Les 5 du Vin

5 journalistes parlent du vin

Ça c’est de la techno !

3 Commentaires

Passée la Toussaint, je ne m’attendais pas à trouver une boutique ouverte dans les parages de la plage de Paulillesla maison Cazes (groupe ADVINI) est ici chez elle depuis qu’elle a racheté Les Clos de Paulilles, entre Port-Vendres et Banyuls-sur-MerSouvenez-vous, je vous en disait du bien, des Paulillesil y a peu.

Ce matin-là, elle était grande ouverte, cette boutique où les produits Cazes, du Vinaigre de Banyuls au Muscat de Rivesaltes en passant par une foultitude de rosés et de rouges à la gloire du Roussillon ne manquent pas. Étant en villégiature (comme disent les vieux) chez mes amis Nivet qui m’ont proposé en leur absence de garder leurs chambres d’hôtes du Domaine de Valcros, à cent mètres de là, pendant quelques jours, j’ai flashé (comme disent les jeunes) sur une nouveauté doublement nouvelle.

Paulilles, la baie et ses vignes vues d'en haut cet automne. Photo©MichelSmith

Paulilles, la baie et ses vignes vues d’en haut cet automne. Photo©MichelSmith

Ben oui, quoi, cet ex-Vin de pays devenu Côtes Catalanes, n’en déplaise aux pinailleurs, est non seulement Nouveau, mais pour la première fois – du moins j’espère ne pas me tromper – vinifié en rosé. Il est sorti vers la mi-octobre, un mois avant la vague des primeurs d’AOP. Et comme j’avais des salades à croquer, avec les anchois du pays, je me suis dit que ce 2015, tout frais, tout beau, tout nouveau, tout bio, tout techno, ferait bien mon affaire. À 6 € la bouteille dûment vissée, je ne pouvais pas trop me tromper. Et je puis l’affirmer désormais, c’est un achat sans risques pour tous ceux qui fréquentent les rayonnages des magasins bio.

Photo©MichelSmith

Photo©MichelSmith

Les amateurs de musique techno y mettront peut-être leur grain de sel, sais pas moi, du jus de pamplemousse Made in Florida avec moult glaçons. Pourquoi pas ? Mais ce serait dommage car ce vin a beau être techno à fond la forme, il parade non sans un certain brio. En bon supporter des vins de Tariquet, je l’ai goûté à une température tempérée, c’est-à-dire autour de 20°, une idée sournoise, comme pour mieux mettre en avant ses défauts.

Eh bien figurez-vous que de défauts il n’a point, pas de poils dans le potage ni de mouches dans le confiturier, pas un pet de travers ! Bon d’accord, la robe est aussi pâlichonne qu’un rosé de Provence avec cette teinte pêche de vigne à peine rehaussée de reflets grisés. Paraît que c’est ce qui marche, que c’est ce que la clientèle demande de Dunkerque à Tamanrasset. Oui, je sais, le nez se montre aimablement fruité sur de légères notes de pastèques, de grenade et de fenouil, sans oublier l’inévitable petite touche vernissée qui respire la techno bien faite. Et alors ? Bonbon anglais dîtes vous ? Non, je ne trouve pas. Pour accentuer l’offense faite aux amateurs de vins qui ne marchent qu’aux vins nus et vivants, ce rosé est plein, savoureux et pulpeux en bouche. En outre, il est bien plus long qu’une queue de cerise !

Photo©MichelSmith

Photo©MichelSmith

Techno ou pas, au passage, j’en profite pour mentionner ce superbe blanc bu la veille, un échantillon envoyé il y a longtemps par Patrick Reverdy et son fils Laurent, du Château La Voulte Gasparets, par ailleurs un des grands crus des Corbières. Si ce domaine me déçoit quelque peu en rouge (moins de Carignan ?), il me séduit de plus en plus en blanc prouvant s’il en était besoin aux yeux des je-sais-tout que le blanc est – à mon avis – l’avenir du Languedoc et du Roussillon. Et ce Corbières, probablement marqué par le Rolle, n’était plus très jeune (2012) en dépit des apparences. C’est toujours bon signe, ça.

Michel Smith

Auteur : Les 5 du Vin

Journalistes en vin

3 réflexions sur “Ça c’est de la techno !

  1. Sous tes dehors de « gauche caviar » se cache un représentant de l’ordre refoulé, Michel. Tu exerces ad interim des fonctions de gardien d’immeuble mais c’est gardien de la paix que tu aurais voulu être. Dans l’électro-ménager, tu aurais pu être gardien de … BUT bien sûr. Qua

    J'aime

    • … zut alors, c’est parti à la publication sur un coup malencontreux de souris, alors que je n’avais pas fini mon argumentation. On continue.
      Quand, disais-je, tu te fais le chantre de Tariquet ou de Bertrand, c’est en gardien, euh non, en marchand du Temple que tu te transformes. Heureusement, et c’est alors qu’on t’aime le plus, quand tu vendanges ton Puch, c’est en tant que … garde des seaux que tu officies!

      Aimé par 2 people

  2. Je prévois pour le future , aussi des régions connu pour les rouges maintenant , que il y aussi un grande futur pour les blanc.
    Sachant que les grand blanc sont issu des cépages historique présent et en assemblage . Mono cépage uniquement IGP.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s