Les 5 du Vin

5 journalistes parlent du vin

Longévité incroyable d’un vin sans soufre, « Hommage de Cazes »

7 Commentaires

C’est tout à fait par hasard que je m’en suis rendu compte. J’avais récupéré cette bouteille ouverte lors d’un salon dédié aux vins du Roussillon à Bruxelles. Comme j’en avais quelques autres, je l’ai mise à côté de trois bouteilles de VDN ouvertes aussi. Ça se conserve sans souci ces petites douceurs délicates. Bref, j’ai totalement oublié l’Hommage. Mon cerveau l’a rangé dans ce coin de salle à manger avec les vins doux.

Cazes 001

Le temps passe

Et s’étant remis au beau (le temps), la pluie de melons remplaçant averses et grêlons, je décide d’en acheter. Des melons. Pour satisfaire au sempiternel jambon, melon, porto, je me suis dit « pourquoi pas un bon VDN du Roussillon »? J’avais là des MA de 10, 20 et 30 ans, toujours bien fringants, mais sans doute un peu trop costauds pour le San Daniele à la finesse transparente, au goût délicat et au gras savoureux. Quant au melon, joker.

Donc, je décide de changer de « VDN » et de tenter le coup avec cette bouteille qui traine avec les autres et dont la forme un peu travaillée (histoire de m’enfumer un peu plus) ne déclenche pas illico une réflexion du genre « mais c’est un vin sec, bien sûr ! ». Je le sers et avec la saveur sucrée du melon en bouche, et les conversations aidant, je ne me rends même pas tout de suite compte, que c’est un Côtes du Roussillon et pas un Rivesaltes, comme le Domaine Cazes sait si bien les faire.

Après la surprise, le choc

Il me faut un certain moment pour réaliser que ce que je venais d’avaler était un vin sec. Puis, dans un deuxième temps, pour comprendre qu’il n’est pas mauvais avec ce prosciutto. Interloqué, je le déguste à nouveau, et me rends compte qu’il n’y avait pas de trace d’oxydation, qu’il offrait encore du fruit, qu’il n’était pas plat, qu’il lui restait de la dynamique – peut-être justement parce c’est un vin issu de la conduite en biodynamie?

Voilà un cocktail de paramètres qui me fait bien rire, en tout cas! Quand je pense  à toutes les précautions que les producteurs de vins sans soufre demandent à leurs clients, là, on était dans un cas de figure simple, le «grand n’importe quoi», c’est vous dire ma joie! Celle d’avoir la preuve qu’un vin « sans soufre et en biodynamie » ne partait pas en couille dès l’ouverture et qu’il pouvait résister au temps, puisque ouvert depuis belle lurette, il restait buvable, donc en cave, sa longévité serait des plus importantes.

Le salon Roussillon s’est tenu le 23/05/2016 à Bruxelles; le calcul est vite fait, j’ai servi ce vin samedi dernier, c’est-à-dire pile deux mois plus tard – et je le redéguste aujourd’hui, le 28/07/2016, pour vous en faire un commentaire.

Cazes 002

Hommage 2015 Côtes du Roussillon de Cazes

Robe pourpre violacée, nez de marmelade de fruits noirs teintées de vanille et de poivre, l’accent thym et sauge de la garrigue, un petit rien de volatile, le floral des fleurs sèches brûlées d’iode. Bouche suave, encore vive, les tanins semblent confits dans les gelées de fruits, les épices senties sont bien là. Il lui reste du répondant, de la dynamique. La longueur parle d’épices, de garrigue et d’un fruit qui là commence à s’étioler.

Bref, à l’aveugle, on ne devine jamais qu’il est ouvert depuis deux mois et conserver dans des conditions irraisonnables.

Cazes 003

La cuvée Hommage assemble 50% de Syrah, 40% de Grenache et 10% de Mourvèdre qui poussent dans un sol de colluvions calcaire mélangés d’éclats de schiste et de galets siliceux. La vendange est totalement égrappée avant l’encuvage. Fermentation alcoolique à 25°C la plus souple possible. Macération de 10 jours. Élevage de 3 mois en cuves avant filtration et mise en bouteille vers la fin de l’hiver. Titre alcoolique : 13,5°

Collioure 147

Comme quoi, le vin nous surprendra toujours.

Et il est facile de taper bien lourdement sur les vins sans soufre, les accuser de tous les maux. Pour moi, ils sont comme les autres vins, je me fiche pas mal qu’ils contiennent un peu plus ou un peu moins de soufre, l’essentiel, c’est ce qu’ils proposent dans le verre, le reste n’est que billevesées.

 

Ciao

Collioure 143

Marco

 

Auteur : Les 5 du Vin

Journalistes en vin

7 réflexions sur “Longévité incroyable d’un vin sans soufre, « Hommage de Cazes »

  1. Levé de bon matin, j’ai fait un tour dans les vignes de mon « domaine » (moins d’un demi hectare…). Les vieux Cinsault commencent leur véraison et ils sont indemnes de toute attaque cette année.
    Ton expérience avec ce Cazes Hommage est enrichissante. Comme quoi, les idées reçues se trouvent combattues par des réalités aussi surprenantes qu’agréables. La complexité et la plénitude de tels vins leur procure des capacités étonnantes de résistance à l’oxydation. Sais-tu si les cépages mentionnés sont cofermentés ou assemblés postérieurement ? Sur la photo, on voit un « tuyau noir »: arrosage ?
    Passes une bonne journée

    J'aime

  2. Houps!! j’ai cru que ta bouteille était restée ouverte deux ans, alors j’ai cru un instant au miracle. Mais deux mois tient aussi du miracle. Je connaissais un caviste qui laissait les bouteilles en cours de dégustation ouvertes. Il disait qu’il se faisait ainsi une bonne idée de la conservation du vin. On apprend aux jeunes oenologues la « vieille méthode » de la tenue à l’air. Tu laisses un verre de vin/moût sur la porte de sa cuve et tu vois comment il évolue. Cet hommage est un leçon d’équilibre…
    L’aurais-tu goûté si tu avais vu qu’il n’était pas un VDN?
    C’est aussi une leçon de dégustation, « ne jamais avoir d’à priori »!

    J'aime

    • Tout est le fruit du plus grand hasard ou de la plus grande négligence ou de la plus grande inattention, il y a tout de même une chance sur deux pour que constatant que c’était un rouge sec, je l’aurais dégusté. C’est vrai que cela nous apprend à rester humble.
      Marco

      J'aime

  3. Bonjour,

    Il y a une chose que je ne comprends pas. Comment un 2015 peut-il déjà être disponible alors que vous indiquez qu’il passe un an en cuve et 18 mois en bouteille ?

    Philippe

    J'aime

    • C’est absolument impossible, encore une distraction, j’ai pris la première fiche technique sur le site Cazes, j’ai modifié. Merci pour votre lecture attentive.
      Marco

      J'aime

  4. Merci de partager avec nous vos petites découvertes!

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s