Les 5 du Vin

5 journalistes parlent du vin

Simplesmente Vinho 2016 (Volet 2)

11 Commentaires

12512464_10207015889728595_1614873619984674602_n

La semaine dernière, dans mon billet sur ce salon, quelques photos ont sauté, j’ai trouvé que c’était un peu dommage, c’est quand même mieux, quand on voit la tête des vignerons, je vais donc les reprendre, sans pour autant répéter les commentaires sur les vins, avant de continuer mon récit.

Revenons à Joao Roseira, l’un des grands initiateurs de ce salon, sa Quinta do Infantado est incontournable pour tous les amateurs de Portos, même si, à côté des grandes marques comme Noval ou Fonseca, elle reste  très discrète. Quinta do Infantado est un domaine culte, incontournable:  il est aux mains de la famille Roseira depuis plus d’un siècle et est  resté indépendant. Etabli au cœur de la vallée du Douro, il compte 46 hectares classés A (sur une échelle de A à F, A étant les meilleurs terroirs), l’usage des herbicides et des pesticides y est réduit au minimum.  Il fait incontestablement partie des plus grandes propriétés du Douro, au niveau qualitatif s’entend,

IMG_0945 JOAO ET ANTHONY

Joao Roseira avec Anthony Dominio del Bendito, Quinta do Infantado, Douro

et ci-dessous c’est João Tavares de Pina,

12795283_10207016164015452_1306588592757147318_n

Joao Tavares  de Terras de Tavares Dao

La Quinta da Boavista appartient à la famille Tavares de Pina, elle est située dans la Région du Dao, à environ 450 m d’altitude.  João Tavares est un des producteurs passionnés de la zone,  je ne le connais pas vraiment, mais il transpire une personnalité énorme qui se reflète dans ses vins. Il revendique une forte connexion avec le terroir que ses vins ne démentent pas.

RUFFIA

Rufia 2015

Il ne les met sur le marché que lorsqu’il les considère prêts parfois après une longue conservation en bouteille comme ce 1997 qui m’a époustouflée!

IMG_0962 TERRAS DE TAVARES 1997

Terra de Tavares Reserva 1997 Dao

Un assemblage de Jaen et Touriga Nacional, le premier cépage dominant le second, ça donne un vin complexe, délicat, et très élégant. La bouche est savoureuse, finement épicée, ferme, longue, il s’ouvre merveilleusement dans le verre, il faut lui donner du temps, mais quelle sensation de plénitude et de pureté.

Vasco Croft , région: VINHO VERDE DOC – SUB-REGION OF LIMA

01-640x426 aceitunas

Vasco Croft avec son Pet Nat à la main

C’est en 2003 que Vasco s’est lancé dans ce projet viticole à Casal do Paço, où il  a repris une propriété à moitié abandonnée appartenant à sa famille depuis le 17ème siècle. Il est accroché aux principes de la biodynamie, qu’il applique sur  son domaine depuis 2006, et qui a radicalement transformé le style de ses vins. A  très peu de distance, se trouve sa Quinta do Espadanal, et bien que ses deux Quintas soient unies depuis des  siècles, chacune a véritablement sa propre personnalité.  Espadanal est cachée derrière les montagnes, entourée de forêts qui font qu’elle se retrouve complètement isolée!  C’est une Quinta très ancienne,  qui remonte à l’époque romaine. Elle a été entièrement restructurée en 2007, et n’a qu’un hectare de vignes de Loureiro,  certainement sa parcelle la plus qualitative, le reste étant planté de noisetiers et forêts.
Située près de Lima, la Quinta de Casa Nova (7 hectares), est venue se rajouter, car il fallait augmenter la production, toute la propriété a été restructurée en 2009 et convertie à son tour à la biodynamie.

IMG_0991 PET NAT

PET NAT 2015

Son Aphros blanc 2014, Loureiro 100%, (ALC: 11,50 % Vol) regorge de notes fruitées et florales, la bouche offre un joli volume, accompagné d’une belle acidité et de touches orangées. Un joli vin, somme toute assez consensuel. Son rouge, (ALC: 11,00 % Vol.) dont il ne produit que 10000 bouteilles, est inattendu, plein de charme et en plus, il tient la route.

IMG_0938 APHROS

Vasco annonce un millésime exceptionnel en 2015!

