Les 5 du Vin

5 journalistes parlent du vin

Ardèche, des vins troglodytes

4 Commentaires

Préhistoire et Ardèche, voilà qui va bien ensemble

IMG_0942
Le relief calcaire très découpé de la région recèle bon nombre de grottes, dont certaines étaient déjà occupées par l’homme il y a des dizaines de milliers d’années. Nos ancêtres aurignaciens buvaient déjà le nectar des dieux, et auraient par conséquent précédé les Géorgiens, va savoir. Qui oserait affirmer qu’ils n’élaboraient pas quelques crus très prisés jusqu’au-delà du Rhône et que les marques rouges, ces gros points appliqués avec la paume de la main, ne veulent pas tout simplement dire: ici, se sont bues 30 outres de cuvée mammouth en l’honneur de la Mère.Ardèche préhistoire 2015 108

Histoire de se la jouer façon cavernicole

Ardèche préhistoire 2015 034

En l’honneur de nos ancêtres de bien avant les Gaulois, nous avons fait une dégustation dans la grotte de Saint Marcel. Après une petite visite des beautés lapidaires, nous nous sommes concentrés sur les flacons apportés ou plutôt descendus. En lice sous la voûte karstique, les vins des Côtes du Rhône ardéchoises. Une bien belle sélection bue dans des conditions presque idéales, l’atmosphère de la grotte est des plus pures, T° et pression y sont adéquates. Voici quelques coups de cœur.

Ardèche préhistoire 2015 035

IMG_0939

Et puis non. Avant d’en faire les commentaires, il faut expliquer le vrai pourquoi d’une dégustation dans un tel lieu. Tout simplement parce qu’on y élève du vin! Raphaël Pommier, du Domaine Notre Dame de Cousignac, a eu l’idée de faire vieillir quelques barriques au fond de la grotte. Après l’accord rapide du directeur et nettement moins rapides des autorités, il a pu descendre 36 hl et obtenu que ses collègues vignerons de Saint Marcel et environs puissent y entreposer 1.200 bouteilles. C’est tout frais, nous n’avons par conséquent pas encore suffisamment de recul pour percevoir l’influence de l’endroit sur l’élevage en barriques ou l’affinage en bouteilles.

Ardèche préhistoire 2015 032

Bon, voici donc quelques coups de cœur (pris sur l’ensemble des Côtes du Rhône ardéchoises). Je ne parlerai pas des robes, à la lueur des bougies, c’est plutôt compliqué de s’en faire une idée.

Mistral 2013 Côtes du Rhône Domaine de Coulange

Du fruit qui développe ses notes graciles de framboise, de cerise et de myrtille avec modération mais grande constance, il suffit d’être patient pour en avoir plein la bouche et en apprécier la saveur fraîche, juste enveloppée d’une trame tannique soyeuse.
Assemblage : 80% de Grenache et 20% de Syrah (5,50€)

Ardèche préhistoire 2015 053

Domaine de Couron 2012 Côtes du Rhône Village

Entre puissance et élégance avec une belle amertume qui évoque la racine de gentiane et apporte une saveur et une fraîcheur toute particulière aux arômes de cade, de genévrier, avant de souligner les gelées de cassis et de groseille légèrement poivrées.
Assemblage : Grenache, Syrah et Mourvèdre (7,30€)

Le Chapitre 2011 Côtes du Rhône Domaine du Chapitre

Très élégant au nez, puis en bouche on mord dans le charnu des fruits, un jus gourmand s’en écoule teinté de menthol rafraîchissant. La longueur évoque les mêmes fruits, mais cette fois confits et épicés de poivres et de cannelles.
Assemblage : 60% Grenache et 40% de Syrah (10€)

Ardèche préhistoire 2015 052

Cuvée des Galets 2012 Côtes du Rhône Domaine Nicolas Croze

C’est une cuvée pour Michel, un 100% Carignan d’un rustique sympa, un vin de repas, croquant et jovial comme on les aime, quand on aime ça, vin de partage un peu bourru qui a l’élégance paysanne, une superbe tension minérale saline et des tanins mûrs certes mais qui ne laissent pas les papilles indifférentes. (10€)

La Calade 2013 Côtes du Rhône Villages Mas de Libian

Quel jus superbe, coloré de poivre, de violette, d’iris, de mure, de fraise, cela n’arrête pas, une volubilité fruitée délicieuse que la soie tannique laisse couler à plein flot. Frais, gourmand, riche, mais aussi raffiné et bien équilibré, ce vin se boit avec délectation.
Assemblage : 90% de Mourvèdre et 10% de Grenache (12€)

IMG_0935

Côtes du Rhône 2013 Domaine Notre Dame de Cousignac

Très sympa, à le sentir, on a l’impression de marcher dans la garrigue au moment où les premiers rayons chauds du soleil emportent les effluves jusqu’à nos narines. Les tanins fins se maculent d’un fruité délicat rehaussé d’une impression saline qui fait saliver.
Assemblage : 63% de Grenache, 32% de Syrah et 5% de Counoise (7€)

