Les 5 du Vin

5 journalistes parlent du vin

Nyetimber, la reine des bulles anglaises

4 Commentaires

Ce ne sont pas mes origines qui me poussent aujourd’hui à vous parler des grandes qualités d’un vin anglais, ni même la volonté de fêter dignement le récent grand chelem du XV de la rose (amplement mérité, il faut le dire !). Non, ce vin est tout à fait digne de votre attention uniquement par ses propres qualités.

 

Logo Waterloo2015

 

Notre récente dégustation des bulles issus des pays belligérants à la bataille de Waterloo (https://les5duvin.wordpress.com/page/2/?s=Waterloo) a confirmé la position de Nyetimber au sommet des vins effervescents anglais. Leur cuvée Classic 2010 est arrivé premier parmi les 7 vins anglais présents à cette occasion, et ce vin est ensuite arrivé 4ème en finale, derrière deux champagnes (Charles Heidisieck et Henriot) et le Bardung Chardonnay 2006 du Rheingau.

 

IMG_7343

J’ai dégusté ce vin de nouveau quelques mois plus tard et il m’a encore impressionné par sa grande finesse et sa pureté. Nyetimber n’a pas la puissance des beaucoup de Champagnes, mais il est largement leur égal sur le registre de la délicatesse. Les saveurs sont nettes, ciselées et assez persistantes, avec une dominante de citron et de fruits blancs. Sa longueur est parfaite pour le style et rien ne semble déplacé dans son profil. Son acidité est ni trop, ni pas assez pour son corps tout en finesse. C’est un vin de grand raffinement qui tout le monde pourrait servir sans user du vague prétexte de l’exotisme. De plus, il a clairement sa propre personnalité dont le style serait un peu analogue à celui d’un Mozart dans le domaine musical.

000003cb6-nyetimberNyetimber Manor (photo Decanter)

Mais quel est l’histoire derrière ce vin remarquable ? Initialement planté  par un couple d’américains, à partir de 1988, le domaine est situé dans le sud de l’Angleterre, à la frontière entre le contés de Hampshire et de Sussex. Après un changement de propriétaire, ses 170 hectares de vignes actuelles sont formés d’au moins 8 parcelles différentes et constituent l’unique source de raisins pour les vins de Nyetimber. Ils sont plantés de pinot noir, pinot meunier et chardonnay. Le sous-sol crayeux est très proche de celui de la Champagne. La production est clairement ambitieuse, avec une gamme de 5 vins qui se vendent à peu près au même prix que des bouteilles d’une grande marque de Champagne. La cuvée Classic vaut généralement autour de 40 euros (30 euros en promotion chez Waitrose en ce moment), et le Rosé 2009, par exemple, vaut 56 euros. Ce positionnement ambitieux est soutenu par une politique de qualité sans compromis : aucun vin n’était produit par Nyetimber issu de la vendange 2012 à cause d’une mauvaise qualité de raisins.

Nyetimber-sheepNon, tous les consommateurs ne sont pas des moutons, mais il semble que la cohabitation se passe bien à Nyetimber

On pourrait penser que la variabilité du climat dans ce pays milite pour une production dominée par des cuvées non-millésimés et cela sera probablement le cas dans un avenir proche. Le Nyetimber Classic 2010 sera le dernier de sa lignée à porter un millésime, d’ailleurs. Ce qui manquait avant était un stock suffisant de vins de réserve dans ce qui reste une industrie très jeune, dans ce pays. Le climat dans le sud de l’Angleterre reste nettement plus frais que celui de la Champagne de nos jours. J’ai lu quelque part qu’il est l’équivalent de celui de la Champagne il y a 25 ans mais je n’ai pas vérifié les données. Ce qui est certain, c’est que la phase de mûrissement des raisins y est plus étendue, car les vendanges 2015 à Nyetimber ont commencé le 12 octobre, un mois plus tard que celles de la Champagne.

36-mylifeinfood

La vinification se passe sous la responsabilité d’une jeune canadienne, Chérie Spriggs, qui a étudié en Australie et qui fait équipe avec son mari. Le propriétaire depuis 2006, Eric Heerema, est un Néerlandais. Il a manifestement une vision à long terme et perfectionniste pour sa marque. Cela vaut la peine d’ailleurs de regarder leur excellent site web, qui contient une série de vidéos qui me semblent aussi honnêtes que bien faites. C’est ici: http://nyetimber.com/

Et leur promotion sur le marché britannique est plutôt créative, comme le prouve l’usage de ce bus à deux étages qui incorpore un restaurant.

The-Nyetimber_Day-920x510 (1)

A la différence de la plupart des bulles anglaises, et pas seulement du fait de son échelle de production (car le marché britannique doit pouvoir tout absorber), Nyetimber souhaite être présent à l’international et se lance aux USA cette année.

Sur un plan plus générale, Heerema se dit très satisfait de la décision récente de Taittinger d’acquérir 70 hectares de terres dans le Sussex (après des rumeurs persistantes concernant Roederer et Duval Leroy, notamment) dans le but d’y produire leur sparkling wine anglais, car il estime que cela va renforcer et l’image et le professionnalisme de ce vignoble anglais en pleine expansion (2500 hectares au dernières nouvelles). C’est d’ailleurs ce pays qui va accueillir au mois de mai l’édition 2016 du symposium sur la viticulture dans les climats frais (voir ici : http://www.iccws2016.com)

David Cobbold

PS. De retour d’un long weekend dans la belle ville de Lisbonne, que je découvrais, je voulais vous en toucher quelques mots, mais Marie-Louise à beaucoup parlé de vins portugais ces temps-ci, alors j’ai décidé que cela pouvait attendre un peu. Et puis je n’y étais pas pour le vin, alors mes expériences viniques sont bien plus anecdotiques; aussi, si je décide de les publier ici, mon article sera largement teinté d’autres sujets que le vin.

Auteur : Les 5 du Vin

Journalistes en vin

4 réflexions sur “Nyetimber, la reine des bulles anglaises

  1. Autre signe de cette évolution en GB : Christian Seely, PDG d’AXA MILLESIME, vient de créer ex nihilo son propre domaine en Angleterre pour y développer lui aussi un vin à bulles.
    Nyetimber avait fait une belle présentation de ses crus à Villa d’Este en 2009 et 2010. Superbe légèreté à l’anglaise: tout en finesse 🙂

    J'aime

  2. Oui François, nous avons dégusté une cuvée Coates & Seely parmi les combattants anglais lors de notre « Battle of the Bubbles » à Waterloo en Novembre. Très honorable aussi.

    J'aime

  3. Bien aimé le Sparkling Nyetimber “Classic Cuvée” 2009 (Sussex (West Chiltington) …
    Difficile de ne pas dire Champagne, à l’aveugle ….

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s