Les 5 du Vin

5 journalistes parlent du vin

L’arrivée du Beaujolais Nouveau nous rappelle B.B.B. 2016

7 Commentaires

Bien Boire en Beaujolais, l’incontournable rendez-vous printanier des fans du Gamay, nous a fait chaud au cœur, et au ventre – car du Beaujolais on en boit, et pas seulement la troisième semaine de novembre. Voici quelques coups de coeur, parmi les nombreux producteurs présents.

Mathieu Mélinand

Au creux des collines de Fleurie se lovent les 10 ha du Domaine des Marrans qui encore une dizaine d’autres partagés entre Juliénas, Chiroubles, Morgon et Beaujolais-Villages. Mathieu Mélinand a rejoint la propriété en 2008 après avoir goûté aux grosses structures australiennes et néo-zélandaises. Un choc entre deux mondes d’où Mathieu a tiré le parti de faire des vins certes plus concentrés qu’avant, mais en oubliant pas l’essentiel, l’élégance.

img_2186

Corcelette 2014 Morgon Domaine des Marrans

Rubis aux reflets carmins, le nez respire un énorme bouquet où se reconnaissent l’iris et le lis, la violette et la fleur d’amandier, les fruits viennent après et se retrouvent en premier en bouche. Mûre, griotte et framboise la maculent, y installent leur fraîcheur juteuse. L’expression florale orne la soie tannique d’aplats délicats, y ajoute la rose. Et puis, il y a cette longueur délicieuse qui reprend fleurs et fruits en leitmotiv presque infini.

Les Gamay de 50 ans, plantés à 10.000 pieds/ha, poussent dans des granits décomposés au sous-sol argileux. Tri sélectif des raisins et égrappage partiel à 20%, macération de 15 jours. Élevage 12 mois en foudres de chêne.

www.domainedesmarrans.com

Les fils d’Alain Gaillot

Un Beaujolais tout court élaboré par les fils d’Alain Graillot, Antoine et Maxime.

img_2187

Beaujolais en Bresset Domaine de FA 2014

C’est leur premier millésime. Pour le prochain, ils sortiront très certainement un Saint Amour, puisque leurs 5 ha sont à cheval sur le cru et son voisin Juliénas. Entretemps, leur 2014 très floral, très primesautier, s’offre tout de go, croquant le fruit, respirant les fleurs. Les tanins fins tissent leur soie en fond de décor, y accrochent baies délicieuses, y dessinent des arabesques épicées. Frais et juteux, voilà un joli coup à boire.

Les vignes ont 40 ans, plantés dans le granit à 8.000 pieds/ha. La vendange entière non levurée cuve de 8 à 10 jours, élevage en foudres de 20hl et 30hl pendant 10 mois

contact@domainegraillot.com

Mee Godard

img_2193

Mee s’est installée à Morgon en 2013, année de son premier millésime. Avant, elle vendait des produits œnologiques. C’est en parcourant le Beaujolais qu’elle a flashé sur ses paysages magnifiques. Et décidé d’y faire du vin.

img_2194

Côte du Py 2014 Morgon Domaine Mee Godard

Rubis sanguin, il respire l’iris et le bouton de rose poudré de poivre blanc, éclaboussé d’une groseille éclatée. La bouche hyper juteuse nous rafraîchit dès la première gorgée. Les tanins ont la texture un rien rêche de la soie sauvage, cela apporte un relief coquin et enrichit agréablement la structure. Fraîcheur et fluidité le montrent à la fois prêt et apte au vieillissement.

