Les 5 du Vin

5 journalistes parlent du vin

Chardonnay week (1): Chardonnay, es-tu là ?

4 Commentaires

Le Chardonnay est sans doute le plus planté des cépages blancs à destination de vins fins dans le monde.

Partie intégrante de la grande famille des Pinots, il est peut-être originaire de la Bourgogne. En tout cas, il a été rendu célèbre par la qualité des grands blancs de cette région, et ses implantations successives dans la plupart des pays viticoles en sont la conséquence. Pour l’aider dans sa conquête du monde, il a pour lui une assez grande plasticité. Cela le rend apte à produire du grand, du bon ou de l’acceptable dans une gamme de climats relativement large. La tendance des producteurs à le planter un peu partout a aussi provoqué quelques réactions contre cette ubiquité. Le mouvement ABC (Anything but Chardonnay), en Californie, en est l’exemple. Mais personne ne contestera qu’il compte parmi les plus beaux cépages du monde quand il est au meilleur de sa forme.

Et comme les 5 du Vin ont l’esprit curieux, nous avons décidé cette semaine de nous intéresser à lui, un peu partout dans le monde… sauf en Bourgogne. Cette semaine, c’est donc un peu « Anything but Burgundy » – non pas parce qu’on n’aime pas le Chardonnay bourguignon, mais pour voir s’il est aussi bon hors de son berceau. Parce qu’on apprend toujours à regarder au delà du dernier rang de sa vigne, de son pré carré, de l’horizon de ses habitudes… 

Aujourd’hui, c’est David qui commence avec l’Australie… 

chardonnay Wine grapes in vineyard raw ready for harvest in Mediterranean

Ah, les belles grappes de Chardonnay! Bourguignon? Australien? Moldave? Espagnol. Chilien? Faites vos jeux!

Chardonnay, Australie et idées reçues

 Comment trop souvent dans le vin, les idées reçues ont la vie dure et se répandent par le biais de plumes ou de bouches qui ont soit des intérêts en jeu, ou sont simplement ignorants (ou aveugles) et préfèrent le rester. Parmi celles-ci, je propose d’en démonter une, des plus courantes, hélas, et qui consiste à dire que les Chardonnays d’Australie (ou de tout autre pays du dit « Nouveau Monde ») sont nécessairement lourds et boisés, et généralement indigestes.

Soit dit en passant, le chardonnay le plus boisé que j’ai dégusté récemment (la semaine dernière, au verre et dans un resto parisien) portait l’appellation Pernand-Vergelesses!

Maintenant attaquons-nous à ce mythe, qui repose, comme la plupart du temps, sur une bonne couche de vérité historique. Mais la roue tourne, même si on ne s’en aperçoit parfois que tardivement. Car c’est en Australie, en non pas en France, qu’on voit émerger depuis pas mal d’années et assez souvent la mention « unoaked » sur de nombreuses bouteilles de Chardonnay. Du reste, même si cette mention n’est présente que sur une partie de la production, l’usage de bois dans la vinification et l’élevage des vins de ce cépage s’est beaucoup affinée depuis longtemps dans tous les pays, y compris aux Antipodes.

Size-20of-20Australia-20Comparison-201

Prenons les choses à la base, c’est à dire vu sous les aspects climatiques du vignoble (le « terroir », si vous insistez). L’Australie est un pays-continent, plus grand que l’Europe avec quelque 8 millions de kilomètres carrés pour une population de seulement 23 millions d’habitants. Avec une surface aussi vaste et entourée d’océans, comment voulez-vous que le climat y soit uniforme? Pour ne parler que des seules zones viticoles, le climat de la Tasmanie, par exemple, est radicalement différent de celui de la Hunter Valley, de la Yarra Valley, des Adelaide Hills ou de la Margaret River, pour prendre quelques exemples de régions reconnues pour des vins de Chardonnay. Regardez une carte un peu détaillée et vous allez vite comprendre.

