Les 5 du Vin

5 journalistes parlent du vin

België, waar Belgische druiven thuis zijn

7 Commentaires

L’association « Belgische Wijnbouwers », qui regroupe bon nombre de vignerons flamands, vient de lancer le logo « 100% Belgische Wijn » (Vin 100% belge).

images.jpeg

Le but est de garantir que les raisins utilisés pour la vinification sont bel et bien belges.

Moi qui pensais qu’il y avait des contrôles, pour cela!

Rappelons la règle européenne (censée être appliquée en Belgique comme dans les autres pays de l’Union). Sont autorisés:

Les termes vin « du/de/des/d' » (…), produit en/au/aux/à (…) ou « produit de/du/des/d' » (…) ou des termes équivalents, complétés par le nom de l’Etat membre ou du pays tiers lorsque les raisins sont récoltés et transformés en vin sur ce territoire.

(Source: Règlement CE n°479/2008, paragraphe i)

En clair, si le raisin n’est pas récolté en Belgique, et vinifié en Belgique, il ne peut porter la mention Vin belge ou Vin de Belgique. Il peut éventuellement porter la mention Vin de la Communauté européenne si les raisins utilisés proviennent d’un ou de plusieurs pays de l’Union.

« Plus belge que moi, tu meurs »

Bref, pour sympathique qu’il soit, ce logo 100% Belgische Wijn n’a pas lieu d’être. Si des fraudes à l’étiquetage sont avérées, si des raisins étrangers sont utilisés pour élaborer un vin déclaré comme belge, il convient d’alerter les pouvoirs publics, afin de faire cesser ces pratiques; c’est d’ailleurs sur la foi de soupçons similaires que des vignerons français ont demandé récemment aux services des fraudes de se pencher sur d’éventuelles re-qualifications de vins chiliens en vins espagnols, par exemple.

La démarche peut prêter à sourire – a priori, qui aurait envie d’usurper une mention aussi peu porteuse que l’origine « Belgique », dans le monde du vin? – Mais il ne faut pas oublier que le marketing local a le vent en poupe, dans la distribution belge.

Lait belge, eau belge, frites belges, bières belges, fromages belges, vins belges (ou au moins, issus de domaines appartenant à des Belges): bon nombre d’enseignes jouent au « plus belge que moi, tu meurs ». Peut-être une façon pour elles de faire oublier que la plupart d’entre elles sont détenues par des groupes étrangers?

Quoi qu’il en soit, la production déclarée de vin en Belgique a été multipliée par 5 en dix ans, pour atteindre le million de litres.

HerLalau

Auteur : Les 5 du Vin

Journalistes en vin

7 réflexions sur “België, waar Belgische druiven thuis zijn

  1. Tu sais Hervé, nous Belges, nous sommes un peu simples. Regarde dans l’affaire du CETA, au lieu de nous rouler par terre de bonheur à l’annonce d’une telle opportunité comme le reste de la Communauté, nous allons chercher la petite bête. Pour nos vins, c’est pareil, nous aimons que ce soit clair et précis, même si cela provoque l’hilarité chez nos voisins. Et si on se fiche de nous, on se dit: c’est pas grave quoi. Allez, bonne journée.
    Marc

    J'aime

  2. Est-ce qu’il y a des vins Belges qui sont intéressants à déguster? On fait du vin en Suède aussi et certains ne sont pas mal du tout.

    J'aime

  3. Oui, un effervescent, en particulier, la cuvée Ruffus du domaine des Agaises.

    http://ruffus.be/fr/cuvee/

    J'aime

  4. Il y a un au moins un grand domaine belge qui achete des raisins jusque dans les pays d’Europe de l’est.
    Il achete du raisin pas cher et il vend du vin cher: bonne affaire!
    Il n’y a pas tromperie ni besoin de contrôle puisque ce vin n’est pas revendique comme Belge ou ‘de la communauté européenne’.
    Et il est bien possible (probable?) que ce raisin soit de meilleure qualité que celui qu’il produit sur place.
    Mais ceux qui achètent à un producteur belge pensent sans doute que tout le raisin est produit sur place. Je comprend donc la démarche de logo ou de marque distinctive pour ceux qui font du vin avec du raisin produit en Belgique.

    J'aime

  5. Bien sûr, si ça rassure les producteurs, pourquoi pas? Mais les consommateurs peuvent aussi lire les étiquettes. J’ai souvent l’impression qu’on les sous-estime.

    J'aime

  6. Le problème est qu’il n’y a pas de législation ‘belge’ vu que l’agriculture est une compétence régionale. Ca veut donc aussi dire que les termes ‘vin belge’ ou ‘vin de Belgique’ n’existent pas, et que nous pouvons seulement parler des vins wallons ou flamands, dans des AOP ou IGP différents. D’un point vue marketing c’est bon pour lancer une campagne comme ça, mais impact = zéro.

    J'aime

  7. Un mot sur les contrôles concernant le vin. Il en va comme pour les contrôles de vitesse sur route. Pas vu, pas pris, sans compter une certaine mansuétude des contrôleurs dans la mesure où vous n’êtes pas pris la main dans le sac trop souvent.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s