Les 5 du Vin

5 journalistes parlent du vin

Cahors again (2/2)

11 Commentaires

Cahors, le retour

Ceci est la deuxième partie de l’article commencé la semaine dernière. Il vise à expliquer mes choix parmi les 66 échantillons dégustés (les meilleurs pour moi, bien entendu). Les vins sont listés dans l’ordre de la dégustation, qui fut ordonnée en deux séries : la première consacrée aux vins des 4 terrasses se trouvant dans la vallée, et la deuxième aux vins issus du plâteau (série « Causse »)

Les prix s’entendent TTC départ, tels qu’ indiqués par les producteurs dans les fiches reçues après la dégustation qui avait lieu à l’aveugle.

L1040964

David à Cahors (Photo © H. Lalau 2011)

 

Série « Vins des Terrasses »

 

Domaine Le Bout du Lieu 2010

90% malbec, 10% merlot

Un nez frais pour un vin gourmand, aux tanins fins. Il conserve sa séduction jusqu’à sa finale qui est empreinte de la note de fraîcheur qui, souvent, marque les bons vins de Cahors. Un rapport qualité/prix remarquable rajoute à ses atouts.

Prix : 7 euros

 

Château Eugénie, cuvée Pierre le Grand 2010

85% malbec, 15% merlot

Le boisé est un peu marqué, mais ce vin a un joli fruité et une belle texture qui ne masque pas un fond intéressant.

Prix : 8,10 euros

 

Château Lamartine, cuvée Particulière 2010

90% malbec, 10% tannat

On ne compte plus les cuvées « particulière », « prestige » ou « tradition ». Celle-ci a un caractère intense et charnu, très mur (est-ce « particulier » ?), qui m’a fait penser davantage à un style fréquent dans des vins du Nouveau Monde. C’est bien fait dans une mode volontairement moderne.

Prix : 11,50 euros

 

Clos d’Audhuy 2011

100% malbec

Une très belle matière intense qui possède une texture soyeuse. Un beau vin dont la longueur et l’équilibre impressionnent. Je crois aussi que c’est un jeune vigneron. En tout cas un travail manifestement soigné qui donne ce beau résultat qui vaut largement son prix. Un des mes préférés, sinon mon préféré, dans cette première série.

Prix : 13 euros

 

Château Haut Montplaisir, cuvée Prestige 2010

100% malbec

De la finesse et une bonne définition des saveurs, malgré des tannins légèrement crayeux, il me semble.

Prix : 12,50 euros

Clos Triguedina 2010

80% malbec (et je ne sais pas pour le reste)

Un vin ayant de la structure et des saveurs que j’ai trouvées un peu exotiques, voire luxuriantes. Du caractère, mais peut-être un élevage un peu trop appuyé.

Prix : 16,35 euros

 

Château Lamartine, cuvée Expression 2010

100% malbec

Une belle matière pleine de gourmandise. Tannins et fraîcheur sont en bonne équilibre. Deuxième cuvée sélectionnée de ce domaine toujours très fiable.

Prix : 14,50 euros

 

Château Haut Montplaisir, Pure Plaisir 2010

100% malbec

On pourrait en dire autant de ce domaine pour la régularité dans la qualité de sa production.

C’est un vin assez intense par ses saveurs, et la matière est dense et tannique à ce stade. Mais, même s’il n’est pas encore à son apogée, j’aime bien  son équilibre et la légère touche d’amertume en finale qui évoque de nombreux vins italiens.

Prix : 25 euros

 

Château de Mercuès 2011

88% malbec (et ??)

Un beau fruité qui donne un vin séduisant et assez charnu, bien qu’on ressente une certaine chaleur en finale.

Prix : 16,50 euros

 

Château de Mercuès, cuvée 6666 2011

100% malbec

L’élevage est un peu trop perceptible à mon goût, mais c’est un bon vin, aussi dense que long. Un peu cher tout de même…

Prix : 37 euros

L1040943

 Le Lot sort de la brume (Photo © H. Lalau 2011)

 

Série « Vins du Causse »

 

Château Haut Borie, cuvée Tradition 2011

100% malbec

Très frais et juteux. Le style semble bien changer après les trois ou quatre derniers vins (dont tous ne figurent pas dans ma sélection) de la série précédentes : des vins puissants et un peu sur-extraits à mon goût. Evidemment on change aussi de registre en matière de prix, passant de vins vendus à plus de 50 euros à celui-ci que ne vaut que 7 euros ! Et à l’aveugle, c’est bien celui-ci que je préfère, largement à cause de cette sensation de fraîcheur. Non, le prix ne fait pas tout.

Prix : 7 euros

 

Château Quattre 2010

100% malbec

Un beau nez qui évoque prune et pruneaux et parts égales. Tannins serrés. Joli vin classique qui respire le Causse.

Prix : 7,50 euros

 

Prieuré de Bovila 2010

100% malbec

Un bon compromis entre vivacité et intensité. C’est long et vibrant.