Per El 2014 Côtes du Rhône Villages Domaine Saladin

Un blanc pour changer, frais et savoureux, avec cet accent citronné qui d’emblée rafraîchit autant le nez que la bouche. Un rien de gelée de pomme pour l’onctueux de la texture, du minéral pour la tension, c’est bien, la tension, puis du poivre, de la groseille blanche pour allonger la fraîcheur, et finir sur du poivre avec un rien de cumin pour bien fixer les impressions savoureuses sur les papilles.
Assemblage : Marsanne, Bourboulenc, Viognier, Clairette rose et blanche et Grenache rose (19€)

Ardèche préhistoire 2015 055

Diamant Rouge 2012 Côtes du Rhône Cellier des Gorges de l’Ardèche

Un joli jus qui s’écoule tendrement et nous comble de joie florale et fruitée aux parfums de violette et de griotte. Les tanins sont délicats et ne font aucune entrave au développement aromatique.
Assemblage : 80% de Syrah et 20% de Grenache (10€)

Viognier Côtes du Rhône 2012 Château Rochecolombe

Un Viognier d’une étonnante fraîcheur qui rappelle le citron, jus et écorce compris, par conséquent à la fois acide et amer mais tout en subtilité, histoire de s’affirmer avant de céder à la rose et à la violette sans oublier la confiture d’abricot. (7,20€)

Ardèche préhistoire 2015 063

Côtes du Rhône Villages 2014 Vignerons Ardéchois

Bien structuré, le vin déploie rapidement ses fragrances de fruits rouges et noirs agrémentés de senteurs de garrigues. Les tanins bien sympas offrent leur soie. Jolie petite longueur sur les fruits épicés.
Assemblage : Grenache et Syrah (5,50€)

Après, on est bien content de retrouver le soleil, même si ce jour-là il nous faisait passer de 12°C à 36°C en une centaine de marches.

Et ayons une pensée pour Grârtep, le meilleur vigneron solutréen (s’il faut en croîre les entailles sur stalagmites)…

Ciao

Ardèche préhistoire 2015 065
Marco

Auteur : Les 5 du Vin

Journalistes en vin

4 réflexions sur “Ardèche, des vins troglodytes

  1. Article très déjanté rédigé sous l’influence d’une imbibition éthylique avancée – je le sais, cela m’est arrivé souvent à moi-même dans une vie passée. On estime que l’atmosphère des cavernes provoque une résorption rapide de l’alcool , par un phénomène aussi clair que l’effet des cuves en forme d’oeuf. Les grands scientifiques certifiés Demesouter pensent que c’est lié à une turbulence du liquide céphalorachidien (celui qui déshydrate certains visiteurs maghrébins au bord de la Mer Thyrénienne).
    En même temps, vous vous éclairiez manifestement grâce à la lampe de … Saladin!

    J'aime

  2. C’est pas pour me vanter, mais j’y étais, à cette dégustation (grâce à Michèle Piron). Et c’est vrai qu’il y avait beaucoup de bonnes choses – étonnant d’ailleurs que l’Ardèche n’ait pas d’appellation communale, Saint Marcel vaudrait bien Laudun ou Vinsobres. Il parait que c’est parce que la production est trop faible: en voila un argument pour un classement qualitatif!
    Toujours est-il qu’avec ces vignerons spéléos (oui, ça existe!) nous avons pu aborder un terroir par en dessous, partager de beaux vins et un très bon moment. Merci à tous.

    J'aime

  3. Depuis mon commentaire, rédigé de bonne heure ce matin, le papier de Marc a fait le tour du net. Et sa phrase d’attaque – comme Louise – a été profondément remaniée. J’ai lu des insinuations provenant de prétendus « amis » à lui. Continue, Marc, et vive l’Ardèche et ses plantes médicinales. Mais il ne faut pas abuser des huiles essentielles quand même.

    J'aime

  4. Bonjour, Marc et Hervé : vous m’avez précédé de quelques jours dans cette grotte que les vignerons de Saint-Marcel d’Ardèche ont eu l’excellente idée de garnir de barriques et de bouteilles provenant de leur production. Dégustation singulière dans des conditions inhabituelles de température et de taux d’humidité. Accueil parfait, vins de très grande qualité. Vignerons très impliqués dans leurs nombreux projets. Cela fait plaisir de le vivre « en direct »…Et rendez-vous dans un an afin de vérifier ce qu’il est advenu en matière d’évolution comparée entre les mêmes vins ayant vécu dans la grotte et dans les chais. À propos – considérations non destinées à David- ce village possède une belle variété de terroirs : les plateaux calcaires et leur pellicule desquamée et altérée, les versants colluvionnés qui les raccordent aux terrasses de diverses époques (villafranchienne très siliceuse, rissienne et plus récente encore). Très intéressant potentiel.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s