Les 5 du Vin

5 journalistes parlent du vin

Waterloo morne plaine…

6 Commentaires

2435456861

Alors que le bicentenaire de la bataille qui fut fatale à Mister Bonaparte bat son plein, on remarque une grande absente, la France. Seul S.E.M. Bernard Valero assistera aux ruades cavalières et aux envols de poussières.
Les Français nous disent on ne va pas assister à la commémoration d’une défaite. Certes, toutefois les Allemands ont bien assisté à celle du débarquement.

Ils auraient pu…

Fêter la fin d’une tyrannie sanglante et boire un coup à l’ombre du Lion.
Gagner la bataille de la gastronomie en boutant hors du champ (de bataille) aubettes de fastfood batave.
Remporter le challenge en balançant quelques quilles bachiques et vineuses contre les guérites de la plus grosse marque de soft drinks.
Améliorer de quelques saucissons, pâtés, jambons et autres victuailles, le rata des bivouacs.

saucissons
Bref, rafler cette aubaine commerciale à la barbe des « Alliés » venus paradés sans vergogne sur les terres austères d’une Belgique qui il y a 200 ans n’existait pas encore.
Mais, trop fiers, de quoi, on ne sait pas, donc trop fiers, ils préfèrent rester chez eux alors qu’ils auraient pu voir Camilla en chair et en os, quel manque d’à-propos !

Et puis, …

C’eut été l’occasion de découvrir la campagne brabançonne plus heureuse que la napoléonienne. Verdoyante et vallonnée, elle ne ressemble en rien à l’idée que le Français moyen s’en fait, trop imprégné par le célèbre « Waterloo, morne plaine » qui d’ailleurs évoque la défaite, pas le paysage.

Panorama_waterloo_v2

En voici un petit extrait

Waterloo ! Waterloo ! Waterloo ! morne plaine !
Comme une onde qui bout dans une urne trop pleine,
Dans ton cirque de bois, de coteaux, de vallons,
La pâle mort mêlait les sombres bataillons.
D’un côté c’est l’Europe et de l’autre la France.
Choc sanglant ! des héros Dieu trompait l’espérance ;
Tu désertais, victoire, et le sort était las.
O Waterloo ! je pleure et je m’arrête, hélas !
Car ces derniers soldats de la dernière guerre
Furent grands ; ils avaient vaincu toute la terre,
Avec environ 188.000 hommes engagés sur quelques dizaines de kilomètres carrés, Waterloo fut l’une des batailles les plus importantes et les plus meurtrières de l’époque napoléonienne.

L’Expiation de Victor Hugo

Sur le champ de bataille

Une coalition d’une demi-douzaine de nations, composée de Britanniques, d’Allemands, de Belgo-Néerlandais*, sous les ordres du duc de Wellington, et de Prussiens commandés par Blücher, affronte l’armée de Napoléon dans les champs gras et prospères de Plancenoit et de Braine l’Alleud au sud de Bruxelles. Wellington a établi son quartier général dans l’insignifiant hameau de Waterloo** (d’où le nom de bataille de Waterloo, le lion se trouve dans la commune de Braine l’Alleud).

27278_1

*Si les Français ont été défaits, nous, nous l’avons eu dans le cul. Les Anglais avaient promis l’indépendance à la Belgique et nous ont collé, perfide Albion, aux Néerlandais que jamais nous portâmes vraiment dans nos cœurs. Du coup, nous nous sommes battus pour ce que nous considérions comme des ennemis contre d’anciens compagnons d’armes
**ça a bien changé depuis…

L’armée napoléonienne et les troupes de Wellington ont des effectifs comparables. L’armée impériale aligne plus de 86.000 hommes. Aux 59.000 fantassins s’ajoutent 12.600 cavaliers. Par ailleurs l’armée est équipée d’environ 250 canons. Le fer de lance de cette « Armée du nord », la Garde impériale rassemble 20.000 hommes.

27278_3

L’Alliance conduite par Wellington ne compte pas moins de 56.000 fantassins et 12.000 cavaliers. Les artilleurs ne disposent par contre que 156 canons. Les renforts prussiens de Blücher totalisent environ 53.000 combattants.

Les pertes françaises ont été environ deux fois plus élevées que celles de la coalition. On compte environ 7.000 morts, de 18.000 blessés. Du côté de la coalition, le bilan est d’au moins 4.800 morts, 17.200.
Ça laisse froid dans le dos, d’autant plus que des os, on en trouve encore. Le champ de bataille qui redevint champ de culture l’est resté. Les agriculteurs déterrent régulièrement vestiges de toutes sortes.

index

Buvons une bonne bière à la santé de tous ces pauvres bougres.
À la bataille de Waterloo, il n’y a pas de gagnant, il n’y a que des perdants, comme dans toutes les guerres.

oktoberfest-girls-cleavage-boobs-27
Ciao

cover_Waterloo-UNE-DS-655x405

 

Marco

Auteur : Les 5 du Vin

Journalistes en vin

6 réflexions sur “Waterloo morne plaine…

  1. Pingback: Waterloo morne plaine… | Wine Planet

  2. Je bois un canon à la santé de mon ancêtre qui a défendu le portail de la ferme de Hougaumont.

    J'aime

  3. Pas de Français? Et moi, alors?
    Quant à la fin de la tyrannie, Marc, il faut quand même voir qui il y avait en face. Le tsar de Russie et le Roi de Prusse n’étaient pas de grands démocrates. Et l’Angleterre ploutocrate avait violé la Paix d’Amiens…
    Et puis, qu’avons-nous eu après? La Restauration en France. Le régime hollandais en Belgique. Pas vraiment de grands exemples du droit des gens…
    PS. Au fait, je compte sur tous nos amis anglais pour fêter l’anniversaire de leur déroute de Castillon (1453-2053)…

    J'aime

    • D’une tyrannie, Hervé, d’une! Et encore, les aficionados ne le prennent pas du tout pour un tyran. Mais ce n’est pas le propos, simplement, les Français auraient pu remporter la place aujourd’hui avec leur gastronomie, comme d’hab’, ils n’y ont vu qu’une vieille défaite, tant pis pour eux et pour nous qui ratons quelques choses de bon.
      Marco

      J'aime

  4. D’accord avec toi, Marc. Et puis, la bière est si gentiment servie …
    Victor Hugo, d’après ses propres écrits, a logé à l’Hôtel des Colonnes, chez une Madame DEHAZE. Il s’agit d’aîeux directs de mon grand-père maternel, originaire de Lillois. Dehaze est d’ailleurs le nom de jeune fille de ma mère, qui professait sous ce nom-là avant de prendre sa retraite.

    J'aime

  5. Très bon article détaillé et jolies pointes d’humour…sur la bataille de Braine-l’Alleud !

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s