Les 5 du Vin

5 journalistes parlent du vin

Quand un Bordelais rencontre un Roussillonnais, ça donne le Domaine Thunevin-Calvet

7 Commentaires

665_img_0 Domaine

J’ai profité des fêtes de Pâques pour aller à Perpignan et par la même occasion, faire un petit tour dans le vignoble – désolée, Michel, d’empiéter sur tes plates-bandes.

Maury, Estagel et Vingrau font partie de mes terroirs préférés, les paysages y sont variés et grandioses, ils donnent des vins généreux et sensuels, comment ne pas en tomber amoureuse? C’est de là aussi que sortent les grands vins d’Hervé Bizeul. S’il fait partie de mes vignerons favoris, il y en a bien d’autres, et, parmi eux, Jean-Roger Calvet et son épouse. Natifs de ce beau village de Maury, on les sent très attachés à cette terre; et ils savent en traduire l’identité dans leurs vins tout en leur apportant un air différent et sans faire trop de bruit médiatique.

Le domaine

Né en 2001, de la rencontre entre  Jean-Luc Thunevin, qu’on ne présente plus, et de Jean-Roger, le domaine est donc tout jeune encore. Il  couvre quand même une soixantaine d’hectares répartis sur des sols argilo-calcaires, des marnes schisteuses et du granite. Les vignes ne reçoivent ni désherbant, ni engrais chimiques depuis 10 ans maintenant.

Labour.jpg

Le premier millésime a été vinifié en 2001 dans un garage, situé dans une ruelle de Maury, mais depuis 2008, le domaine a étrenné de nouveaux chais équipés de panneaux photovoltaïques, d’un puits provençal pour la climatisation  et d’un récupérateur d’effluents viticoles.

Voilà pour le domaine, voyons à présent sa production…

Jean-Roger Calvet.jpg

Jean-Roger Calvet

 

Les vins

Cuvée Constance 2013, Côtes du Roussillon Villages

Un coup de cœur pour cette cuvée,  assemblage de 50% grenache et de 50% carignan. Ce un vin issu d’un terroir de schistes, est prêt à boire, il est savoureux, juteux, c’est un vin de partage entre amis, pas compliqué et pourtant plein de caractère, bien sur, il y a du fruit, mais ce que j’apprécie surtout c’est son équilibre, sa rondeur. Ample et gourmand, soyeux, on ne sent pas les tannins ni le degré.

Pour ceux que ça intéresse, il a supporté un élevage de 14 mois en cuve béton semi-enterré, et a été mis en bouteille sans collage, ni filtration. Il faut le boire un peu frais, il est facile à accompagner, avec lui à table vous êtes déjà en vacances dans le Sud. Un vin étonnant,  d’un très bon rapport qualité/prix.

Prix: sur le site du domaine, 8€ 

IMG_1136 Constance

Cuvée Constance

L’Amourette 2013 Côtes du Roussillon Villages

Un autre style pour cette cuvée issue d’un assemblage de 60% de mourvèdre et de 40% de grenache, toujours sur schistes, n’oublions pas que nous sommes à Maury!

Pourtant la fraîcheur est toujours là, présente au nez comme en bouche. Ça n’est pas un vin lourd, bien au contraire. Les fruits noirs accompagnés d’épices marquent le nez, tandis que la bouche offre en plus des notes florales. Une grande souplesse, en fait un vin à boire déjà, même si on peut envisager de le garder 3 ou 4 ans de plus. Mais pourquoi attendre, il donne déjà, maintenant, beaucoup de plaisir.

L’élevage pour cette cuvée est de 24 mois en cuve béton thermo-régulée, et tout comme la précédente, elle a été mis en bouteille sans collage, ni filtration.

Prix:  sur le site du domaine, 12 €

domaine-thunevin-calvet-l-amourette

Cuvée d’Amourette

Cuvée Les Dentelles 2007 Côtes du Roussillon Villages

C’est encore une cuvée 50% Grenache noir, 50% Carignan, comme la cuvée Constance, mais cette fois-ci élevée  16  mois en demi-muids et barriques de 300L neuves et d’un vin. Mis en bouteille sans collage, ni filtration.

La robe est profonde, le nez riche d’arômes de fruits rouges à dominante cerise, avec quelques touches de cacao associées à des notes fumées, d’épices, et de sous-bois. La bouche est joliment charpentée, fruitée, les tanins sont encore un peu présents mais fruités et il y a de la longueur. Mais surtout, le vin garde une belle fraicheur.

On peut s’en régaler de suite, mais il supportera facilement ¾ ans de plus.

Prix: sur le site du domaine, 21 €

domaine-thunevin-calvet-les-dentelles

Cuvée Les Dentelles

Toutes ces cuvées doivent être bues assez fraîches (16/17ºC) et se marient idéalement avec un gigot d’agneau aux herbes, des pièces de bœuf grillées…

Mais surtout n’oubliez pas les Maury VDN du domaine, le blanc comme les rouges accompagneront avec gourmandise vos fins de repas.

Hasta Pronto,

Marie-Louise Banyols

 

 

 

.

 

Auteur : Les 5 du Vin

Journalistes en vin

7 réflexions sur “Quand un Bordelais rencontre un Roussillonnais, ça donne le Domaine Thunevin-Calvet

  1. Merci, voici des notes ensoleillées qui viennent compléter la lumière de ce beau Dimanche. Je suis épaté par l’outil de labour qu’il emploie et la façon qu’il a utilisée pour le lier au harnachement de son cheval. On dirait un coutrier, mais je suppose que le fer n’est pas un soc ; plutôt une lame d’araire (il y a si peu d’épaisseur de sol meuble). Peut-on l’interroger sur ce point particulier ?

    J'aime

  2. Je vais l’interroger et je reviens vers vous dès que j’ai sa réponse . Bonne fin de journée .

    Aimé par 1 personne

  3. La charrue utilisée s’appelle en Roussillon un « passe-partout ».
    L’arceau en métal est fixé sur le harnachement de cuir qu’on appelle sellette.Sur la partie recourbée ou est fixé l’outil de travail,(soit soc, soit déchausseuse ou ailette pour désherbage) .L’articulation entre l’arceau et le bras est réalisée par un axe graissé.
    En bout de rangée le cheval tourne et prends la suivante, tandis que le passe partout, passe au dessus de la dernière souche : maniable, économe en manœuvre pour le cheval , rapide. La charrue est menée par le laboureur avec une seule main, la deuxième tient les guides.
    On trouve encore beaucoup de ce genre de charrues abandonnées dans les remises.
    Honneur aux jeunes vignerons qui l’ont réutilisée!

    Aimé par 1 personne

  4. Merci infiniment pour cet éclairage , nous en avions vraiment besoin.

    J'aime

  5. Il a de grandes oreilles votre cheval! Ce ne serait pas plutot une mule? (ou un mulet, ca on ne le voit pas sur la photo).

    J'aime

  6. Quel observateur ce Denis ! 😉 Je crois qu’il a raison…

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s