Les 5 du Vin

5 journalistes parlent du vin

VSIGP (5) Vin de France, le grand écart

7 Commentaires

vins-de-france-sante-gaiete-esperance

Pourquoi le grand écart? Simplement parce qu’un Vin de France peut aussi bien être produit à plusieurs millions d’exemplaires par référence qu’à un petit millier. Je ne comparerai pas ici la qualité de ces deux catégories diamétralement opposées. Il est évident que quand on achète une bouteille qui a un très grand nombre de petites sœurs, on ne recherche pas la même émotion. Les deux familles peuvent offrir ce qu’on attend d’elles, soit un vin sympa, relativement bon marché et qu’on peut trouver facilement de la grande surface jusque chez le Pakistanais du coin. Ou une bouteille nettement plus rare, ramenée de chez le caviste pointu ou d’on ne sait plus très où, souvent relativement chère, et qu’on boira avec bien plus d’attention.

 

Les vins du Paki

 5371e6103570102383c6c729

À Bruxelles, quand je passe devant la vitrine de ce commerce ouvert presque tout le temps, et tenu par un Pakistanais qui ne compte pas ses heures, mon regard accroche souvent la rangée de bouteilles de vins bien mises en évidence. Presque systématiquement il y a du J.P. Chenet, l’un des plus gros succès du vin français dans le monde. On en trouve dans tous les pays. Cette cuvée existe depuis 1984 et est due à Joseph Helfrich, le fondateur des Grands Chais de France, basés en Alsace. Qu’est-ce qui en a fait le succès ? La forme de la bouteille, le prix, la qualité aromatique…

J’ai opté pour le blanc Colombard-Sauvignon qui est en Vin de France comme l’autre blanc Colombard-Chardonnay. Les autres couleurs, les deux rosés et les deux rouges sont des Pays d’Oc.

 

Colombard-Sauvignon Vin de France J.P. Chenet (2,67 €)

Vin de France 039

Robe blanc vert, un nez qui tout de go évoque le Sauvignon, mais pas de façon caricaturale, les senteurs oscillent entre l’écorce de pamplemousse et l’asperge, sans verser dans le thiol ou bonjour matou, quelques effluves floraux viennent embellir les impressions nasales. En bouche, le Colombard apporte sa fraîcheur et ses saveurs de pêche blanche, de chair de raisin. L’acidité est bien maîtrisée, il y a du gras, le vin est aromatique mais sans exubérance.

Il titre 11,5° et se compose de 80% de Colombard et 20% de Sauvignon

Le site JP Chenet nous apprend que les raisins sont récoltés à parfaite maturité (on l’espère!) et sont rapidement pressés à basse température. Le débourbage se déroule à basse température avec du SO2 et un ensemencement de levures. Puis la fermentation alcoolique, entre 16 et 20°C, dure une semaine. Le vin est ensuite clarifié et conservé sous gaz inerte à basse température.

Quant aux approvisionnements, les Grands Chais travaillent depuis longtemps avec des coopératives du sud de la France.

www.jpchenet.com

 

La ronde des Grands Chais

 Je ne me suis pas trop cassé la né être pour mes fournitures, Hervé avait proposé du Castel, moi je propose du Grand Chais.

Grand Sud Chardonnay 2015 Vin de France (3,90€ la bouteille de 1L)

Vin de France 043

Robe vert jaune encourageante, un nez sage qui émet quelques notes florales qui rappellent l’acacia et l’aubépine, des agrumes citron et mandarine, un rien de vétiver. La bouche acidulée a le goût du citron jaune et de la confiture de rhubarbe, il y a de la rondeur renforcée par une impression sucrée. À l’arrière de la bouteille il y a une graduation qui l’indique pourtant presque totalement DRY en anglais dans le texte. Ça devrait plaisir à David, pas l’anglais, la graduation DRY _* ­_ _ _ _ _SWEET.

Copie de Vin de France 044

Il titre 12,5°. Je ne vous remets pas le MO, c’est pile-poil le même que pour le JP Chenet. Le Chardonnay est le seul Vin de France dans cette gamme, les Merlot rosé et rouge et le Cabernet sont des Pays d’Oc.

www.grandsud-wines.com

 

 

 

Dans la gamme Les Vignerons

 Toujours des Grands Chais, voici le La Vocation

La Vocation Vermentino-Colombard 2015 Les Vignerons Vin de France (2,10€)

 Ce qui est drôle ou curieux, c’est que l’étiquette est rédigée en français et vous raconte l’histoire de Lucien et de Marcel, alors que la contre-étiquette est écrite en anglais et nous vante l’intérêt de l’assemblage des deux cépages.