Prix : 8 euros

 

Métairie Grand du Théron prestige, 2011

100% malbec

Le nez est réduit au départ, car ce vin a une certaine intensité de matière. Mais c’est très bien fait, lisse de texture et travaillé avec soin dans un style moderne assumé.

Prix : 10 euros

 

Métairie Grand du Théron prestige, 2012

100% malbec

Coup double pour ce domaine qui a les même propriétaires que le Château Haut Borie, le premier vin sélectionné dans cette série, ce qui prouve déjà la qualité de travail de la famille Sigaud. J’ai préféré le 2012 au 2011, par son allant et son élégance. Il m’a semblé moins extrait et a gagné en finesse. Tannins bien intégrés. Une belle réussite et une des meilleures affaires de toute ma dégustation.

Prix : 10 euros

 

Château Haut Borie, cuvée Prestige 2011

100% malbec

Et cela continue pour la famille Sigaud ! Ce vin a peut-être une touche de rusticité à l’ancienne que je n’ai pas trouvée chez les autres productions de la famille, mais c’est un bon vin, relativement puissant.

Prix : 10 euros

 

Clos Troteligotte, K-or 2013

100% malbec

Dans le passé, j’ai très bien dégusté les vins de ce domaine, dont j’aime aussi la créativité des noms de cuvées, comme le graphisme des étiquettes qui forment un bel ensemble cohérent. Cette fois, j’avoue les avoir un peu moins bien dégustés. Peut-être étaient-ils défavorisés par la relative jeunesse des échantillons présentés. Cette cuvée est pourtant un vrai délice par son fruité juteux et gourmand qui tire un peu vers la pâte de fruits.

Prix : 9 euros

 

Château Combel La Serre 2010

100% malbec

C’est un peu trop boisé pour moi, mais la matière est belle, intense et longue.

Prix : 9,50 euros

 

Domaine de la Bérangeraie, Les Quatre Chambrées 2010

100% malbec

Ce vin est clairement destiné à une garde et ma note en tient compte, car il n’est pas très accessible aujourd’hui. Les tannins sont très denses et masquent une peu le fruit à ce stade, mais il y a tout ce qu’il faut en dessous et je le reverrai avec plaisir dans quelques temps.

Prix : 12 euros (ce qui est très raisonnable pour un vin de garde)

 

Château de Chambert 2010

100% malbec

Avec Troteligotte, Chambert est un des rares domaines en bio dont j’ai sélectionné un vin dans cette série importante de 66 vins. Cela ne prouve rien du tout, sauf, en ce qui me concerne, qu’être « en bio » n’a aucun rapport avec la qualité du vin, mais plus avec le marketing du vin en question et les convictions du producteur. Ce vin a la fraîcheur typique des vins de causse et une certaine élégance. Il figure parmi les bons, mais pas parmi les meilleurs à cette occasion.

Prix : 15 euros

 

 Rigal, Les Pierres Blanches 2010

100% malbec

La belle fraîcheur domine un peu l’ensemble, mais ce vin a sa place pour se finesse.

Prix : 15 euros

 

Rigal, Les Terres Rouges 2010

100% malbec

Beaucoup d’intensité et toujours cette texture serrée autour de la fraîcheur. Une belle longueur avec une pointe d’amertume agréable en finale.

Prix : 15 euros

 

Métairie Grande du Théron, Parcelle des Origines 2012

100% malbec

Un des meilleurs vins de la série. C’est fin et juteux, avec des tannins parfaitement intégrés dans l’ensemble et un style aussi classique qu’élégant, long et fin. Le Cahors montre son progrès avec des vins comme celui-ci,

Prix : 20 euros

 

Château Eugénie, Haute Collection 2010

100% malbec

Une belle intensité autour d’une excellente qualité de fruit et des tannins bien intégrés. Un bon vin qui dévoile un peu de chaleur en finale.

Prix : 21 euros

 

Château Pech de Jammes 2011

100% malbec

Bon vin, bien fait dans un style « middle of the road« , c’est à dire sans excès et accessible.

Prix : 15 euros

 

Les Carrals de Château Quattre 2010

100% malbec

Ce vin était mon préféré de toute la série. Déjà au nez, il signe la qualité de son équilibre. L’intensité de son fruit n’empêche nullement un parfait équilibre en bouche, avec une matière sensationnelle et vibrante. Excellent et vaut largement son prix.

Prix : 23 euros

 

Domaine du Prince, Lou Prince 2010

100% malbec

Charnu et un peu touffu par moments, il a quand-même une très belle matière et est bien fait dans le style un peu extrait.

Prix : 23 euros

 

Château de Haute Serre, Géron Dadine 2011

100% malbec

Un des très rares vins de la série dont les vendanges furent manuelles. Fait-on des meilleurs vins rouges en récoltant à la main ? Je ne le crois pas, mais il faudrait comparer des lots issus de la même parcelle le même processus derrière pour le savoir, ce qui n’est jamais fait à ma connaissance. La robe est très dense et la matière hyper-serrée. C’est un peu trop pour le plaisir aujourd’hui, mais peut-être que demain cela sera splendide.

