Les 5 du Vin

5 journalistes parlent du vin

Découvertes en Grèce (1/2)

1 commentaire

Non, je n’ai pas fait, ces jours-ci, un voyage dans ce beau pays qui souffre tant. Je souhaite beaucoup y retourner prochainement, mais je tiens d’abord à rendre compte d’une très impressionnante dégustation que j’ai eu la chance de faire la semaine dernière à Paris, grâce à la famille Mavrommatis qui possède plusieurs restaurants, une affaire de traiteur avec de multiples points de vente, une cave à vins et qui importe des vins de toute la Grèce.

La cave à vin Mavrommatis

49, rue Censier 75005 Paris
+33 (0)1 45 35 64 95
www.mavrommatis.com

Il est bien fini le temps ou l’image du vin grec était cantonné à des retsinas et des rouges volumineux et parfois durs. Cela a aussi changé depuis la période, plus récente, qui a vu certains producteurs grecs tenter d’imposer des cépages français dans un pays qui possède un réservoir de variétés autochtones parfaitement adapté à leur climat et plein de ressources.

 

greece_map

 

Cette dégustation était dédiée, justement, à ces variétés autochtones qui nous ne voyons encore trop peu en dehors de leur pays d’origine, bien que quelques unes, comme le magnifique cépage blanc Assyrtiko ou le rouge Agiorgitiko commencent à faire parler d’eux. Lors de cette journée, en plus de vins issus de ces deux cultivars vedettes, j’ai pu déguster des vins qui faisaient appel, en totalité ou en partie, à de l’Aïdani, de l’Athiri, de l’Augustiatis, du Korinthiaki, du Limnio, de la Malagousia, de la Malvasia Aromatica, du Mandilaria, du Mavrodaphne, du Mavrotragano, du Moschophilaro, du Negoska, du Negroamaro, du Preknadi, du Refosco, du Robola, du Rhoditis, du Savationo, du Sideritis et du Xinomavro. Très rarement quelques vins que j’ai dégusté contenaient un complément d’assemblage qui faisait appel soit à du merlot, soit au cabernet sauvignon, à de la syrah ou au viognier, mais ce furent des cas d’exception parmi plus de 60 vins présents. Je sais bien que le Negroamaro et le Refosco, sans parler de la Malvasia, se trouvent plus souvent de l’autre côté de l’Adriatique qu’en Grèce, mais il s’agit tout de même de variétés régionales et cela fait, de toute façon, une très belle collection !

Mais la chose qui m’a le plus impressionné dans cette dégustation n’était pas l’aspect ampélographique, bien que cela ait son intérêt: c’était la qualité des vins présentés, autant que leur diversité géographique. Autant aller voir cela de suite, région par région en commençant avec les îles. Je traiterai de la partie continentale la semaine prochaine.

Santorini, les Iles Cyclades

VIGNES-DE-SANTORIN-Venetsanos-c-Jean-Marie-Evaneos-Grece

Santorini est un archipel d’îles volcaniques situé au sud des Cyclades, en pleine mer Egée. Il possède son propre AOC pour des vins blancs élaborés avec les cépages Assyrtiko ou Nykteri, mais produit aussi vins rouges, en particulier avec du Mavrotragano et qui se vendent sous la bannière de l’IGP Cyclades. Mavro = noir en grec, donc on voit ce mot souvent incorporé dans des noms de variétés grecs de cette couleur. Il y a aussi des Vinsanto, qui peuvent être rouges ou blancs et qui sont aussi des AOP. La surface viticole à Santorini couvre environ 1500 hectares et le sol volcanique est constitué aussi de schiste et de calcaire. Cette nature de sol a eu l’avantage d’écarter le phylloxera et les vignes sont donc franches de pied. Les conditions climatiques sont sévères avec des apports en eau de pluie très limités. Les températures sont élevées pendant la longue période estivale et il y a aussi des vents violents. A défaut de précipitations, les vignes reçoivent les brumes marines durant les nuits d’été. Pour lutter contre les chaleurs extrêmes et les vents violents, une taille de la vigne en arbuste basse ayant une forme en spirale s’est développée. Cette taille, qui s’appelle « gobelet en couronne », a pour objet de résister aux vents et de concentrer les grappes à l’intérieur de l’arbuste pour les protéger du sable (voir photo ci-dessous). Certains expérimentent avec d’autres formes de taille, quand l’exposition l’autorise. Les rendements sont forcément très limités, ce qui explique les prix des vins (entre 20 et 40 euros pour les vins secs, et le double pour les vinsanto).

vignes en gobelet panier

 

Domaine Argyros
AOP Santorin 2015

100% Assyrtiko, du village d’Episkop Gwnia

Ce vin élaboré en cuves inox est aussi frais que complexe. L’acidité fait corps avec le vin et la longueur est excellente. Un vin splendide et vivifiant. L’assyrtiko n’est pas une variété très aromatique mais il semble très intéressant par sa texture et sa longueur qui doit quelque chose à son acidité importante.

Prix public: 19 euros, ce qui n’est pas excessif.

AOP Santorin, Ktima 2014

100% Assyrtiko, et vignes de 150 ans (qui dit mieux ?), 20% de ce vin ayant été élevé en fûts pendant 6 mois.

Le nez est perçant et semble presque résineux via un accent légèrement oxydatif. Bien arrondi par son élevage, il conserve beaucoup de vivacité et une grande complexité de saveurs.