Vin de France 041

Robe blanc jaune, le nez bien Colombard un rien forcé vers les thiols, mais le pamplemousse garde son quant-à-soi et offre la suite à la pêche blanche, la groseille à maquereau et à la rhubarbe. Vu les senteurs nasales, la bouche s’attend à une vivacité qui déménage, mais elle reste sage et tendrement acidulée, elle met les fruits sentis en évidence.

Le vin titre 11,5°. Et je n’en sais pas plus, n’ayant pas trouvé de site correspondant à cette gamme.

Dans la même gamme, L’Entente 2015 Grenache Pinot Noir qui raconte en français la maîtrise de l’assemblage de Lucien et de Marcel sur l’étiquette et les qualités des cépages en anglais sur la contre-étiquette, au moins il y a une cohérence dans l’astuce commercial.

Vin de France 040

L’Entente Grenache Pinot Noir 2015 Les Vignerons Vin de France (6,99€)

 

 Robe sombre carmin violacé, le nez lactique qui évoque le clafouti aux cerises, puis il y a un peu d’épices, du poivre, du cumin, il est moyennement parfumé. La bouche démarre avec le Pinot, très cerise et acidulé, pour continuer en compagnie du Grenache dont l’ampleur est bienvenue. Le Pinot revient vif, puis le Grenache rond, et ainsi de suite, c’est assez dynamique.Il titre 13°.

Voilà une série de vins honnêtes, mais pour être honnête aussi, je ne me lèverais pas la nuit pour en boire.

 

Les petites productions

Le ton est totalement différent, ici, on gère des petits volumes, c’est du cousu-main, pas du prêt-à-porter. Comme les fringues, c’est une question de moyen (et pas seulement financiers) et de goût. Le styles ou plutôt les styles plaisent ou pas, rien n’est standard, tout est particulier. Pour résumer, les précédents sont un choix limité pour un grand nombre, les seconds sont multiples pour un petit nombre.

PUR 2014 Revelette Vin de France (17€)

Des PUR, il y en a deux en rouge, une cuvée de Carignan, une autre de Grenache. Pour les différencier, il y a la couleur de l’étiquette. Noire pour la première. Rouge pour celle dont on va parler. C’est très certainement une impression, mais le joyeux glouglou qui coule rubis dans le verre nous évoque un vin croquant délicatement fruité. Il nous fait tout de suite envie. Il a la couleur des fruits frais, des jus de cassis et de framboise, juste acidulés et un rien poivrés, le nez n’a aucune peine à les déceler. La bouche reproduit avec exactitude notre envie, celle engendrée par les senteurs. On veut de la fraîcheur, du goût, un peu de rondeur, une trame, il en faut une, et puis ce petit rab d’épices qui souligne le tout. Un tout fluide, avenant, qui se déguste, se boit, se torche. C’est ça un vin senza zolfo bien foutu !

PHOTO PUR GRENACHE

Et pour ceux qui ne sont convaincus que par les analyses, les quelques 5.000 bouteilles 100% Grenache titrent un degré alcoolique de 13,5° pour un pH de 3,55 et une acidité totale de 3,5 g en équivalent H2SO4, moins de 1 g de sucre résiduel. Élevage en barriques usagées durant 8 mois.  www.revelette.fr

Rosé à Rougir 2014 Vin de France Domaine Clavel (10€)

Teinté de rose sombre aux nuances améthyste, il me fait toujours autant craquer. Sa déclinaison fruitée enchante mes papilles, suscite en moi la gourmandise. La générosité est sa première qualité et on ne refuse par un pur plaisir si gracieusement offert. Garrigue aux senteurs de romarin et sauge deviennent notre environnement dès la première gorgée, sa deuxième qualité, et non des moindres, il nous fait décoller.

IMG_1835

Un 100% Grenache élevé en cuve béton sur lies fines (à l’ancienne). www.vins-clavel.fr

Carrément … Carígnan ! 2013 Vin de France Château de Calavon (25€)

Le Carignan se fait rare en Provence. Près de Lambesc, au cœur de l’appellation Coteaux d’Aix, il en reste 12 ha plantés en terrasses en 1958.

