Les 5 du Vin

5 journalistes parlent du vin

#Carignan Story # 294 : dans la série du pas cher

4 Commentaires

Bonne surprise l’autre jour lors d’une visite éclair à Maury : mes amis de la Cave Les Vignerons, la coopérative si vous préférez, me tombent sur le choux en brandissant fièrement une bouteille. « Tiens, c’est notre nouvelle cuvée de Carignan dans la série des Maurynates. On vient d’avoir une médaille d’or à Paris !« , me lance l’infatigable Aurélie Pereira, la jeune présidente du cru. Ici, beaucoup d’amateurs croient volontiers que le secteur n’est couvert que de Grenaches sur schistes, mais Maury et la Vallée de l’Agly, c’est aussi un peu le domaine du Carignan comme ont pu le constater les habitués de cette rubrique. Goûté sur place en début d’été, je n’étais guère emballé par l’échantillon présenté. Je me suis donc offert une autre bouteille ouverte récemment.

Photo©MichelSmith

Photo©MichelSmith

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Comme il se doit, ce Côtes Catalanes Vieilles Vignes 2014 commercialisé à 6,20 € sur la boutique en ligne de la Cave, est bien marqué par son paysage chaleureux et rocailleux. Au nez, on a des notes assez concentrées, voire corsées, de figue, prune, café, épices avec des touches de garrigue. La bouche est souple et l’alcool ressort plus que l’acidité requérant, du moins à mon goût, une consommation à température cave (13 à 14°). Avec des tannins assez marqués sur une trame de fruits cuits paraissant très mûrs, la finale, sans être très allongée, est bien dessinée. Voilà une très honnête bouteille qui n’aura aucun mal à se mesurer dans les mois qui viennent à une bonne viande !

Michel Smith 

Auteur : Les 5 du Vin

Journalistes en vin

4 réflexions sur “#Carignan Story # 294 : dans la série du pas cher

  1. Tu as raison, Michel, de signaler la présence d’autres cultivars que le grenache sur l’aire d’appellation Maury. Certains ont replanté récemment des syrahs (sur échalas), certains y ont des blancs (même du muscat) et il existe des carignans. Mais c’est quand même les magnifiques grenaches – parmi les tout meilleurs au monde – qui constituent le fleuron de cette zone. Il faut aussi noter que l’aire d’appellation – tu le sais mieux que quiconque, auteur que tu es depuis peu d’un bouquin qui fait autorité – déborde largement sur Saint-Paul-de-Fenouillet, entre le versant sud des Corbières et la D 117 qui file à Foix, et, moins largement, au sud de cette route, sur Rasiguères. Il y a même un petit bout sur Tautavel (quartier de la Plane etc) et un chouia a été accordé, par dérogation, à Estagel et à Saint-Arnac. Les sols n’y sont alors pas forcément schisteux.
    Tu connais mon attirance pour le carignan, mais mon expérience personnelle, réduite je l’admets, n’a pas été concluante avec ce cépage dans cette zone. En plein milieu du fermage que j’avais à Saint-Paul, des carignans (1977 je crois) occupaient un demi-hectare environ, en fond de coume il est vrai. Ils ne m’ont jamais emballé alors que du grenache planté au même moment, qui les entoure, donne de très beaux fruits. Mais il ne faut certainement pas généraliser.

    Aimé par 1 personne

  2. J’adore cette falaise.

    J'aime

  3. Pingback: #Carignan Story # 294 : dans la série du pas cher | Wine Planet

  4. Pingback: Vins (doux) naturels : le caveau aux Trésors | Les 5 du Vin

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s