Prix public: 22 euros, ce qui me semble peu cher pour un tel vin.

Argyros 2

AOP Santorin, Vareli 2013 (vareli signifie barrique)

100% Assyrtiko, et vignes de 150 ans. 100% barriques pendant 6 mois

Encore plus d’arrondi et de texture apportés par la barrique qui ne domine nullement les saveurs de ce vin. Grande suavité de texture qui enrobe un centre bien vibrant. Long et très harmonieux.

Prix public: 26 euros – et cela les vaut largement.

IGP Cyclades Mavrotragano 2012

100% Mavrotragano, élévage 18 mois en fûts de chêne

Ce vin m’a semblé assez austère, malgré son âge et l’élevage, à cause de tannins un peu justes en maturité phénolique. Malgré cette critique, la qualité du fruit est bonne et le vin a une certaine délicatesse qui surprend dans un tel climat.

Prix public: 40 euros, ce qui est trop cher

Je n’ai malheureusement pas eu le temps de déguster les vinsantos de ce domaine, ce qui est dommage car il en présentait quatre, allant du millésime 2003 à 1991

 1201315_Winery_Domaine_Sigalas

Winery de Sigalas, Santorini (photo Cephas)

Domaine Sigalas

Ce producteur cultive une partie des ses vignes sur fil, là où le climat l’autorise

 AOP Santorin 2015

75% Assyrtiko, 25% Athiri, le tout en cuve inox.

Vif, centré et assez parfumé (la part d’athiri ?). Un beau fruité, vin long et salivant.

Prix public 23,50

AOP Santorin 2015

100% Assyrtiko, cuves inox

Un vin abordable et plaisant par son goût, très fin de texture, salivant et presque salin. Longueur à la hauteur de sa finesse.

Prix public 32 euros

AOP Santorin, Nychteri 2009

100% Assyrtiko, vendangé en sur-maturité et jus de goutte seulement.

Nychteri était le vin blanc traditionnel de Santorini, vendangé tardivement, élevé longtemps et sans ouillage. Une autre particularité était l’utilisation exclusive de jus de goutte. Sigalas a maintenu cette tradition sauf pour l’aspect oxydatif car l’ouillage et faite. Le vin reste sur lies pendant 30 mois dans des barriques (anciennes, je crois), ce qui lui donne le droit de porter la mention Grand Reserve.

Un vin dont le sucre résiduel le qualifierait pour la catégorie demi-sec, je pense, voire plus. Ce vin est puissant, long et totalement magnifique par sa complexité. J’adore cela et j’ai écrit dans mon carnet « grand vin, 18/20 »).

Prix public inconnu, mais je vais me renseigner

J’ai pu aussi déguster une « mini-verticale » d’Assyrtiko de ce domaine : 2013, 2012 et 2008. L’oxydation ménagée y était présente, les vins prenant aussi du volume et de la complexité avec le temps. Ce qu’on ne sait pas est l’impact du climat sur ces millésimes, comme des modifications dans les techniques. Ce qu’on peut affirmer en revanche est que ce cépage a une belle capacité de garde. La seule réserve que j’émettrai serait une tendance à une texture un peu rêche et à des saveurs amères en fin de bouche. On peut aimer, mais cela manque de finesse pour moi. Il est possible que la vinification ait évoluée depuis cependant.

 

Les îles Ioniennes : Céphalonie

Sur la côte ouest de la Grèce, en mer Ionienne, il y a moins d’iles qu’en mer Egée, mais deux de belle taille: Corfou et Céphalonie. C’est de cette dernière, tantôt grecque, tantôt byzantine, tantôt vénitienne, tantôt ottomane, tantôt italienne, et même, un temps sous administration britannique (ndlr: celle de Corelli’s Mandolin) que sont issus les vins suivants.

Domaine Gentilini

AOP Robola de Céphalonie 2015

100% Robola et 100% cuve inox

Fin et précis, d’une grande netteté, la finale est parfaitement sèche

Prix public 17 euros

AOP Robola de Céphalonie, Cellar Selection 2015

100% Robola de vielles vignes, 20% du vin élevé en barriques

Très bon et très vif. Vin salin et savoureux, plein de zeste et d’une belle longueur. Je ne connais pas l’âge de ces « vieilles vignes », mais ils apportent une dimension supplémentaire par rapport au vin précédent.

Prix public 20 euros, et les 3 euros de plus sont bien dépensés

Gentilini Eclipse 

IGP Mavrodaphne de Céphalonie, Eclipse 2014

100% Mavrodaphne, faibles rendements, 12 mois d’élevage et fûts puis 12 mois en bouteilles.

Vin aussi gourmand que fin, aux saveurs fruitées bien vibrantes. Très belle longueur. Excellent.

Prix public 21 euros, ce qui est raisonnable pour cette qualité

J’ai aussi dégusté Eclipse 2013 en magnum (photo ci-dessus). C’était une année plus chaude dans cette région et cela rajoute une dimension de rondeur au vin. Très bon vin que j’ai noté 17/20

Prix public 44 euros le magnum

  

Je reviendrai la semaine prochaine avec des vins du continent grec, tout aussi intéressants

 

David

Auteur : Les 5 du Vin

Journalistes en vin

Une réflexion sur “Découvertes en Grèce (1/2)

  1. Pingback: Les vins grecs… et moi | Les 5 du Vin

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s