Les 5 du Vin

5 journalistes parlent du vin

Un Gamay Day, quelle idée !?

5 Commentaires

« Un Gamay Day? Qui a bien pu imaginer ça, et où ? »

-Dans le Beaujolais, bien entendu!

bandeau_160524

 

« Mais qui boit du Gamay ? »

-Ben moi, et puis pas mal de potes! T’es en retard de deux guerres, mon gars! Même si les préjugés ont la peau dure.

Exemple :

Beaujolais escapade 339

La scène se passse dans un bar à vins de la capitale. J’ai commandé un verre de Beaujolais. Mon voisin de comptoir, qui a la moitié de mon âge, m’interroge, vu la satisfaction avec laquelle je déguste mon vin.

« C’est quoi ? »

Je réponds : goûte.

Beaujolais escapade 084

Top, c’est bon, du fruit, de la fraîcheur, des tanins juste croquants, c’est cool, dynamique, juteux, floral, … un joli coup à boire.

-Tu dégustes pas mal.

Merci, mais c’est quoi ?

-Du Beaujolais.

Ah ouais, sympa…

-Je t’en offre un verre ?

Une autre fois, merci, j’attends une copine…

Conclusion : pour certains, ça ne se fait pas de boire du Beaujolais avec une copine quand on a trente ans. Ou on n’ose pas avouer qu’on aime ça –  que diraient les copains?

C’est très con, mais c’est comme ça. Le Gamay, le Beaujolais ou tout autre vin issu du truculent cépage sont en général de jolis coups à boire, des vins de soif, exactement le profil de vin que la tranche des 25/35 attend, mais on continue à le dénigrer par ignorance ou snobisme. Ailleurs, aux States par exemple, il n’y a pas tant d’inhibition et le Beaujolais y dépote encore.

En attendant, ici, on s’efforce de démontrer aux consommateurs, dégustateurs, sommeliers… que le Gamay c’est chouette, et que ça peut même vieillir. Que ça fonctionne avec plein de plats et pas seulement avec de la charcu.

Alors crions haut et fort:

VIVE le GAMAY DAY !

Mais c’est quoi ?

Décidément beaucoup de question to day ! Pour ceux qui parlent un peu l’English, c’est facile, c’est un peu comme la Journée de la Femme ou du Scrapbooking, c’est une journée consacrée au Gamay. On va en parler, en boire, y faire attention, … Et comme il n’y avait rien entre la journée des Roms, le 8 avril, et celle de la maladie de Parkinson le 11 avril, le Beaujolais a pris le 10 avril. Et c’est génial, toute une journée pour oublier un instant les malheurs des uns et des autres, de se retrouver entre potes, connaissances, faire la fête, ça devient trop rare. Et le Beaujolais, c’est ça aussi, de la convivialité, du bonheur dans le verre, la prise de tête mise à l’index, du plaisir simple.

En pratique

 Cet événement est organisé par Inter Beaujolais en préambule de Bien Boire en Beaujolais, dont j’ai parlé vendredi dernier.

InterBeaujolais 068 

Ça se passe au Château de Pizay, 443 route du Château à 69220 Saint-Jean-d’Ardières dans le cru Morgon qui est loin d’être de la bibine.

 

Ça commence à 14h30 avec un thème au choix. Intelligemment, les organisateurs ont programmé plusieurs séances parlant du même sujet.
Exemple  Le Gamay face au réchauffement climatique présenté par Yves Leers auteur de Menace sur le vin, les défis du changement climatique passera de 14h30 à 15h15  ou de 15h45 à 16h30  ou encore de 17h15 à 18h00.

Toutes les conférences sont gratuites mais demandent une inscription

Les trois autres conférences sont :

Le Gamay et ses terroirs dans le Beaujolais par Isabelle Letessier pédologue agronome et Bruno Rivier responsable valorisation des terroirs

Horaires (sur inscription) : 14h15 à 15h15 / 15h45 à 16h45 / 17h15 à 18h15

Le Gamay face aux attentes des consommateurs par Jean-Pierre Corbeau sociologue, spécialiste de la consommation et de l’alimentation

Horaires (sur inscription) : 14h45 à 15h30 / 16h15 à 17h00 / 17h30 à 18h15

Qui était Jules Chauvet ? par Jean-Luc Berger ancien directeur technique d’Inter-Beaujolais et Philippe Pacalet artisan du vin

Horaires (sur inscription) : 14h45 à 15h45 / 16h45 à 17h45

Pour inscrire, n’oubliez que c’est gratuit

www.weezevent.com/gamay-day

 

C’est pas tout

 En parallèle à la partie didactique, les non moins didactiques tables de dégustation en continu à partie de 14.00

Table découverte : les Gamay(s)* du monde commenté par Christian Martray

En continu de 14h00 à 18h30

Table découverte : lieux-dits et climats

En continu de 14h00 à 18h30

Table découverte : Lauréat 2016 du Trophée du meilleur Gamay du monde

Domaine des Maisons Neuves par Emmanuel Jambon

En continu de 14h00 à 18h30

*j’aime pas mettre de s au nom d’un cépage, surtout quan on les écrit avec une majuscule

 

Et c’est pas encore tout

Le dimanche matin à 11.00 pile, seront immergés en mer (vieille de 140 millions d’années) 3 barriques, 1 de Côtes de Brouilly, 2 de Brouilly au sommet du mont éponyme.

p1020764

Les trois vins pourront être dégustés avant leur enterrement

Pourquoi pareille démarche ? Des peuples nomades, d’Asie mineure, et de Géorgie (le berceau du vin) enterraient, avant leur départ pour de plus lointaines contrées encore, des vins de l’année pour les conserver.
L’idée surgit alors d’offrir à ce superbe millésime 2015 une expérience d’élevage dans ce terroir fantastique, constitué des roches les plus résistantes du Beaujolais, puisque l’érosion n’a pas eu de prise sur la colline.

Et nous où sera-t-on dans dix ans…

D’ailleurs, déjà le lendemain direction BBB

Beaujolais 3 salons (53)

 

Nous y serons 2/5, on vous racontera le dimanche et le lundi…

Le Beaujolais est né pour nous plaire, buvons-en quelques verres.

 

Ciao

 

Beaujolais escapade 314

 

Marco

 

 

 

 

Auteur : Les 5 du Vin

Journalistes en vin

5 réflexions sur “Un Gamay Day, quelle idée !?

  1. Cet enterrement n’est pas sympa pour des gars comme moi, étant donné la faible probabilité que j’ai d’exister encore dans 10 ans…Mais, bon, il ne faut pas être égoïste et imaginer que cette expérience aura du succès. J’ai vécu à Lyon 42 ans et les pots de Beaujolais , à cette époque, coulaient à flot dans les bistrots. La vallée du Rhône est venue fortement grignoter cet espace mais je crois que les lyonnais sont un peu revenus au Beaujolais. Allez adieu, gone, à la revoyure…

    J'aime

  2. J’y serai, à ce Gamay Day. Il n’y a pas de mal à se faire du bien, et comme je plains, au contraire, ceux qui se privent du plaisir d’un vin charmant, par ignorance, par effet de mode, par esprit de chapelle ou par snobisme!

    J'aime

  3. Super ! En attendant, je vous prie tous de noter la date du Carignan Day… in Montpellier ! Ce sera le Jeudi 26 Mai, à SupAgro. Et là aussi il y aura pas mal de jeunes !

    J'aime

  4. Pingback: Beaujolais, champion du rapport plaisir-prix | Les 5 du Vin

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s