Les Gamay issus de 3 parcelles ont 65 ans et poussent entre schiste et pierre volcanique serrés à 10.000 pieds/ha. Égrappage partiel, cuvaison 15 à 20 jours, élevage en barriques, 14 mois d’élevage en barriques.

www.meegodard.com

Jean Foillard

dsc_0736-web 

Quand on parle de vins « Nature », les vins de Jean Foillard en sont une parfaite illustration d’élégance, de gourmandise et de précision, lui qui commença bien avant qu’on en parle tant. Voilà plus de trente ans qu’il suit la ligne suggérée par Jules Chauvet, celle du non commercial, ou mieux de l’authenticité, et cela contre vents et marketing.

img_2198 

Cuvée Corcelette 2014 Morgon  Domaine Jean Foillard

Pourpre violacé, il offre curieusement des senteurs chocolatées au premier nez. Ça le rend d’emblée gourmand, d’autant plus que les gelées de framboise et de groseille s’en couvrent sans hésitation. Un parfum de violette et d’iris lui confère de l’élégance. Élégance qui se retrouve en bouche. Charme simple et délicat accentué par le croquant du fruit, le grain tannique et le trait d’épices. Et puis il y a cette fluidité envahissante qui rafraîchit le palais d’un juteux succulent…

Plantés à 10.000 pieds/ha, les Gamay ont 60 ans et sont vendangés en grappes entières. Vinification en macération carbonique, élevage de 8 mois en fûts non neufs, ni sulfitage, ni filtration à la mise.

jean.foillard@wanadoo.fr

Jean-Claude Lapalu

Une série de parcelles autour de Saint-Etienne La Varenne en plein Brouilly faites de sables granitiques plantées de vignes à haute densité jusqu’à 14.000 pieds/ha pour les plus anciennes. Jean-Claude Lapalu les bichonne ses gobelets beaujolais pour en faire du Brouilly ou parfois du Vin de France comme l’Alma Mater 2014 vinifiée en amphore. JCL n’ajoute pas de soufre, pas même à la mise, ses vins sont droits, nets et fruités, pleins de vie. Le résultat ? Des vins succulents !

beaujolais-juin-2011-129

ALMA MATER 2014 Vin de France Jean-Claude Lapalu

 alma-mater-2013-jean-claude-lapalu-magnum

Robe légère aux teintes rubis velouté qui respire la rose blanche et l’iris avec charme et élégance, elle se poudre le nez d’un soupçon de poivre, souligne le trait de réglisse. La bouche au premier instant n’est que jus, gourmand, charnu. Il faut se laisser faire, le laisser envahir tout l’espace buccal. Puis l’ausculter de toutes ses papilles, pour en détailler toutes les subtilités fruitées, florales, épicées, baignant dans la fraîcheur, le grain tannique en surjet.

La vendange égrappée macère une quarantaine de jours en amphores de 420 L. Élevage de 8 mois en cuve inox.

jean-claudelpalu@wanadoo.fr

Andrew & Emma Nielsen

12074743_901815476564817_1511670132677640243_n

Andrew Nielsen, Australien d’origine, se voue aux vins depuis qu’il a flashé au milieu des années 2.000 sur un Clos de la Roche. Après quelques vinifications autour du monde, il a atterrit en Bourgogne où il recherche avec son épouse Emma les petits terroirs d’exception pour alimenter son micro-négoce. De Beaune où ils sont installés au Beaujolais, il n’y a qu’un pas vite franchi pour une parcelle de vieilles vignes du côté de Lancié au sol fait d’un dépôt alluvial de granit rose et de schiste sur sable granitique.

img_2207

Beaujolais Villages du Grappin 2015

Rubis violacé, très gamay avec ses notes florales de violette et d’iris, son nez de cassis gonflé de sève. La bouche est séduite par la fraîcheur d’entrée, les tanins souples, la longueur sur la réglisse et son dynamisme bon enfant.

Un vin frais et léger qui se boit sans vraiment réfléchir, avec juste ce qu’il faut de croquant pour la charcutaille.

