Les 5 du Vin

5 journalistes parlent du vin

Un Txakoli de Gernika: ITSASMENDI 7, 2012 onctueux, gras et «la mar de rico»

5 Commentaires

Je l’ai gouté la semaine dernière toujours chez ma fille, et là, j’ai ressenti un gros coup de cœur, ça m’a donné envie de vous en parler.

Pour être franche, je n’avais jamais perçu les Txakoli,  pourtant considérés par certains  comme un petit joyau œnologique comme des vins sérieux : tout juste comme des petits vins locaux divertissants. Aromatiques et frais certes, mais à peine, des vins d’apéritif.

Ne trouvait grâce à mes yeux que le Txakoli Uno de Álava (Bodega Goianea), 100% Hondarribi, je n’ai pas gouté le nouveau millésime, il faut dire qu’il ne s’en consomme pas beaucoup du côté de Barcelone. Mais les 2013 et 2014 étaient gras, frais et équilibrés, des jolis vins.

txakoli_uno

Txacoli UNO 2013, PVP 9,75€

Ce Magnum d’Itsasmendi 2012 m’a amenée à revoir mes convictions.

C’est un vin blanc D.O. Bizkaio Txakolina élaboré par la bodega Itsasmendi. Il est hors normes, car on a incorporé une faible proportion de Riesling à la variété locale,  et, du coup, ça donne un blanc avec plus de structure et de volume, capable de bien évoluer en bouteille, que ce qui est inhabituel dans ce type de vin.

principal

J’ai découvert un peu tard que le premier millésime de ce Txakoli était arrivé sur le marché en 2003 !

Plus précisément, c’est le résultat d’un assemblage des cépages Hondarrabi Zuri zerratie (ou Petit Courbu 65%), Riesling (18%) et Hondarrabi Zuri (17%). Les vignobles, 27 ha au total appartiennent à la bodega. Ce sont des vignes assez jeunes, de moins de 15 ans pour certaines, même si quelques-unes ont entre 20 et 25 ans. Installées sur les pentes montagneuses près du golfe de Gascogne, elles dépendent d’un climat atlantique et de sols principalement calcaires et sablonneux. C’est peut-être la bodega la plus importante dans l’appellation.

Les raisins proviennent de 7 parcelles différentes, d’où son nom : (Sutxus (Leioa), Arasudoalde (Erandio), Iungudebaso (Erandio), Santos Txirenes (Gernika), Uxpitza (Muxika), Herrian (Muxika) et Errota zahar (Mungia)).

Les vendanges commencent habituellement la dernière semaine de septembre et se terminent mi-octobre. Trois parcelles sont sélectionnées et ramassées la première semaine de maturité, deux la deuxième semaine et une la troisième. Après la fermentation alcoolique, le vin mûrit pendant 9 mois en cuve sur ses lies, puis, séjourne un temps en bouteille.

L’objectif avoué: obtenir une autre forme d’expression des cépages locaux ,d’une part, en procédant à d’importantes sélections et d’autre part en y ajoutant un pourcentage de riesling non négligeable. On a recherché pour ce vin davantage de corps, de volume et d’onctuosité.

Ça a donné un vin qui a tout pour plaire! Il s’agissait d’un 2012 et pourtant sa couleur était encore lumineuse, très légèrement dorée. Il était frais, exubérant, le Hondarrabi Zuri amène les arômes citriques, floraux, et anisés, le hondarrabi zuri zerratie ajoute des notes de fruits blancs et la structure, et le Riesling, la subtilité et l’élégance. La bouche ne manquait ni de gras, ni de volume, tout en restant vive, gourmande, pure et digeste. Elle laissait s’exprimer un caléidoscope de sensations fruitées, poires, pommes vertes, qui faisaient saliver.

C’est rafraichissant, c’est persistant et équilibré. Un vin de plaisir sans limite: je l’ai trouvé irrésistible.

Il n’est plus seulement le compagnon parfait de l’apéritif, des tapas et des pintxos, il peut se mettre à table sans complexe surtout si on le laisse évoluer quelque temps en bouteille, ce 2012, en magnum, certes, en est la preuve.

20170128_132218

L’étiquette est intéressante, un grand 7 qui maintenant est doré, à cause des nombreuses médailles d’or obtenues ces dernières années, et en dessous du chiffre magique (7 jours, 7 mers, 7 péchés originaux, 7 merveilles du monde, 7 nains, 7 vies et 7 parcelles…), cette photo:

Num7capasx800w

Si vous regardez bien, juste en dessous de l’étiquette, apparait une image, qui est renouvelée chaque année pour refléter les changements du millésime et de l’année. Celle de 2012 « un año convulso » est signée par le photographe Iñaki Oñate.

20170128_132405

ALC. 13,5%

PVP: Magnum 44€

Je viens juste de terminer le papier et  ma fille m’annonce qu’elle a gouté justement une petite « bombe » comme disent les jeunes – personnellement, je trouve que c’est plutôt destructeur, mais il semblerait que comme qualificatif du vin, se soit très positif.

Bref, il s’agit du Txakoli Údico 2014 de Roberto Olivan, vigneron star de la nouvelle Rioja (Tentenublo)

D.O. Txakoli de Alava – 100% Hondarribi Zuri.  C’est son premier millésime, il parait qu’il est a fermenté en barriques et qu’il est très racé et frais. Je n’en suis pas étonnée c’est déjà lui qui conseillait Uno, il aura voulu faire le sien. Il me tarde de le gouter. Question, est-ce encore un Txacoli?

udico

Hasta pronto,

MarieLouise Banyols

 

 

 

Auteur : Les 5 du Vin

Journalistes en vin

5 réflexions sur “Un Txakoli de Gernika: ITSASMENDI 7, 2012 onctueux, gras et «la mar de rico»

  1. Cela donne envie Marie-Louise. J’avais la même opinion globale que toi sur les vins de cette appelation jusqu’à ce qu’on me fasse goûter un très bon dans un bar à Pinxhos à San Sébastien. Evidemment je n’ai pas noté son nom ! Très belle étiquette et photo superbe sur ton flacon. Merci pour cette découverte.

    J'aime

  2. Marie-Louise,

    Bu hier soir un beau K5 Arginano 2015 (Getariako Txakolina), sur la nervosité du cépage (et avec un nez assez chablisien).

    J’ai goûté l’année dernière Itsamendi n°7 2012 (Bizkaiko Txakolina), singulier avec ses 13,5° d’alcool.

    J'aime

  3. En effet, ça n’est pas courant un tel degré d’alcool pour un Txakoli, c’est ce qui explique son volume et son gras en bouche. Après, on peut toujours se poser la question de savoir si ce style de vin là, reste bien un Txakoli et répond à l’attente que l’on s’en fait?
    MLB

    J'aime

  4. Les Txakoli de Txomin Etxaniz sont plus classiques avec du perlant et peu d’alcool.
    On peut les boire au fantastique restaurant Kaïa Kaïpe de Getaria (et un peu partout dans les bars à pintxos).
    Il existe même une version en vendange tardive.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s