Les 5 du Vin

5 journalistes parlent du vin

À Banyuls, 9 Caves et neuf sur dix !

9 Commentaires

Il aura fallu un été de rodage pour que les habitants du cru – du moins les curieux, car je ne parle pas des voisins qui n’ont pas encore testé – se fassent une réelle idée de ce qui se trame aux 9 Caves.

Cette enseigne a ouvert en juillet juste en face du Mas Blanc, à deux pas de la Mairie, en un lieu squatté un temps par le défunt Abbé Rous – dont on n’entend plus parler depuis qu’il devait révolutionner la diffusion des vins du GICB, émanation de la grosse cave coopérative de Banyuls-sur-Mer, plus connue sous le nom de Cellier des Templiers.

Photo©MichelSmith

Photo©MichelSmith

Une refonte totale du bâtiment, avec l’appui d’une architecture efficace et de belle facture, puis quelques mois d’attente pendant lesquels le personnel de ce bar-à-vins-caviste adossé à une série de caves de stockage – neuf au total – ou de vinification et surmonté de trois gîtes vignerons, a pris le temps de se former, ce n’est que récemment que je me suis enfin décidé d’aller voir ce que ce lieu avait à offrir. Résultat, aucune déception ! Et après un habituel apéro en guise de round d’observation, ce sera la troisième fois en une semaine que je m’y attablerai tellement je m’y plaît.

Photo©MichelSmith

Photo©MichelSmith

L’histoire ? En résumé, 13 vignerons visionnaires dont certains manquaient de cave se sont regroupés pour créer cet endroit assez unique où leurs vins, bien entendu, sont particulièrement mis en avant en même temps que d’autres vins. Vous en saurez un peu plus au travers de cet article dans la presse locale, laquelle devrait, à mon goût, revenir faire un tour pour inciter ses lecteurs à fréquenter ces 9 Caves. En plein mois de novembre, j’y ai trouvé chaleur et complicité, ce qui manque souvent sur la Côte Vermeille où l’on a pris l’habitude de voir un porte-monnaie à la place d’un simple touriste. Il faut dire que le-dit touriste, de son côté, a su trouver ses marques en fréquentant allègrement les pizzeria louches et les bar à tapas douteux. Dieu que la crise a bon dos parfois…

Photo©MichelSmith

Photo©MichelSmith

La dernière fois, nous étions trois et nous avons pu partager une grande et belle table d’hôtes dans le patio inondé du soleil de la Saint-Martin, tandis que lors d’une précédente visite dominicale j’étais seul à une table faite de vieux bois de récupération. Dans les deux cas, le service a été non seulement efficace mais très aimable. La partie vin étant assurée par Benoît, un jeune sommelier débarqué de Bordeaux qui, outre quelques vins au verre dans les trois couleurs, m’a invité à faire mon choix avec lui dans une vitrine où les vins sont affichés au prix à emporter, prix auquel  pour une fois il ne faut rajouter un « droit de bouchon » ce qui rend la visite encore plus intéressante.

Photo©MichelSmith

Photo©MichelSmith

Côté solides, il ne faut pas s’attendre à de la haute gastronomie. Quelques plats (entre 5 et 8 €) sont proposés « à l’ardoise », plats joliment servis à l’assiette par Linda et Olivia. Sans être trop copieux, ces assiettes suffisent simplement à combler l’appétit et à ne pas trop vider le portefeuille. Tout comme les fines tranches de bellota, délicieuses sur le pain de campagne (difficile d’avoir du bon pain dans les autres restaurants de la côte), la salade de gésiers confits est irréprochable avec un blanc ou un rosé du pays, tandis que le maquereau fumé sur les petites pommes de terre tièdes s’accommodent d’un petit rouge bien choisi. Il y a aussi deux ou trois propositions de desserts qui permettent de se lancer sur le registre des Banyuls.

Photo©MichelSmith

Photo©MichelSmith

Avec le petit bistrot de Manu, El Xadic del Mar maintes fois évoqué ici, surtout dans mes chroniques du dimanche traitant du Carignan, Banyuls-sur-Mer devient à nouveau fréquentable pour qui aime déguster le bon vin en mangeant convenablement sans se ruiner !

Photo©MichelSmith

Photo©MichelSmith

Mais attention aux jours et horaires d’ouverture : à un peu plus de 30 minutes de voiture de Perpignan, il est préférable de vérifier en téléphonant (Tél. 04 68 36 22 37 ou 06 47 38 19 92) avant de se lancer ! Personnellement, j’ai déjà réservé pour demain soir avec une bande de copains !

Michel Smith

Photo©MichelSmith

Photo©MichelSmith

Auteur : Les 5 du Vin

Journalistes en vin

9 réflexions sur “À Banyuls, 9 Caves et neuf sur dix !

  1. Dommage, c’est un peu loin de chez moi pour rentrer le soir, mais ça donne envie…

    Aimé par 1 personne

  2. Pingback: À Banyuls, 9 Caves et neuf sur dix ! | Wine Planet

  3. Pingback: #Carignan Story # 301 : In fine | Les 5 du Vin

  4. Merci Michel pour cet excellent conseil.
    J’y suis allée il y a peu par un beau dimanche ensoleillé avec deux amis aussi gourmands que moi et nous avons passé un excellent moment. Les mets francs, loyaux et délicieux, les vins dégustés intéressants et bons – et le service pro et sympa à la fois, bravo!
    C’est un peu loin de mes terres toulousaines, mais je ne raterai aucune occasion d’y retourner!

    J'aime

  5. MERCI pour la réponse rapide.
    Etant dégustateurs (mon compagnon et moi-même) aux VIGNERONS INDEPENDANTS, je prépare la liste des vignerons ou des caves à visiter ainsi que celle des petits bistrots pizza sympas. Voilà une activité super pour la retraite !!!!

    J'aime

    • Les 9 caves : côté restauration : un peu cher, carte moyenne. Côté vins : une grande palette pour choisir. Je pense qu’il vaut mieux visiter les vignerons car les 9 caves c’est un « revendeur » en plus d’être « un vigneron ».

      Je préfère, de très loin, pour la restauration, CHEZ MANU (rue de la Cave l’ETOILE (très bon rapport qualité/prix pour leur vins)). MANU est un artiste de la restauration : n’oubliez pas de réserver et, surtout, laissez vous porter !!!!!

      Une autre bonne adresse : Domaine CASA BLANCA à BANYULS.

      J'aime

  6. Arhi, aci ai punctat foarte corect, suntem natzia lui &#28r0;t2ebuie” si “asa se face” Am deasupra apartamentului meu niste semi-muritori de foame, traiesc – vorba cantecului – patru dintr-o leafa, isi mananca de sub unghii cu saptamanile ca isi invite familia extinsa la cate un chef de craciun. Sau sa aiba bani de benzina sa se plimbe duminica. Ca “asa se face”…

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s