c’est l’hymne national!!! C’est indécent de hurler tous en choeur « Aux armes citoyens ». C’est sûr qu’à Charlie Hebdo, ils n’auraient pas voulu. Pour revenir au carignan du dimanche, je trouve que c’est une bonne idée d’aller manifester avec quelques verres et une bonne bouteille de carignan, ça lui va bien ce côté popu et fraternel. A votre santé.

    J'aime

  4. Nadine, je respecte tes idées, mais moi, je tiens à la Marseillaise et même à ses paroles d’un autre âge. D’ailleurs, à Waterloo, il y a pas mal de rues au nom des régiments qui les ont chantées dans la défaite. Sinon, on peut aussi prendre l’Ode à la Joie, c’est plus civil; plus européen, aussi. Je crois qu’il y a un beau poème sur la fraternité sur cette musique. Mais c’est en allemand.

    J'aime

  5. Hervé, mon sang impur à moi n’abreuvera pas vos sillons. Heureusement, on peut citer Maxime le Forestier : « j’ai honte pour ce peuple là! ». A propos d’abreuver, qu’est-ce qu’on va donner à boire à Nettanyahu pour le vin d’honneur: du vin de dattes, du vin de messe, du vin kasher ? Je propose du cidre, en hommage à la pomme de discorde. Bon dimanche à toi quand même. Comme je le répète sans cesse: parfois nos amis ont tort et ce sont ceux qu’on aime le moins qui ont raison. Je garde mes amis et je tente de les convaincre. Quant à mes « ennemis », ils se gardent bien tout seuls.

    J'aime

  6. Fastoche Hervé ! >>> http://fr.wikipedia.org/wiki/Ode_%C3%A0_la_joie

    On a chanté la Marseillaise dans plusieurs localités au Québec
    Sans doute aussi ailleurs dans des rencontres sportives qui comme chacun sait (clin d oeil à Luc ) sont une forme de guerre édulcorée !

    J'aime

  7. Cortège républicain immense et exemplaire à Perpignan ce matin. Grand silence ponctué d’applaudissements. Digne. Inimaginable à Perpignan, incroyable. Je suis remonté de la queue à la tête du cortège, au moins 3 kilomètres, saluant au passage des amis vignerons venus des villages environnants. J’ai quitté le cortège quand j’ai vu des drapeaux et entendu La Marseillaise pour rejoindre la rue Paratilla et célébrer dignement avec huîtres et saucissonneries. Un Minervois de Luc Lapeyre « San Bres » 2013 pour célébrer le côté historique de cette manifestation. Heureux ! Marseillaise ou pas, j’étais heureux et je continuerai à ma manière à entretenir cette flemme de la Liberté et de la Fraternité que ça plaise ou non. N’oublions pas les incidents contre les synagogues et les mosquées qui continuent à déshonorer la France. Maintenant, je regarde le défilé de Paris, y compris celui réservé aux VIPs de tous pays.

    J'aime

    • Le plus beau « Fehlleistung » jamais commis, Michel. C’est énooorme: la « flemme » de la liberté. Rien que pour cela, tu mérites aussi ta place au Panthéon. Enfin, nous on te préfère vivant. Heureusemnt, tu n’es pas connu comme caricaturiste !

      J'aime

  8. Merci Léon, mon correcteur officiel. Je voulais évidemment écrire « flamme », mais dans l’empressement mon index a glissé sur le haut à gauche du clavier. Je ne corrigerai même pas cette coquille historique destinée au bêtisier des bloggers.

    J'aime

  9. Décidément, cher Michel, je surkiffe vos articles (et pas seulement les bons carignans).

    J'aime

  10. DOS…Domaine Ologaray Stephane à Vingrau depuis quelques années déjà.
    Gouter aussi son petit blanc 100% macabeu « la meme mimi ».
    Probablement le dernier vigneron qui porte vigatanes.
    cordialement

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s