Les 5 du Vin

5 journalistes parlent du vin

Du rendement à l’hectare

9 Commentaires

Notre invité de ce samedi est le journaliste québécois Marc André Gagnon (Vinquébec), qui consacrait voici quelques jours un billet au rendement.

On entend souvent dire que les meilleurs vins proviennent de vignobles à faible rendement.

Plus le rendement est élevé, plus la vigne produit de gros raisins, plus le raisin est bourré d’eau, plus le vin sera dilué.

Par contre, lorsque le rendement est bas, le raisin est plus concentré en sucre et en matière.

En regardant ce tableau, on serait donc porté à croire que les moins bons vins proviennent de Champagne et d’Alsace et que les meilleurs sont dans le Languedoc et en Corse.

c1rhj86wqaexlvw-png-large

Toutefois, il ne faut pas oublier que les rendements des raisins blancs sont généralement beaucoup plus élevés que ceux des vins rouges (ndlr: le rendement à l’hectare dépend également beaucoup du nombre de plants à l’hectare, qui peut varier très sensiblement en fonction du mode de conduite et des habitudes régionales).

Le tableau suivant nous donne le rendement par pays. On y voit qu’il varie énormément d’un pays à l’autre. Il est de 3,4 tonnes de raisin à l’hectare en Espagne, mais de plus de 9 tonnes en Allemagne.

c1gvwb2w8aasfdh

Ces tableaux proviennent du compte Twitter de l’American Association of Wine Economists

Très souvent le rendement est exprimé aussi en hectolitre à l’hectare.

Le viticulteur parle de rendement en tonne à l’hectare, pendant que le vinificateur se concentre sur le jus et calcule en hectolitre à l’hectare.

Il n’y a pas de correspondance mathématique parfaite entre les deux mesures.

Entre le poids du raisin et la quantité de jus qu’il donne, car cela dépend de l’épaisseur de la peau. De plus, les raisins rouges sont souvent plus lourds que les raisins blancs ou verts.

Toutefois, il y a des équivalences approximatives dépendant des cépages. Ainsi en Champagne on multiplie le tonnage pas 6,3 pour trouver une approximation de rendement en jus. Ce qui fait que 7,78 tonnes de raisin à l’hectare pourraient donner 49 hectolitres par hectare.

En général on estime qu’il faut entre 115 et 135 kg de raisin pour 100 litres de jus selon le cépage et la maturité du raisin.

Marc André Gagnon

Auteur : Les 5 du Vin

Journalistes en vin

9 réflexions sur “Du rendement à l’hectare

  1. C’est aussi très variable et dépendant du type de sol, de la conduite de la vigne..etc.. En Australie on est parfois surpris de constater des rendement assez élevé pour des vins de haute qualité, équilibrés et même parfois produits en bio ou biodynamie..!

    J'aime

  2. S’il n’y y avait qu’un élément à prendre en compte pour faire un bon vin, cela se saurait. La qualité est une multitude de détails, de chance, de sueurs, d’éblouissements, d’échecs, de joie, de peine, d’espérance, de desesperances aussi qui font le sel de notre métier et nous donne chaque année le ressort pour continuer. L’article de notre ami canadien est un peu court et le raccourci un peu rapide…

    J'aime

  3. Le raisonnement qui ne tient compte qu’un rendement à l’hectare (que cela soit en tonnes ou en hectolitres) est forcément simpliste et peut induire beaucoup d’erreurs dans les idées. Il ne tient ni compte de la densité de plantation, ni de l’âge des vignes, ni de la nature des sols (topographie, drainage, etc), ni de la disponibilité en eau. Un rendement de 50 ou de 60 hectolitres à l’hectare dans un climat humide comme le bordelais, avec un vignoble dont la densité de plantation est au-dessus de 7,000 pieds n’est pas énorme. Tandis qu’un rendement de 30 hectolitres dans un région très sèche avec une densité de plantation inférieur à 3000 pieds peut être considéré comme assez élevé. Ensuite le type du vin va jouer. Produire un vin blanc de base pour faire des bulles nécessite des rendements bien plus forts que produire un rouge de garde, pour prendre deux cas extrêmes.

