Les 5 du Vin

5 journalistes parlent du vin

Les domaines de la Famille Rambier

Poster un commentaire

Notre invitée de ce samedi est une habituée de ce blog, il s’agit d’Agnieszka Kumor (RFI); elle nous parle des vins de la famille Rambier:

L’Occitanie, à quinze minutes de route au nord de Montpellier. C’est ici aux pieds du Pic Saint-Loup et au milieu de la garrigue que s’étend le Domaine Haut-Lirou. Cinq générations de la famille Rambier se sont succédées depuis 1848 sur ces terres situées sur la commune de Saint-Jean-de-Cuculles. Leurs vins et leur esprit d’innovation forcent le respect.

famille-rambier-de-g-a-dr-mireille-jean-pierre-et-maryse-henri-pierre-copyright-antoine-de-parseval-haut-lirou

La famille Rambier: de gauche à droite, Mireille, Jean-Pierre, Maryse et Henri-Pierre (Photo (c) Antoine de Parseval)

Le secret de la fraîcheur

Quatre-vingt-quinze hectares de vignes ont été divisés en clos. Il y en a cinquante au total. « Nos vignes poussent jusqu’à 300 mètres d’altitude. Une exception dans l’appellation », m’informe Mireille Rambier. Ce n’est pas le fruit du hasard, mais un investissement bien réfléchi. En 2000, de gros travaux ont été effectués sur les pentes sud du Pic Saint-Loup pour y planter de la syrah. « Un travail de titan pour défricher les pentes, broyer des blocs de pierre, et pour lequel il a fallu trouver un entrepreneur casse-cou ! » Un candidat particulièrement fera l’affaire. Il paraît qu’il a fait le Paris-Dakar.

Les influences chaudes méditerranéennes avec de bonnes amplitudes thermiques entre le jour et la nuit se conjuguent ici avec les vents frais protégeant le vignoble de la pourriture grise et de l’oïdium. Voilà les conditions optimales qui expliquent la fraîcheur et le potentiel aromatique de ces vins que je qualifierai de sud et modernes à la fois.

la-cour-du-domaine-haut-lirou-copyright-antoine-de-parseval-haut-lirou

La cour du Domaine Haut-Lirou (Photo (c) Antoine de Parseval)

Un travail méticuleux

En 2004, un second domaine rejoint les propriétés familiales. Il s’agit du Mas du Notaire situé en Petite-Camargue entre Nîmes et Montpellier. Ses trente hectares de vignes balayées par le mistral ont été divisés en quinze parcelles. Et son nom n’est pas sans rappeler le premier métier de Mireille. Aujourd’hui, la fille de Jean-Pierre Rambier dirige les deux domaines et s’occupe de la commercialisation des vins. Au total, la production tourne autour de 350 000 bouteilles par an, dont 20% sont exportés. Le frère de Mireille, Henri-Pierre, est à la culture des vignes et à la vinification des vins. Il est aidé par Marie Maj, maître de chai. Le père, Jean-Pierre, peut dormir tranquille : la relève est à la hauteur de ses ambitions. Des ambitions, la famille Rambier en regorge. Cela se traduit par un travail méticuleux dans les vignes (labours fréquents, fumures de matière organique, vendanges partiellement manuelles) mais aussi dans le chai (tri sélectif, mise en cuves par gravité, pigeages et remontages quotidiens).

Parallèlement à la production de vins, les propriétaires de Haut-Lirou ont mis en place de nombreuses activités annexes. En témoignent un caveau de dégustation où se déroulent des ateliers œnologiques, des gîtes construits au milieu des vignes ou encore cette minuscule chapelle restaurée d’après une esquisse d’archives. L’année 2016 a été particulièrement riche en innovations. J’en parlerai tout à l’heure.

Mais d’abord, les vins

La dégustation se passe dans le Bistrot du sommelier à Paris. Philippe Faure-Brac veille au grain. Voici mes notes et observations relatives aux dix cuvées dégustées :

Haut-Lirou 2015 (rosé), AOP Languedoc Pic Saint-Loup, 8,50€

Joli vin. Simple, rond et gourmand. Pour les amateurs des rosés pâles. Assemblage de la syrah (majoritaire) et du grenache.

Constance 2015 (blanc), IGP Val de Montferrand – St Guilhem-le-Désert, 17€

Porte-drapeau du domaine (en blanc). Seulement 925 bouteilles sont produites chaque année de cette cuvée qui porte le nom de la sixième génération de la famille Rambier. Vin issu d’assemblage chardonnay-sauvignon-viognier. La vinification en cuves inox (30%) et en fûts neufs (70%), puis cinq mois d’élevage avec bâtonnage donnent à ce vin élégance et finesse. Crumble aux pommes au nez, amplitude et finesse en bouche.