Voilà, nous pouvons continuer maintenant notre balade, le vigneron suivant est espagnol, il s’agit d’Alberto Nanclares, c’est le seul que j’ai pu rencontrer d’ailleurs, les autres venus de la Manchuela et de Mallorca étaient déjà partis, sans doute n’avaient-ils plus de bouteilles à ouvrir?   C’est assez fréquent et assez regrettable d’ailleurs que certains prennent la liberté de quitter le salon avant la fin. J’aurais aimé gouté  les vins du  château Paquita que je n’ai jamais eu l’occasion de déguster,  tant pis, il y aura d’autres opportunités. Quand à Juan Antonio Ponce, c’était moins important, je le connais très bien, ce fut une de mes découvertes, j’aime beaucoup ses vins, je ferai un papier sur lui, plus tard.  Victime de son succès actuel, il m’a été confirmé qu’il ne lui restait plus de vins, il a donc estimé qu’il n’avait plus besoin d’être présent!  Heureusement,  Alberto était toujours là lui,  j’apprécie énormément   son style, mais je ne  l’avais jamais rencontré.

Bodegas Nanclares

Alberto Nanclares, Bodegas Nanclares

Le domaine d’Alberto Nanclares & Silvia Prieto, se situe en Galice,  il est très reconnu Espagne et leurs vins sont très recherchés, il est d’ailleurs difficile de se les procurer. Tous ses blancs sont élaborés à partir du même cépage, l’albariño. C’est une toute petite propriété de 2,2ha seulement répartis sur 8 parcelles agées de 30 à 100 ans. Une production totale d’environ 10000 bouteilles.  Chaque parcelle est vinifiée différemment, afin d’extraire le meilleur de chacune d’entre elles.

Tous ces vins méritent qu’on s’y arrête :

Tempus Vivendi 2014 (1220 bouteilles); Dandelión 2014(2215 bouteilles); Nanclares 2014 (2734 bouteilles); Soverribas 2014(1294 bouteilles); ils sont loin de la plupart des albariños stéréotypés qu’on goute habituellement, ici, pas d’arômes de fruits exotiques, mais des parfums subtiles et une bouche élégante, des aromatiques riches, une belle vivacité, une grande plénitude …. mais si vous en avez l’occasion, il faut gouter les deux cuvées: Coccinella 2014(471 bouteilles et 15 magnums); son nez de pomme verte, sa vivacité, sa pureté, ses touches anisées en font un vin qu’on n’oublie pas, un vrai vin, le terme a ici toute sa signification.

Quant à Crisopa 2014, le vin Top du domaine, il est tout simplement magnifique : floral et fruité à la fois, complexe et élégant, plein, long et envoutant. (500 bouteilles)

Je ne les ai pas vu sur le salon, ce qui me parait normal, vu la faible production.

IMG_0968 (2) VINOS NANCLARES

Les vins de la bodega Nanclares

Il partageait la table avec Casa de Mouraz

21SaraAntonio-30wiea06ojk7fu7g0qyg3u

Antonio Lopes Ribeiro et sa femme Sara Dionisio

Antonio Lopes Ribeiro et sa femme, Sara Dionisio, ont été les premiers à employer les méthodes de la culture biologique et puis biodynamique dans cette région prestigieuse du Dão. Mais ils vinifient aussi dans le Douro, en Alentejo et en Vinho Verde.

Je n’ai pu goûter que les vins du Dao:

IMG_0971 CASA MOURAZ

Trois vins de Casa de Mouraz

 

– Le Casa de Mouraz blanc, est composé de 15 cépages: Encruzado, Malvasia fina, Bical, Cerceal … Très belle fraicheur, sur les agrumes, et la poire, la bouche est présente, franche avec une très belle persistance finale. Un vin très équilibré, superbe.

– Casa de Mouraz Encruzado, 100% Encruzado, je crois que c’était la première fois que je goutais ce cépage blanc, j’ai été agréablement surprise, toujours cette fraicheur, cette tension et beaucoup de délicatesse, derrière un corps présent.

– Le Casa de Mouraz rouge, Touriga nacional, Tinta Roriz, Alfrocheiro, Jaen et Agua santa. Un vin d’assemblage de plusieurs parcelles d’altitude et d’expositions différentes. Le nez dégage de jolis aromes de fruits touges et noirs murs, la bouche est originale, les tanins sont fermes, fruités et la finale longue.

