Les 5 du Vin

5 journalistes parlent du vin

Belle dernière bouteille

1 commentaire

Belle dernière bouteille bue, celle qui m’a laissé un plaisir immédiat, une jouissance subtile tout au long de sa dégustation et un souvenir à la fois délicat et bien imprimé dans ma mémoire parfois balbutiante. C’est l’apanage des grands vins, en l’occurrence le Grand Blanc 2014 de Peter Fischer, son agréable Chardonnay provençal REVELETTE.

b2511062_267

En voici la description prise sur le vif:

Grand Blanc 2014 Vin de Pays des bouches du Rhône

Doré vert lumineux, il offre un nez délicat qui hume l’anis vert et la verveine, la pâte de pistache parfumée de curcuma, l’amande effilée saupoudrée de poivre blanc, tout en note subtile qu’il faut attendre un peu, mais dès qu’elles s’expriment, c’est la promesse d’une suite à la hauteur de nos papilles parfois exigeantes. En bouche, le duo salé acide donne le ton, la dynamique, tel un rouage bien huilé par l’onctuosité du vin. Il nous emmène dans une spirale qui s’inverse toutes les trois gorgées pour revenir du grillé au fruité, du floral à l’épicé, de la fraîcheur au torréfié. Va et vient qui sans cesse nous apporte quelques subtiles notes supplémentaires – de fenouil, de thym, de mandarine, d’aubépine, de fenugrec, … histoire de nous faire comprendre que le Grand Blanc est un grand vin. Qu’aujourd’hui comme demain, il nous prodigue avec générosité toute sa complexité dont certes les perceptions évolueront.

C’est construit, c’est subtil, on y trouve de l’immédiat, on y découvre de la profondeur, de la densité, mais en toute simplicité.

Merci Peter !

chateau-revelette-peter-fisher

 

 

www.revelette.fr

La vinif du vin pour ceux qui aiment le côté technique : 100% Chardonnav de Provence, plutôt du Nord de la Montagne Sainte Victoire. Un style « Blanc du Rhône », surtout pas « Nouveau Monde » : 1/3 vinifié en cuve (la goutte), 1/3 en foudre (les petites presses) et le reste en barrique (avec des presses serrées qui résistent au bois).

poulet_vin_jaune_1

Ce vin, je l’ai servi avec une poularde au Vin Jaune et aux morilles, il n’a pas déçu, au contraire, son expression raffinée s’est jouée de la force du plat comme une ballerine virevoltante. Je vous souhaite autant de plaisir pour cette fin d’année.

D’ici là, buvez et mangez bon

 

Ciao et bonne année

alsace-g-chais-1

Marco   

Auteur : Les 5 du Vin

Journalistes en vin

Une réflexion sur “Belle dernière bouteille

  1. Sympa de choisir une cuvée de prestige, Marc. Histoire de prouver qu’il y a une vie au-delà de la « bonne affaire ». Note bien qu’avec un vrai grand vin, même à prix élevé, on fait toujours une affaire. Et puis, les niveaux de prix, c’est relatif; certains trouveront que 20 euros, c’est cher pour un Chardonnay du Sud, alors que les même trouveront que c’est bon marché pour un Meursault ou un Puligny (du même cépage).
    Une bonne année à tous!

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s