Constance 2015 (rosé), AOP Languedoc – Pic Saint-Loup, 17€

Assemblage de la syrah (majoritaire) et du grenache (20%). Une petite partie est élevée en fûts neufs. Vins racé et gourmet, fraises et fleurs de champs au nez, belle acidité en bouche.

cuvee-constance-du-domaine-haut-lirou-copyright-antoine-de-parseval-haut-lirou

Les 3 Poules 2015 (rouge), IGP Pays d’Oc, 6,50€

Cuvée « fun » (selon l’expression de Mireille), crée pour l’export avec des raisins du Haut-Lirou. Un 100% merlot discret, simple et croquant.

Mas du Notaire 2015 (rouge), AOP Costières de Nîmes, 8,50€

Vin issu d’assemblage de la syrah (50%), du mourvèdre (25%) et du grenache (25%). Jeune encore, mais cette jeunesse lui donne un aspect croquant avec une certaine concentration en bouche. Sa fraîcheur promet une belle complexité dans deux-trois ans.

Mas du Notaire 2014 (rouge), AOP Costières de Nîmes, Haut-Lirou, 14,50€

Un vin très élégant issu d’un assemblage semblable, mais avec plus de mourvèdre (30%) et moins de grenache (20%). Encore de la fraîcheur. Vin soigné et complexe.

Mas des Costes 2014 (rouge), AOP Languedoc Pic Saint-Loup, 14,50€

Issu de la syrah majoritaire et du grenache (20%) ce vin sent bon le cassis. Joli nez, souple en bouche, tannins fluides, belle acidité et longueur adéquate.

Mon Acte 2013 (rouge), AOP Costières de Nîmes, 19,50€

Vin produit dans le domaine Mas du Notaire. Assemblage de la syrah (50%), du mourvèdre (30%) et du grenache (20%). Des notes viandeuses, mais aussi celles de la pivoine se laissent sentir dans ce vin frais et noble qui prend son temps pour vieillir. Les tannins sont encore accrocheurs, mais ils vont bien s’adoucir. Belle finale ascendante.

L’Esprit du Haut-Lirou 2013 (rouge), AOP Languedoc Pic Saint-Loup, 25€

Cuvée premium (en rouge) issue des meilleures parcelles du domaine. L’élaboration tout en finesse laisse ressortir de la fraicheur et de belles notes de fruits noirs écrasés, mais non confitures. Vin souple et digeste avec des tannins « baroques » et une trame persistante. Douze mois d’élevage en fûts (dont deux tiers en bois neuf) sont nécessaires pour signer cette cuvée qui porte bien son nom.

cuvee-esprit-du-domaine-haut-lirou-copyright-antoine-de-parseval-haut-lirou

Le Mas d’Irène (rouge), AOP Languedoc Pic Saint-Loup, 10€ (que je n’ai pas goûté) complète la gamme.

Le vin, mais pas que…

La difficile topographie du terrain a forcé la réflexion de la famille Rambier autour d’un sujet central : quel type d’œnotourisme veulent-ils offrir aux amateurs de vins qui viennent visiter leurs domaines ? Le résultat est assez éloquent. Ils proposent, notamment, le tour du vignoble à bord d’un Land Rover, appelé le Wine Tour, durant lequel des explications sont fournies aux clients. Une découverte et une initiation à la vigne dont les consommateurs, mais aussi de simples touristes sont de plus en plus demandeurs. En ce qui concerne certaines activités œnotouristiques, Henri-Pierre a pu s’inspirer de ce qu’il a vu à l’étranger lors de ses voyages effectués dans le cadre de son master OIV. Mais il fallait les adapter, les réinventer. Les idées ne viennent pas forcément du monde du vin. Le seul critère acceptable pour Mireille, c’est l’innovation. «J’aime bien titiller le cerveau», explique-t-elle. Bistrot et bar à vin éphémères durant l’été, découverte de vendanges, dégustation de produits locaux, journée autour du rosé, atelier chocolat, vente caritative et, même, le Père Noël himself… Voici quelques-unes de ces activités à travers lesquelles son esprit d’entrepreneuse s’exprime. C’est autant d’occasions pour fédérer la communauté locale.

En 2016, trois nouveaux gîtes ont été construits au milieu des vignes sur le domaine Haut-Lirou. Les Lodges du Pic, c’est leur nom. La pédagogie par la détente… ? Et pourquoi pas !

Plus d’info: http://www.famillerambier.com/

Agnieszka Kumor

maxresdefault

Auteur : Les 5 du Vin

Journalistes en vin

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s