Vinification des raisins entier en cuve béton sans soufre ni levurage. Remontage léger après fermentation. Pressurage après 9 jours de cuvaison en vieux pressoir vertical. Entonné en fûts de 10 vins et +. Élevé sans soufre, mise en bouteille sans collage ni filtration sous capsule à vis avec 5mg/L SO2 ajouté juste avant le mise.

www.legrappin.com

Raphaël Saint Cyr

 saint-cyr-people

Ce domaine familial installé depuis 1963 sur la commune de Anse au sud du Beaujolais passe de père en fils presque tous les 20 ans. Aujourd’hui, c’est Raphaël Saint-Cyr qui mène le domaine. Arrivé en 2008, il a continué à développer le vignoble vers les crus beaujolais et initié la culture biologique.

 Terroir de Bellevue 2014 Beaujolais Domaine Saint Cyr

 Grenat violacé, un nez de gamay qui se partage entre réglisse et violette, entre poivre et groseille, entre girofle et framboise. La bouche suit la même séquence avec une fraîcheur bien installée. Celle-ci souligne et donne du ressort à la série aromatique. Les tanins en retrait tissent leur toile de fond et enveloppent fruits et épices.

Égrappage total de la vendange, macération de 30 jours, élevage en cuve durant 8 mois.

www.beaujolais-saintcyr.com

Marquise de Roussy de Sales

img_2216

À la sortie d’Odenas, au pied du Mont Brouilly, se love dans son écrin de 99 ha de vignes le Château de la Chaize. La géométrie raffinée des jardins à la française,  l’architecture épurée, le bassin circulaire, fait penser à Le Nôtre et Mansard. Ce château de famille appartient à la Marquise de Roussy de Sales. La partie vinification en est séparé et se trouve à l’entrée du domaine. Sous ce grand bâtiment se cache un immense chai d’élevage. Long de 108 mètres, il abrite une succession de foudre de 40 à 100 hl. Le Brouilly y repose avant sa mise en bouteille

Cuvée Vieilles Vignes 2013 Brouilly Château de la Chaize

Rubis violet, de l’encre de seiche, du zan, de la myrtille et de la violette au nez. La bouche grasse, toute en volume avec des tanins serrés pour la structurer. Une assise minérale et un volume fruité qui lui donne de la corpulence. Une fraîcheur insistante qui équilibre les velléités bedonnantes avec de la mâche et du croquant qui nous font craquer.

Les vignes ont de 50 à 80 ans. Macération semi-carbonique des raisins entiers, fermentation a lieu dans des cuves inox. Élevage en fûts de chêne usagés.

http://chateaudelachaize.wix.com/lachaize1

Les Chasselay

img_2177

Tout au sud du Beaujolais, dans la Vallée de l’Azergue, la famille Chasselay occupe depuis plus de six siècles un petit domaine sis au deuxième coin de la « route buissonnière ». Un endroit sympa où les Chasselay proposent autant leurs Beaujolais qu’une série de crus dont ils possèdent ou louent quelques arpents. Mais aussi de vieux millésimes, histoire de nous montrer que le Gamay supporte avec grâce la garde. Cela ne s’arrête pas là, depuis 2007, Fabien et sa sœur Claire ont ouvert chambres et table d’hôte «la culture du vin, c’est manger avec…» comme le dit si bien Fabien.

La Platière 2014 Beaujolais Domaine JG Chasselay

Rubis carminé, un gamay de confiserie, bonbon au sureau, bâton de réglisse et sirop d’érable. Puis viennent les fruits, groseille, mûre, framboise, suivent encore les fleurs, rose, violette et lis. La bouche ronde et suave ne manque pas de fraîcheur. C’est un volume pointu qui fait merveille avec les tanins qui caracolent sur les papilles.

Plantés à une densité de 8.500 pieds/ha, les Gamay ont 60 ans. Égrappage à 80%, vinification à froid et élevage en fûts non neufs.

www.domaine-chasselay.com

Antoine Sunier

sunier-1

Une création récente… Antoine était encore il y a peu dans la téléphonie et l’immobilier, avant de se laisser aller à sa passion, le vin et rejoindre son frère Julien. Ce dernier s’était lancé dans l’aventure viticole en 2008, et c’est là qu’Antoine a compris son amour pour le vin. Après quelques études viticoles et un stage chez Jean Claude Lapalu,  il trouve en 2013 deux parcelles en fermage sur Régnié et Morgon. Son premier millésime sort en 2014.