    J'aime

  4. Comme dans toutes les études, on parle de moyenne average. Vous connaissez un vin moyen vous ? Et un français moyen ? Travail très intéressant sur le plan du volume de production, donc en macro-économie, mais sans conclusion pour une bouteille de vin.

    J'aime

  5. C’est un sujet très complexe. La densité de plantation est un facteur difficile à manipuler : dans les coteaux plantés de Syrah ou de Viognier de la vallée du Rhône septentrionale, la densité de plantation peut être assez élevée mais chaque cep ne produit que 1 à 2 kg de raisin, d’où un très faible rendement à l’hectare. Ce que dit David au sujet d’une région sèche me rappelle une anecdote vécue dans mon village. Me trouvant dans une vigne dotée de très vieux ceps de Grenache pour faire quelques clichés, le propriétaire m’aborde et déclare : »Ah ! j’ai du mal à faire mes 35 hectolitres/hectare, cela commence à m’énerver » (énerver constitue la traduction polie de ce qu’il a dit réellement) ; or, cette parcelle comportait 50 % de manquants. Ma réponse a été  » tu fait pisser ta vigne à 70 hectolitres/hectare et tu te plains que les souches soient fatiguées ? » Il a eu un peu de mal à saisir puis à accepter le topo…
    Et il est vrai que produire du blanc de base, à faible degré d’alcool, pour faire de la bulle peut être associé à un rendement élevé.

    Aimé par 1 personne

  6. Très juste Georges. J’ai entendu ce genre de discours souvent, mais généralement de la bouche d’un vigneron qui se vante de « ne faire de 35,, 30 ou 25 hectos » alors que il est en région sèche et qu’il y a beaucoup de manquants dans ses parcelles !

    J'aime

  7. Simplifiez, simplifiez, il en restera toujours quelque chose.
    Une parodie … ? Peut-être.

    J'aime

  8. Il y a déjà un petit problème entre les deux tableaux. Dans le premier, la moyenne de la France est à 4,8 tonnes/ha, alors que dans le second, elle est à 5,956. Certes, la période de référence n’est pas la même, 2005-2015 pour le premier, 2000-2015 pour le second. Il est vrai que les sources ne sont pas les mêmes et, au mieux, il s’agit d’un rendement administratif.

    J'aime

  9. Le vigneron est et reste un chef d’entreprise (malgré tous ses autres rôles ou images sociales) :

    On a ici affaire à une équation complexe lorsqu’on parle de rendements :

    rendement = (consensus entre capacité de production propre à chaque parcelle (dont pluie,capacité de stockage eau,vie du sol soit la bonne étoile^pratiques culturales=technologies et savoirs disponibles) et ce, lissé sur l’ensemble de l’entreprise – intrants nécessaires (agricoles,humains,œnologiques,financiers autres etc) ^ zone de confort de travail (fortement lié à l’accès à la connaissance agronomique et aux capacités du chef d’entreprise) et revenus soit voie de commercialisation (combien de personnes et lesquelles doivent et/ou peuvent vivre d’une surface donnée et à quels prix) .

    De cette équation certes très incomplète et complexe, découle une qualité de vin tant en terme de dégustation pure, qu’environnementale, que d’image etc. Mais l’humaine reste le facteur variable qui peut faire changer la donne.

    La finalité étant de trouver un équilibre, mais peut on se préoccuper uniquement de l’équilibre financier… à chacun de trouver son optimum, de se sentir libre de le défendre et d’en être capable, d’accepter le débat.

    L’ennemi du progrès dans tous les domaines est le même que celui de la diversité, essayer de trouver (et souvent d’imposer) des solutions centrales,globales et simplistes à des problèmes complexes et locaux ce qui passe souvent par l’infantilisation de l’acteur primaire soit ici l’agriculteur.

    Les vignerons et viticulteurs ne sont de loin pas égaux face à ces questions de rendements (histoire personnelle et d’entreprise ,éducation,région viticole et implantation parcellaire etc… )

    A qui profite le crime ?

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s