Les 5 du Vin

5 journalistes parlent du vin

#Carignan Story # 257 : le mystère du trio des Fabre

2 Commentaires

Non, je ne chercherai pas à vous entraîner dans un roman à clefs. Mon titre est fait pour attirer votre attention sur un vin, un vrai ! Un vin bien habillé qui plus est. Honnêtement, je ne sais pas au juste ce qui a poussé le Château Fabre-Cordon à m’adresser un jour trois bouteilles numérotées d’un même Carignan Vin de France dit de « vieilles vignes ». Pour ce qui est du millésime, c’est un autre mystère, même si un numéro de lot (08/13) laisse penser qu’il s’agit d’un 2013. Mais peu importe, car finalement ce détail ne revêt pas ici un caractère capital. Ce dont je suis sûr, c’est qu’il s’agit d’un millésime récent. Voilà.

Revenons à la question initiale. Cet envoi a-t-il été effectué dans un désir de pédagogie ? Une quelconque mais légitime volonté d’expliquer, de démontrer ? Un souhait de simple partage d’expérience ? Un souci de faire participer le modeste défenseur de Carignan que je suis à je ne sais quelle prise de décision ? Il me semble qu’Olivier Zavattin, mon sommelier ami de Carcassonne, y soit pour quelque chose. Quoiqu’il en soit, les trois échantillons sont là depuis quelques mois et, comme d’habitude, ils se languissent d’attendre mon bon vouloir…

Photo©MichelSmith

Photo©MichelSmith

Fabre-Cordon est le nom d’un domaine des Corbières. La vigne y est cultivée en agro biologie depuis 2008 en compagnie de vergers d’abricotiers. Le siège est situé au sein du Parc de la Narbonnaise, non loin des étangs, à Peyriac-de-Mer, sur une zone plutôt plate, à distance, bien qu’ à portée de vue quand même, du massif des CorbièresMonique et Henri Fabre, les propriétaires à l’origine du domaine, sont aujourd’hui rejoints par leur fille, la jeune et jolie Amandine que l’on sent très motivée et qui figure, en compagnie de ses parents, dans ce petit clip que l’on peut visionner ici.

Le fait d’attendre a parfois ses inconvénients. Ne pas se presser, offre aussi des avantages. Le temps de préparation et de mise en bouche à une dégustation de Cognac, l’autre matin, et ces bouteilles vinrent à point nommé puisque nous fûmes trois à les goûter afin de tenter de les disséquer, d’en percer les mystères. Trois dégustateurs, trois auteurs, trois échantillons. Une précision s’impose : je ne pense pas que les vins évoqués ici, du moins dans ce millésime, seront disponibles à la vente. Du moins, ils ne figurent pas sur le site du domaine. Et une question subsidiaire : s’ils sont commercialisés, faut-il les acheter par trois ou peut-on se les procurer à l’unité ? Chaque bouteille porte le numéro d’une barrique (de 1 à 3) ce qui laisse penser qu’il s’agit plus d’un essai sur différents bois et (ou) brûlages que d’autres choses. C’est sur cette hypothèse que nous partîmes nez en avant sur le contenu de ces bouteilles.

Photo©MichelSmith

Photo©MichelSmith

Nous fûmes tous d’accord pour décréter de concert que le flacon « Barrique n°3 » était de loin le plus intéressant, le plus élégant : le boisé stylé détecté sans outrance au nez laissait place à une belle et harmonieuse fraîcheur en bouche avec des tannins bien présents et une très honorable persistance. La « n° 1 », en toute logique la première goûtée, laissait paraître une certaine platitude en bouche, sur une texture douce, voire aimable, et une bonne longueur. La « n°2 » faisait ressortir un peu plus d’expression et d’enthousiasme, une forme de largesse aussi, permettant à la matière de conduire sur une finale réglisse. On espère donc que, si une cuvée spéciale est envisagée à partir de ces vieilles vignes de Carignan, le modèle « n° 3 » sera retenu !

Affaire à suivre, comme on dit en pareille situation !

Michel Smith

Auteur : Les 5 du Vin

Journalistes en vin

2 réflexions sur “#Carignan Story # 257 : le mystère du trio des Fabre

  1. Pingback: #Carignan Story # 257 : le mystère du trio des Fabre | Wine Planet

  2. Je connais Amandine et ces vins. J’adore l’une autant que les autres. Elle a réussi à apporter de la finesse, autant que faire ce peut, dans un cépage réputé difficile sur cette qualité. Mais je n’ai pas eu la chance de goûter ces trois cuvées dont tu parles Michel. Je vais le faire dès que possible.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s