Australie viticole

Penfolds Yattarna 2012

Il y a peu de temps, j’ai eu la chance de déguster un des Chardonnays australiens les plus chers: celui produit par Penfolds et qui s’appelle Yattarna. Il s’agissait du millésime 2012, dont une bouteille vaut dans les 150 euros en France, ce qui est exactement le prix d’une bouteille de Puligny Montrachet Les Pucelles du Domaine Leflaive, par exemple. La philosophie générale de Penfolds repose sur l’assemblage de raisins ou de vins de divers vignobles et zones. Ainsi, une part très importante de ce Yattarna provient de la Tasmanie, au climat très frais, mais il ne s’agit pas d’un vin d’un seul cru. Voici mes notes de dégustation au moment de la dégustation :

Nez intense, vif et fin, boisé perceptible mais très bien intégré. Le style est frais et presque austère. Le palais est intense et vibrant et la finale longue avec beaucoup de finesse. Un grand vin blanc, aussi raffiné qu’ambitieux.

Ce niveau de prix est au-dessus de mes moyens mais j’ai dégusté là un grand vin qui n’a rien de lourd, ni d’excessif, ni de quoi que ce soit qui pourrait déplaire aux ayatollahs actuels du bon goût. Pour vérifier mon impression sur la modification du style de ce vin et de bien d’autres chardonnays d’Australie, j’aurais dû commander et déguster à côté une bouteille d’un vin de Bourgogne au prix équivalant, juste pour comparer, mais le prix et les circonstances m’en ont empêché.

Penfolds_Yattarna_Chardonnay_Share

Vasse Felix, Margaret River, Western Australia

Plus récemment encore, j’ai dégusté la gamme de trois Chardonnays d’un producteur de Western Australia, de la région de Margaret River. Le domaine, qui fut à la fin des années 1960 le pionnier de la viticulture de cette belle région côtière, à 250 kilomètres au sud de Perth, s’appelle Vasse Felix. On ne le sait que peu mais cette zone fut cartographiée pour la première fois par une expédition française, au tout début du 19ème siècle. Il en résulte une série de noms francophones pour désigner des points de cette côte (Cape Naturaliste, Cape Géographe, Cape Mentelle), souvent spectaculaire et qui héberge parmi les plus grosses vagues de surf au monde. Le nom du Domaine Vasse Felix s’inscrit pleinement dans cette histoire, car, pendant l’expédition, un malheureux marin nommé Vasse fut emporté par les vagues et a disparu. Une légende locale dit qu’il aurait survécu à terre, mais ceci ne peut être affirmé. Le fondateur du domaine, Le Docteur Tom Cullity, a décidé de prolonger l’histoire en imaginant une fin heureuse pour cet homme: d’où Vasse Felix.

Le Dr. Cullity, après de longues prospections, à établi ses premières plantations en 1967, initialement avec les cépages cabernet sauvignon, shiraz, malbec et riesling. Ses successeurs, la famille Holmes, ont poursuivi son travail depuis 1987 en étendant progressivement le vignoble qui couvre maintenant 133 hectares, dont une part non négligeable de chardonnay. Tous les vins de sa production proviennent de ses propres vignobles.

565000e

Le domaine et le style

Margaret River subit deux influences climatiques : méditerranéenne et océanique. La région occupe une péninsule entourée par l’océan. Le vignoble de Vasse Felix est implanté dans plusieurs secteurs de cette zone à des distances variables de l’océan afin d’obtenir une bonne diversité de méso-climats et d’expositions. Son cœur historique et ses plus vieilles vignes se trouvent à Wilyabrup, autour des premières plantations du fondateur, et les parcelles les plus importantes se trouvent au nord de la région, à Carbunup, puis au sud, à Karridale. Cette diversité permet une bonne adaptation de chaque cépage aux sols et aux méso-climats. Les sélections sont parcellaires et la vinification respecte, autant que possible, ce que peut fournir une viticulture soigneuse. Le Winemaker de Vasse Felix, Virginia Willcox, qui vinifie à Margaret River depuis plus de 20 ans, fut élu « Australian Winemaker of the Year » en 2012.

