Les 5 du Vin

5 journalistes parlent du vin

So long, Leonard!

5 Commentaires

Un dernier salut à Leonard Cohen, qui a rejoint sa chère Marianne le 7 novembre dernier, et auquel j’avais consacré un billet voici quelques semaines…

unnamedC’est ICI

Pas sûr que cela rende justice au talent du poète canadien, mais on fait ce qu’on peut.

Et s’il fait froid, Leonard, où tu es, pense à mettre ton fameux imper bleu.

Hervé Lalau

Auteur : Les 5 du Vin

Journalistes en vin

5 réflexions sur “So long, Leonard!

  1. Merci Hervé. J’aurai préféré voir le Nobel attribué à Cohen plutôt qu’à Dylan, mais enfin lui il s’en moque maintenant.

    J'aime

    • J’aime les deux, David. Et bien d’autres encore (Joni Mitchell, par exemple, pour rester dans la période). Mais quoi qu’il en soit, les Nobel, c’est un peu comme les classements de vins, chacun peut se faire le sien, on n’est absolument pas obligé d’adhérer aux honneurs institutionnels.Et même, à titre perso, je recommanderais de chercher ailleurs. Après tout, les impressionnistes ont éclos grâce au salon des refusés, parce qu’ils étaient exclus des salons officiels. Le plus marrant, c’est que le salon des refusés était soutenu par Napoléon III, qui jugeait que le salon officiel était trop classique. Un bon point pour ce cher Napoléon le Petit, non, quoi qu’en ait pensé le Grand Hugo. Mais je m’éloigne du sujet.

      J'aime

  2. Moi aussi, mais autrement bien entendu. Et d’accord sur les classements en tous genres.

    J'aime

  3. I asked my father: « Change my name (…) ».
    He said, « I locked you in this body,
    I meant it as a kind of trial.
    You can use it for a weapon,
    Or to make some woman smile. »
    Quand j’avais 13-14 ans, je passais des vacances linguistiques au UK, dans des familles d’accueil. L’organisation était française et je me retrouvais donc dans des groupes de jeunes (surtout des filles) plus âgés que moi pour cause de différence de nveau de connaissance. Je m’étais épris d’une petite Juive très mimi qui m’a initié … à Leonard Cohen. Excellent souvenir et fidélité de ma part depuis toujours au Lithuano-canadien. On sait que les Cohanim ne peuvent étudier l’anatomie ni être enterré au sein des mêmes parterres consacrés que les autres Juifs. Cela ne m’a pas empêché, moi, de m’intéresser à l’anatomie de la jeune fille, et à son joli parterre!

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s