Calavon_CARIGNAN_2013

Violet pourpre, il respire la prunelle et l’arbouse parfumées élégamment de violette et de jasmin. La bouche offre cette petite accroche espiègle qui fait penser au crêpe de Chine. Un jus langoureux s’en écoule, frais et fruité, à la puissance retenue, juste concentré, au caractère à la fois charmeur et réservé. Élevé en cuve. www.chateaudecalavon.com

 

Et puis des bulles, aussi!

phil’en Bulle Vin de France Domaine Philippe Tessier (11,20€)

Une belle écume qui s’ambre très légèrement et libère pétillante des parfums de gentiane et de réglisse, d’écorce d’agrumes et de poivre rose. La bouche offre une impression tannique qui ajoute au relief délivré par les bulles aromatiques des accents de guimauve, de mélisse et de poire fondante.

phil'en bulles

Ce pétillant naturel assemble 90% de Romorantin et 10% de Menu-Pineau non dosé et sans ajout de SO2 reste un an sur lattes. www.philippetessier.fr

Déshabulle-moi Vin de France Hervé Bossé

Une bulle bien fournie qui met en effervescence ce brut nature qui fristouille comme l’indique Hervé Bossé. Il croque fruité sous la dent comme un Grolleau frais et fruité sait le faire. Un rien de sucre résiduel vient apporter sa note de suavité à la fraîcheur ambiante au goût de rhubarbe. Cerise et groseille poudrées de poivre en renforce la gourmandise.

Désabullez-moi

Le Grolleau se complète d’un peu de Cabernet Franc.

Alors, maxi ou mini?

 

Ciao

Marco

Auteur : Les 5 du Vin

Journalistes en vin

7 réflexions sur “VSIGP (5) Vin de France, le grand écart

  1. Non mais là, on ne peut même pas critiquer un peu. Le grand écart, c’est le mot juste. La grosse cavalerie ou le vin de niche, c’est ça aussi. En plus tu n’as choisi que des vins corrects.
    Il n’y a qu’une toute petite phrase en italique pour nous signaler que malgré le joli commentaire pour les vins de France des Grands Chais, tu « ne te léverais pas la nuit pour en boire »!
    Ca c’est un signe fort pour nous faire comprendre qu’ils sont sans aucun charme. Et le charme, il en faut dans le vin. On aime être séduit par le vin, ému, surpris, enchanté, ébloui, rempli, satisfait, bouleversé…
    D’où la référence coquine qui te ferait te relever la nuit.
    C’est pas pour boire de l’alcool, rassurez-vous Monsieur Evin, c’est pour jouir… de la vie.

    J'aime

  2. Certes Nadine, le plaisir avant tout et je suis certain que les vins des Grands Chais en offrent aux consommateurs, la grosse cavalerie comme tu dis est oenologiquement bien réalisée. Nous, nous recherchons cette émotion en plus, qu’on va trouver dans ces vins particuliers qui sortent des sentiers habituels.
    Me relever la nuit, coquine, ça me trottine…
    Marco

    J'aime

  3. Très bon article Marc mais j’aurai voulu connaître les prix de tous ces vins en boutique ou supermarché. Car c’est là, aussi, un critère de choix essentiel pour le plupart des consommateurs. Ce que je souhaite boire n’est pas nécessairement le même que mon voisin qui a aussi ses raisons et priorités. En tout cas bravo pour tes choix et cette diversité.

    J'aime

  4. Voilà David, j’ai ajouté les prix sauf pour le dernier vin et merci pour le compliment
    Marco

    J'aime

  5. Merci Marc, cela éclairer aussi les choses avec cette lumière-là.
    Juste une remarque de type linguistico-culturelle. Le terme « Paki » en anglais a un sens nettement teinté de racisme de la part des gens de tendance très droitière dans mon pays natal. Je sais bien que ce n’est pas ainsi que tu l’entendais !

    J'aime

    • Bien sûr que non, en Belgique, allez chez le Paki c’est trouver à presque n’importe quelle heure un dépannage alimentaire, c’était les premiers à ouvrir la nuit.
      Marco

      J'aime

      • Chez nous on dit « chez l’Arabe du coin »… où l’on trouve aussi parfois des Vins de Tunisie ou du Maroc, voire d’Algérie. Un prochains sujet ? « Mon vin chez l’Arabe du coin » ? Et, Marco, très bel article au passage aussi…

        J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s