– Casa de Mouraz Private Selection, Touriga nacional (70%), Alfrocheiro, Jaen et Agua santa, … Intense bouquet  de fruits rouges murs, soutenu par des notes épicées. La bouche se révèle complexe, pleine, avec des tanins fermes mais murs et fruités, la finale est longue: c’est un beau vin de garde assurément.

Je garde pour la semaine prochaine les vins de Pedro Marques,  d’Antonio Madeira et de Rodrigo Filipe.

Je vous souhaite à tous un bon week-end pascal, et n’oubliez pas que les portos se marient très bien avec le chocolat!

Hasta Pronto,

Marie-Louise Banyols

Auteur : Les 5 du Vin

Journalistes en vin

11 réflexions sur “Simplesmente Vinho 2016 (Volet 2)

  1. Super Marie-Louise… Mais je m’autorise une petite critique : depuis des lustres je lutte pour que les photos de vin ne concernent QUE le vin. Or, à mon grand désespoir, je constate que de plus en plus de bouteilles d’eaux minérales diverses et variées apparaissent sur les photos de vins. Par pitié, essayons lorsque nous photographions nos dégustations d’éloigner ces horribles bouteilles en plastique de nos yeux ! Je t’embrasse.

    J'aime

  2. Je partage ton enthousiasme pour le vins du Portugal. Je vais me rendre à Lisbon le weekend prochain, puis dans le Douro fin avril. J’espère avoir aussi des choses à raconter.

    Michel, je vais faire très attention au cadrage de mes photos !

    Aimé par 1 personne

  3. Bonjour à « la Marilou de Michel Smith ». João et sa Quinta do Infantado restent un souvenir particulier. En pleine vendange 1993 – mauvaises et très pluvieuses – il m’avait accueilli avec gentillesse. Certains jours, on vendangeait ici dans des sacs en plastique car il n’y avait pas assez de récipients par rapport au monde engagé pour finir plus vite, par crainte du développement des cryptogamiques. Je me souviens d’un local à ciel ouvert, bâché à la hâte, où des « lagares » improvisés étaient alimentés par un système de conduits maintenus par des cordes en chanvre : dantesque. Une autre année, alors que j’étais l’hôte de Dirk Niepoort, il m’avait laissé à Covas do Douro et João s’était occupé de moi une journée durant, visitant toutes sortes de plantations végétales très odoriférantes … Les vintages de cette quinta sont toujours très fruités et droit, dans un style souple et élégant, très « portugais ».
    Malheureusement, cela fait 12 millésimes que je m’occupe de MON vin et que je n’ai plus mis les pieds dans le Cima Corgo. Notre ami avait les cheveux … beaucoup plus longs à l’époque. Je ne suis pas certain que je l’aurais reconnu. J’suis un VC.

    J'aime

  4. Bonjour Luc, ça fait plaisir de vous lire à nouveau, j’espère pouvoir vous rendre visite cet été.

    Aimé par 1 personne

    • Marilou, faut que je t’apprenne à signer tes commentaires ! 😉

      J'aime

      • Marie-Louise, vous me feriez plaisir. Comme disait Georges Marchais: « Viennez, viennez, il faut vieindre nous dire bonjour, Lilianne sera contente ». Moi, mon meilleur ami est vieindu me rendre visite toute la semaine dernière. Il nous a invités chez Christophe Comes le mercredi soir et le chef était en SUPERFORME. On s’est régalés, le tout avec « Argilo » ce joli sauvignon bien mûr de Cheverny. Comme cela, le « pipi de chat » me fait plaisir. Vous qui avez passé un certain temps à SHL, vous me comprenez sûrement. C’est Vivien qui l’a suggéré et il a bien fait. A plus car … pas de petit détail à divulguer et pas de petit nègre pour dialoguer!

        J'aime

  5. Michel:
    « Quand Marilou signe ses papiers
    Ouvrir caissette et prodiguer
    Emotions vineuses distinguées
    D’un vigneron corneillanais …  »
    Avoue que tu as eu peur que je ne dérape !
    A propos, on ne t’a pas vu au concert de Stanley Clarke, samedi. Tu renies et boudes le side-man de feu Horace Silver, Joe Henderson, Dave Brubeck, Charlie Mingus … Ce fut très bon.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s