Les 5 du Vin

5 journalistes parlent du vin

Allo Halos, les 2012 by Philippe Cambie

10 Commentaires

Rhône Ch9 printemps 2015 036

Il y a peu, profitant d’une dégustation demandée par Antoine Petrus (MOF 2011 sommellerie) pour myB&D the guide, j’ai pu taster les derniers Halos mis en bouteilles.

025
La cuvée Halos de Jupiter a été conçue et est élaborée par Philippe Cambie et Michel Gassier. La gamme va d’un Côtes du Rhône générique à un Châteauneuf de haut vol en passant par quelques crus. Les 2012 viennent d’être mis en bouteilles, en voici les commentaires.

Les Halos de Jupiter 2013 Côtes du Rhône par Philippe Cambie

Il faut bien entendu une exception, en plus pour débuter la série…
Grenat pourpre violacé, il respire la réglisse et les fruits noirs. La bouche répond tout de go au nez, avouant sans restriction une richesse fruitée juteuse. Retenue avec maestria par la soie délicate de la trame tannique. Elle apporte relief et croquant, ce qui rend ce vin des plus plaisants. Non ! Je mens, ce vin est une véritable tuerie, il devrait être interdit de commercialisation tellement c’est bon. Et puis des plus abordables, 9€ TTC. Ne me demandez pas où on peut le trouver.
Les apports viennent du nord du Vaucluse pour la fraîcheur et de Signargues pour l’opulence, un joli cocktail. Majorité Grenache.

Rhône Ch9 printemps 2015 032
Les Halos de Jupiter 2012 Vacqueyras par Philippe Cambie

Grenat cramoisi, il ne peut nier son origine et dévoile sans honte (et pourquoi d’ailleurs) mille parfums de garigue. En bouche, pas de souci, le caractère est là, presque strict, enfin un moment, de la générosité il en a et ne s’en montre guère avare. La légère austérité, qui lui va d’ailleurs très bien, provient à coup sûr de l’élevage en 500 litres qui renforce par sa texture ligneuse l’enveloppe tannique bien serrée. Un jus langoureux s’en écoule, teinté d’épices et de fruits.
Les apports sont bios et viennent du plateau des Garrigues. Assemblage de Grenache et Syrah.

Les Halos de Jupiter 2012 Gigondas par Philippe Cambie

Rhône Ch9 printemps 2015 033

Grenat violacé, il offre des notes de grillé, voire un léger fumé, avant de se rouler presque sauvagement dans la sauge et le thym. La roulade le macule de gelées de mûre et de myrtille, c’est au nez déjà gourmand. Les tanins fins nous accueillent et contrairement à l’attente, c’est d’élégance qu’ils nous parlent. Une élégance souriante qui ne refuse pas quelques écarts gourmands. Disons que sa fraîcheur délectable le rend altier, lui donne de l’éclat.
Assemblage de Mourvèdre et de Grenache qui viennent pour moitié des terrasses et pour l’autre des éboulis calcaires qui regarde le sud.

Les Halos de Jupiter 2012 Châteauneuf par Philippe Cambie

Rhône Ch9 printemps 2015 034

Rubis carminé, le nez de fruits rouges, framboise, fraise, groseille, séduit d’emblée. Puis viennent les épices, poivre et graine de coriandre, qui avivent les senteurs fruitées. Il reste une pointe de CO2 qui accentue à la fois l’angle minéral et le grain tannique. Ces derniers très fins caressent de leur soie les papilles subjuguées. Un jus certes délicat, mais également gourmand, en sourd, et emplit petit à petit tout l’espace palatin pour notre plus grand bonheur. Ce Ch9 se boit déjà et en garde sous le pied. La longueur délicate mais bien perceptible nous en font l’augure, jusqu’à la glotte, garrigue, épices et fruits nous accompagnent sans faiblir.
Grenache centenaire de Cabrières et de Mont Redon accompagnés de Syrah tardives de Vaudieu, le tout élevé en 500 litres.

