Les 5 du Vin

5 journalistes parlent du vin

A la rencontre des cépages modestes et oubliés

5 Commentaires

Notre ami André Deyrieux publie chez Dunod « A la rencontre des cépages modestes et oubliés – L’autre goût des vins ».
Un ouvrage qui se veut à la fois un guide pratique et un outil de découverte des vignerons et de leurs cuvées.

screenshot_2016-07-04-10-08-20-1

Mais laissons parler l’auteur : « Nombreuses sont ces variétés de raisins délaissées et pourtant épatantes qui ont failli disparaître. Fort heureusement, des vignerons de valeur, partout en France, les remettent en culture et en bouteilles, non sans bataille mais avec un succès croissant. Quel tour de passe-passe ! Quel pied de nez à la mondialisation ! »

Voila un livre qui se lit comme on croque un beau raisin. Et un thème qui intéressera tous les amoureux du patrimoine et de la différence, au premier rang desquels, sans doute, notre ami Marc, qui défendait déjà les cépages oubliés il y a 20 ans, quand cela n’intéressait pas grand monde…

http://www.dunod.com/

Auteur : Les 5 du Vin

Journalistes en vin

5 réflexions sur “A la rencontre des cépages modestes et oubliés

  1. On ne peut que féliciter et remercier André pour la somme de données que cet ouvrage contient ainsi que pour les découvertes surprenantes offertes au lecteur et enfin l’intérêt qu’il pourra susciter auprès des vignerons, en faveur des cépages délaissés que nos territoires viticoles peuvent sans aucun doute valoriser.

    J'aime

  2. Un ouvrage unique qui donne plus de charme à la vision des vignerons, fantastique.

    J'aime

  3. Je me souviens des vignes autours de la maison et de journées entières à contempler les différentes variétés de raisins et je n’oublirais jamais les clairettes grises, roses et blanches qui avec les muscats; enfin plus d’une dizaines de variétés de bon raisins à présent absentés et heureusement qu’il reste les merveilleux Chardonnays et Chasselas blanc eux qui seulement couvert de la rosé très fraiche du matin restent un vrai long délice. Si quelquun'(e)s connait « le tinton » cette variété de raisin qui rendait les gens qui buvaient de ce vin comme fou et dangereux qu’il en parle. Merci.

    J'aime

  4. Ne s’agirait-il pas plutôt du Clinton?

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s