Bataille des bulles à Waterloo: rendez-vous le 7 novembre

Je vous confirme la mise en place de notre projet « Bubbles of Waterloo », déjà annoncé ICI: ça y est, la date et le lieu exact sont définitivement arrêtés.

Ce projet, je l’ai imaginé en voyant toute l’énergie et tout l’argent dépensé à commémorer le bicentenaire de la bataille de Waterloo en juin cette année;

Même si un des mes ancêtres a aidé vaillamment à défendre la ferme d’Hougoumont pendant cette bataille, je ne suis pas spécialement intéressé à fêter des bains de sang. Je préfère, au contraire, explorer ce qui peut éventuellement aider à unifier les gens.

HougoumontPainting1

 

Le vin en général, et le vin pétillant en particulier, me semble faire partie de des choses qui aident à réunir les gens dans un esprit de partage et d’amitié. Il a sûrement fait bien plus pour l’humanité que les guerres.

Le vin pétillant de Champagne est le résultat d’une collaboration technique et économique entre les trois pays qui se sont confrontés sur la plaine de Waterloo en 1815 : France, Angleterre et Allemagne. Je vous accorde que je prends un peu de liberté avec l’histoire politique, car l’Allemagne n’existait pas encore à cette époque –  il s’agissait de troupes de la Prusse et d’Hanovre, en ce qui concerne le commandement de Blücher. Wellington avait sûrement aussi des soldats de différents pays dans sa troupe.

On l’ignore souvent, mais c’est en Angleterre que les premiers vins pétillants de Champagne ont été élaborés, essentiellement pour des raisons techniques liées à l’invention de fourneaux chauffés par du charbon, seuls à pouvoir produire le verre pour des flacons suffisamment résistants à la pression du CO2. Et ce pays reste le principal client du Champagne à l’export. L’Allemagne n’a pas été en reste, aussi bien sur le plan de l’investissement que sur celui du marché. Il suffit de regarder le nombre de maisons de Champagne ayant un nom germanique, sans parler de l’appétit constant de ce pays pour le vin de Champagne. En somme, le Champagne à bulles est le plus européen des vins.

Pour ce qui est de la production actuelle, le réchauffement climatique a fait que le climat du sud de l’Angleterre est aujourd’hui proche de celui de la Champagne il y 30 ans. La géologie est aussi très proche grâce à la masse calcaire qui constitue le socle de ce qu’on appelle le Bassin Parisien et qui émerge des deux côtés de la Manche (y compris en Belgique). La production de sparkling wines en Angleterre à le vent en poupe et les plantations de vignobles vont bon train. Je crois qu’ils en sont à environ 1500 hectares. Le vignoble allemand est bien plus conséquent car ce pays est le 9 ème producteur mondial, même si ses vins pétillants sont moins connus que ses blancs secs et doux, voire que ses rouges. Mais l’Allemagne est le plus grand marché au monde pour tout ce qui pétille dans le verre.

Tout cela a fait que Les 5 du Vin organisent la dégustation d’une sélection de bulles de ces trois pays, le 7 novembre prochain, sur le champ de bataille même de Waterloo. Comment effectuer la sélection alors ? Le principe d’une égalité de nombre pour les trois pays doit s’appliquer, et il y aura, en principe, 12 vins par pays.

Le Champagne mousseux existait en 1815, et bon nombre des grandes marques qui opèrent toujours de nos jours avaient déjà commencé leur histoire. Cela sera donc à eux de défendre les couleurs françaises, s’ils l’acceptent (et beaucoup l’ont déjà fait). Les marques qui refuseront cette amicale et loyale confrontation seront inscrites sur une liste de « déserteurs ». Je n’ai pu résister à la tentation d’inviter aussi le Champagne Napoléon, bien que cette marque n’existât pas encore en 1815.

Les bulles anglaises sont bien plus récentes et bien moins nombreuses, mais leur élan actuel leur permettra de bien se défendre.

Outre-Rhin, l’Allemagne est le plus grand producteur de vins mousseux au monde, même si ces vins-là restent méconnus en dehors des frontières du pays. La montée de qualité des meilleurs «Deutsche Sekts» ou « méthodes traditionnelles » va leur permettre de se faire respecter. Nous n’oublierons pas la Belgique, dont des troupes ont combattu des deux côtés lors de la bataille, et il y aura un effervescent belge aussi, qui jouera à domicile.

Quant aux dégustateurs, ils seront Français, Britanniques, Allemands et Belges, comme il se doit. Des représentants de magazines spécialisés de chaque pays feront partie des 13 dégustateurs qui seront tous professionnels et expérimentés. Bien entendu, la dégustation s’effectuera dans les règles de l’art et à l’aveugle. Les vins de chaque pays seront dégustés à part. Le magazine belge In Vino Veritas s’associe à l’événement et y prêtera son concours logistique; plusieurs membres des 5  du Vin seront de la partie : Hervé, Marc, Jim (peut-être) et votre serviteur. Il y a eu le Jugement de Paris. Il y aura donc, très modestement, le Jugement de Waterloo.

Mais comment financer cela? Aucune contribution financière n’a été demandé aux producteurs, seulement l’envoi des vins. J’aimerais toutefois pouvoir défrayer les déplacements des dégustateurs qui viennent de loin et qui donnent de leur temps; alors, grâce à un collègue, nous avons monté une petite opération de crowdfunding avec des récompenses diverses et variées en fonction du montant engagé. Nous n’avons aucunement l’intention de faire de l’argent avec cette opération mais si cela vous dit de contribuer, même pour un petit montant symbolique, voici un lien vers le site qui nous permettra de couvrir les ferais de cette opération :

 

http://www.kisskissbankbank.com/fr/projects/bulles-a-waterloo

Je vous donne aussi mon adresse mail, au cas où vous souhaiteriez des information complémentaires : d.cobbold@orange.fr

 

David

2 réflexions sur “Bataille des bulles à Waterloo: rendez-vous le 7 novembre

  1. Ping : Une etiquette fait partie de l’identité d’un vin, pour le meilleur comme pour le pire | Les 5 du Vin

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.