Prix : 36 euros

Une autre cuvée de ce domaine (Château de Haute Serre) a été sélectionnée. Le vin s’appelle, curieusement, Icone Wow 2011 et il est très bon mais je trouve son prix, à 100 euros, déraisonnable.

 

L1040928Tout un programme! (Photo © H. Lalau 2011)

Il est à noter que la quasi-totalité des ces vins sont des 100% malbec, ce qui est une nette tendance dans l’appellation. Il y avait aussi bien plus d’échantillons des Terrasses et du Causse que de la Vallée, même s’il y avait de bons vins issus de cette partie aussi. Et cela est une autre tendance, même si nous verrons passer encore des générations avant que ce vignoble ne retrouve sa configuration d’avant le phylloxéra.

Autrement, je crois qu’une bonne partie de ma conclusion peut se lire dans le premier article paru la semaine dernière. Même si quelques cuvées ont des prix que dépassent les 25 euros, il n’est pas nécessaire d’aller si haut pour se faire très plaisir avec un vin de Cahors. Je pense donc que ces vins représentent, dans l’ensemble, de remarquables rapports qualité/prix. Je m’attends aussi à voir émerger de vrais grands vins de Cahors dans les années à venir, tant le potentiel de cette appellation me convainc.

David Cobbold

Auteur : Les 5 du Vin

Journalistes en vin

11 réflexions sur “Cahors again (2/2)

  1. Pingback: Cahors again (2/2) | Wine Planet

  2. Impressionnante série, David. Je ne les connais pas tous (suis PLUS chroniqueur) mais mes chouchoux sont dans le lot (hihi, drôle).

    J'aime

  3. Il y a quand même quelques absents de taille parmi les domaines dont j’aime généralement les vins. J’ai mentionné dans mon texte Troteligotte, dont je n’ai retenu qu’un seul parmi les 3 ou 4 échantillons présents. Mais je n’ai retenu aucun vin de Château de Cèdre, ce qui est aussi inhabituel. Je sais bien que chaque dégustation n’est qu’un moment, mais cela m’a interpellé quand même, car je crois que leurs vins sont toujours bien sortis lors de séances précédentes. Mas del Perié absent de la sélection aussi, malgré la présence d’au moins deux échantillons. Je pense que Cosse Maisonneuve n’a pas souhaité envoyer des échantillons quand ils ont vu que c’était moi !

    J'aime

  4. Et Lagrézette? Et les cuvées parcellaires de Triguedina? Figuraient-ils parmi tes échantillons?

    J'aime

  5. Lagrezette non, aucun vin envoyé. Il y avait bien le Probus 2010 de Triguedina que j’ai trouvé un peu trop carré et mâché. Correct sans plus.

    J'aime

  6. Je pense que les représentants de Lagrezette devaient être partis faire une partie de … Caillac. Quand on est autant amoureux du beau, David, on choisit ses … chanels de propagande. Quant à Probus, surtout jeune, il doit effectivement faire un peu mastoc dans une série plus charmeuse. Je suis convaincu que la position d’un vin parmi les autres joue un grand rôle dans son appréciation, même pour des palais aussi avertis que celui de Mr. Cobbold.
    J’ai été témoin, à la toute fin des années ’80, d’une dégustation de l’équipe de Parker – j’étais là par hasard le même jour, « ultimus inter majores » – qui évaluait 80 échantillons de pomerols sur la terrasse ensoleillée de Ch. Gazin. On m’a proposé de goûter les fonds de bouteille, une fois que les gens importants auraient eu fini. J’ai arrêté après 10 ou 12: mission impossible.
    Quant aux duo de Lacapelle Cabanac, je ne pense pas qu’ils aient quelqu’antipathie envers toi, David. Je ne les crois pas capables d’en vouloir aux imbéciles comme toi (et moi) qui n’avalent pas toutes les fadaises de leur secte.

    J'aime

  7. Vouz affez dit sekt ???
    J’aime bien tes chanels de propagande aussi

    J'aime

  8. Merci David pour vos commentaires sur notre production très présente dans votre sélection. Nous investissons beaucoup et sans relâche malgré la crise autour de nos terroirs et de notre cépage. Plus nos coûts de production s’élèvent et plus nos coûts de recherche de marché s’élèvent aussi car notre appellation n’est toujours pas globalement bien considérée par les grands acheteurs. C’est pourquoi nous pratiquons des prix pour pouvoir financer notre développement sur des grands vins. Au plaisir de vous revoir. Bertrand Gabriel Vigouroux

    J'aime

  9. Pingback: Bel hommage de la part de David Cobbold! | Parcelle des Origines A822

  10. Pingback: A l’ami Vincent Pousson, à propos de Cahors | Les 5 du Vin

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s