Les Chardonnays de Vasse Felix

Filius Chardonnay

Le «fils du» Chardonnay présente un style aromatique et raffiné, aux notes de noisette. En bouche, c’est une sensation de fraîcheur venant du fruit qui domine, et une légère fermeté lui assure une bonne longueur.

220877-vasse-felix-filius-chardonnay-2014-label-1442238568

« Chardonnay »

Le Chardonnay de référence du domaine, issu des meilleures parcelles et sites. Nez intense et harmonieux, saveurs de fruits blancs et une colonne vertébrale ferme. Sa structure lui confère une excellente longueur et donne un bon équilibre entre puissance et élégance.

329945

Heytesbury Chardonnay

Provenant des meilleures parcelles et d’une sélection de barriques, ce vin bénéficie d’un soin extrême à tous les stades. La fermentation utilise exclusivement des levures indigènes. Arômes de vanille et d’épices douces précèdent une bouche d’une grande précision Un grand chardonnay de garde.

Et « aussie »

Un autre Chardonnay australien qui m’a très favorablement impressionné cette année a pour nom Giant Steps et vient de la Yarra Valley, dans l’Etat de Victoria. Cette région au nord de Melbourne produit des vins réputés depuis longtemps. Son climat tempéré et ses expositions variables le dispose particulièrement, mais pas exclusivement, à la plantation des deux variétés bourguignonnes.

giant-steps-winery-chardonnay-yarra-valley-australia-10119371

En  guide de conclusion 

On le voit, il est urgent de jeter par dessus bord toute idée du genre «oh, les chardonnays australiens sont des gros machins bodybuildés et surboisés». Il en existe, peut-être, comme en France d’ailleurs, mais ils sont de plus en plus minoritaires. Et, à côté, il y a dans ce pays énorme une multiplicité de styles qui doivent autant à la diversité des producteurs qu’à celles des méso-climats. On note par ailleurs que les producteurs travaillent de plus en plus la finesse de leurs vins que la puissance pure.

David Cobbold

Auteur : Les 5 du Vin

Journalistes en vin

4 réflexions sur “Chardonnay week (1): Chardonnay, es-tu là ?

  1. Tout à fait d’accord avec l’évolution que tu constates, vers la finesse – je l’ai observée aussi au Chili, par exemple, en quelques années de temps.
    Quant à la diversité des styles, elle m’évoque celle de la Bourgogne elle-même – entre Chablis et Mâconnais, il n’y a pas photo.
    J’ai découvert avec délectation les Chardonnays de Montagny, il y a quelques mois; qui me semblent être un excellent compromis entre fruit et vivacité.

    J'aime

  2. Bravo à ce blog et à ces auteurs car voilà encore un exemple de présentation qui donne l’essentiel d’une tendance.
    Paris étant un lieu où il y a quand même quelques amateurs, pourquoi ne pas organiser, suite à de telles études, une présentation « in vivo » de ces vins chez un restaurateur sympathique ?
    Bref : étude formelle puis travaux pratiques. Sûr que les producteurs vous feraient des conditions sympathiques.

    J'aime

  3. Bonne idée François. Essayons de monter cela.

    J'aime

  4. Il est « amusant » que tu évoques les vins de la région de Perth, souvent déconsidérée p/r à la partie orientale de l’Australie. Début plus tardif de la viticulture de qualité dans cette zone?
    Amusant aussi que tu trouves « méditerranéennes » certaines influences climatiques. Avec le Brexit, les notions de géographie « européenne » s’estompent aussi. Non, je rigole, même un « vrai con » comme moi sait qu’il s’agit d’un type de climat « standard ».
    Enfin, amusant également que tu constates une EVOLUTION dans un pays dont une ville importante – et qui abrite encore une proportion élevée d’indigènes australiens d’origine – s’appelle Darwin!

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s