Régnié 2014 Antoine Sunier

Rubis pourpre, il respire la marmelade de cerise teintée de cumin, la gelée de prunelle où se mêlent l’iris et le cacao. La bouche élégante et délicate nous livre avec grâce ses arômes fruités et floraux, sans oublier le petit croquant qui le rend définitivement charmant. Fraîcheur et notes épicées nous accompagnent tout au long du cheminement gustatif.

Les Gamay âgés de 45 ans poussent sur une parcelle de 3,5 ha dans des sables granitiques. Vinification et élevage sans sulfite. Élevage en vieux fûts bourguignons pendant 8 mois sur lies fines. Vin non filtré, non collé et ajout de 10mg/L de sulfite à la mise en bouteille.

https://www.facebook.com/domaineantoinesunier

img_2183

Le Beaujo, c’est bo, c’est bon!

Ciao

vue-hauts-beaujolais 

 

Marco

Auteur : Les 5 du Vin

Journalistes en vin

7 réflexions sur “L’arrivée du Beaujolais Nouveau nous rappelle B.B.B. 2016

  1. Minuit passé de quelques minutes et voilà qu’arrivent les descriptions savoureuses de Marco. Je pars me coucher avec une moisson de belles images, de corbeilles de fruits, de couleurs. Merci Marco d’alimenter ainsi des heures de rêves…

    J'aime

  2. Très belles adresses, merci Marco

    J'aime

  3. Marc est un amoureux du Beaujolais, comme moi. Cela se sent.
    Hier – je rappelle que nous sommes en Roussillon – Perpignan se préparait pour le Beaujolais nouveau et pas mal de gens m’ont dit: « Je vais au Beaujolais nouveau ». Par contre, je ne suis pas sûr qu’on peut trouver 3 crus différents chez les cavistes du département. Ce billet-ci fait du bien, car il remet ce vin dans son cadre: une région très particulière, en pente, avec des sols exigeants et un climat curieux.
    Anecdotiquement, je m’interroge sur les 5 mg/l de SO2 ajoutés avant la mise (càd 0,5 g/hl si je compte bien). Souvent, on « traite » sa propre conscience (tranquillité d’esprit). A-t-on montré la moindre action bactéricide ou anti-oxydante de doses aussi minimes? Ou bien l’oenologue a -t-il fait remarquer qu’il n’y avait plus de SO2 « libre » et on lui a fait plaisir? Bien sûr, avec la capsule à vis (attitude logique), ces sulfites ajoutés resteront DANS la bouteille. Enfin, à ces doses (je crois que la limite est fixée à 10 mg/l total), on n’est pas obligé d’indiquer « contains sulfites ». A vérifier.

    J'aime

  4. On a envie de prendre la route pour une saine promenade dans le Beaujolais !

    J'aime

  5. Je renchéris sur Marc (et sur notre ami Johan, avec qui nous avons arpenté BBB cette année). Le plus agréable, c’est qu’à chaque fois que j’y vais (la dernière fois, c’était il y a 3 ans), non seulement les vignerons que nous aimons (Lapierre, Foillard, Desvignes, La Chaize, Piron, Marrans, Pizay, JP Brun…) confirment le bien qu’on pense d’eux mais en plus, on en découvre de nouveaux, ce qui est très encourageant pour l’avenir. Manneken Pis a eu bien raison de revêtir les habits des Compagnons du Beaujolais, hier, à Bruxelles!
    Et pour rester dans le ton festif, après un BN de Duboeuf, hier (slurp et reslurp, pas de prise de tête, un fruité de bon aloi, et une belle petite structure quand même), ce midi, je passe à un Villages 2015 des Vignerons de Bel Air. Je vous tiens au courant…

    J'aime

  6. J’aujouterais volontuers P-M Chermette et J-M Burgaud à vos listes de très bonnes adresses en terres beaujolaises.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s