Les Halos de Jupiter Adrastée 2012 Châteauneuf par Philippe Cambie

Rhône Ch9 printemps 2015 035

Grenat carminé, le nez de poivre blanc, le fruit vient après. La bouche offre cette intensité particulière des vins prêt à exploser, mais qui pour l’heure préfère garder leurs secrets, ne révélant que leur potentiel par quelques jeux de séduction. Lâchant ici un rien de fruits, là un trait d’épices. Puis, s’assied en pleine bouche, histoire de nous faire voir de quel « bois » il est fait. Cela nous frustre et il s’en délecte, nous consolant toutefois par l’assurance que d’ici quelques années, c’est nous qui nous en délecterons.
Que des Grenache ancestraux de La Crau qui logent en 600 litres.
Ce fut un très agréable moment, merci Philippe

Rhône Ch9 printemps 2015 030
http://www.philippecambie.com/les-halos-de-jupiter-2/

Ciao

174
Marco

Auteur : Les 5 du Vin

Journalistes en vin

10 réflexions sur “Allo Halos, les 2012 by Philippe Cambie

  1. Pingback: Allo Halos, les 2012 by Philippe Cambie | Wine Planet

  2. M. Vanhellemont, je voudrais savoir si Philippe Cambie est l’un de vos copains?
    Je me pose cette question parce que vous le citez dans le titre, vous le citez 6 fois dans le texte et 4 fois en visuel, et en plus vous terminez votre article par un « merci Philippe ! »
    Permettez-moi de préciser que Philippe Cambie, « l’oenologue de l’année 2010 par Robert Parker »(sic) est un peu le Michel Rolland des Côtes du Rhône, consultant pour les plus grands domaines. Vous faîtes appel à ses services onéreux et vos vins reçoivent les éloges les plus dithyrambiques d’influents bloggers. Après tout va très vite, les meilleures caves vous référencent, les guides vous donnent une étoile supplémentaires, vos prix augmentent et vous voilà entraîné dans la spirale du succès.
    Cela n’enlève rien au talent de M. Cambie, dont le savoir-faire est reconnu, le blog abondamment documenté et la réputation non usurpée.

    J'aime

    • M. Raffard, il est logique que quand on parle des vins de quelqu’un, on le cite plusieurs fois. J’aurais dû ajouter « merci Antoine! », puisque c’est pour lui que Philippe avait préparé ces vins. D’autre part, je connais le sieur Cambie depuis plus de dix ans, bien avant qu’il soit aussi « couru » et s’il est vrai qu’on est potes, je crois rester assez détaché de ce lien pour lui dire ce que je pense en bien ou en mal. Quant à cette dégustation, elle est le reflet d’un coup de cœur (partagé par Antoine) pour ces 2012 de très belle facture.

      Marco

      Aimé par 1 personne

  3. Du coup, je relis mon papier d’hier sur Gérard Bertrand : j’ai du le citer une dizaine de fois, photos comprises. C’est vrai que tu exagères un peu Marco ! 😉

    J'aime

  4. Ces Halos constituent le résultat exemplaire d’une compétence forgée au fil de nombreuses années d’observations, d’essais… ; aucun hasard, rien d’aléatoire, dans les modes d’élaboration de ces cuvées. La notoriété qui vient matérialiser de telles réussites est honnêtement acquise. Dépassons le côté personnel qui peut interpeller certaines personnes ou leur déplaire : il s’agit d’une façon de mettre en valeur toute une région viticole et de porter loin la connaissance de ses vins avec des produits d’excellence.
    Profitons de ce billet pour souligner que 2012 est un très beau millésime en vallée du Rhône sud et qu’elle est injustement négligée.

    Aimé par 1 personne

    • Rappelons aussi, chers amis, que ce millésime fut le plus sec des 50 dernières années dans les P.O., mettant même en danger la rentabilité économique du millésime pour certaines structures, tant les rendements furent bas sur certains secteurs du département. Ensuite, il fallait vinifier « du bout des doigts » avec des baies petites à peau épaisse et peu de jus.

      J'aime

      • Euh, désolé, la « machine » a repris un vieil avatar. Je ne me cache jamais derrière un pseudo.

        J'aime

  5. Surtout que le drapeau noir pour le Saint Père, c’est curieux

    In Nomine Filii

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s