Les 5 du Vin

5 journalistes parlent du vin

Paysages viticoles du Rhône

2 Commentaires

Deux paysages qui chacun borde une rivière et qui pourtant s’agencent différemment le long de leurs rives.

Vigne en continus et vigne en vis-à-vis      

La première coure le long de la Cèze et d’amont en aval offre sa continuité viticole au regard du passant. La deuxième coure, elle, quelques lieues plus au sud le long de la Tave, mais n’enchaîne pas ses parcelles, préférant de-ci delà s’observer d’une rive à l’autre. Les deux se développent sur un relief calcaire et alternent petits plateaux et pentes douces à fortes. Toutes deux oublient la garrigue des coteaux pour rejoindre l’ombre des chênes pubescents mêlés de pins à l’approche des cours d’eau. Toutes deux craignent ces derniers quand l’orage gronde au loin et peut en quelques instants gonfler autant la Tave que Cèze lors d’un épisode cévenol.

Chusclan

La vigne en continu

Le paysage sculpté par la Cèze offre deux types de reliefs. Le premier en amont, du côté de La-Roque-sur-Cèze est plus encaissé. Puis, il s’élargit vers l’aval et ouvre sa plaine alluviale à l’alignement plus dense des ceps.

La structure paysagère

De La-Roque-sur-Cèze à Bagnols, le vignoble emprunte en grande partie l’ancienne terrasse fluviatile de la rivière qu’il tapisse de vignes, camaïeu vert dans lequel se fondent quelques rares terres à blé ou prairies. Quelques parcelles entaillent toutefois les bois qui encadrent l’entité, clairières discrètes qui semblent s’échappées… Quant aux villages, ils émergent de cette mer de vignes, perchés sur les reliefs pour échapper aux crues ou lovés aux pieds des pentes pour laisser la place aux cultures.

Sa mise en valeur

Une signalétique dédiée au parcours de randonnée existe et permet d’arpenter le vignoble. Pour en augmenter l’intérêt paysager tout en le préservant, la Cave coopérative de Laudun Chusclan a décider de développer des actions sur plusieurs thématiques. Elle fait ainsi mieux vivre les milieux ruraux en promouvant certes les richesses naturelles, mais aussi les aspects culturels et les possibilités touristiques. Démarche labellisée par le PER (Pôle d’Excellence Rurale), dont l’exemple le plus emblématique est la restauration du château de Gicon qui domine du haut de ses 245 mètres la commune de Chusclan.

 Assis au bord de la rivière, un verre à la main

Au calme, les pieds dans l’eau s’il fait chaud ou à l’abri du Mistral, si celui souffle un peu fort, on goûte à la joie de déguster quelques Côtes du Rhône Saint-Gervais ou Chusclan. Et pourquoi ne pas commencer par la cuvée du château…

Château de Gicon 2014 Côtes du Rhône  Cave de Chusclan

 

Rubis sombre, il offre un nez sans fioriture et c’est sans chichi qu’il s’aventure dans les compositions fruitées, marmelade de cerise teintée de cannelle, gelée de groseille colorée de myrtille et de mûre. En bouche, les tanins aux grains fins glissent comme la soie et accroche à peine les papilles, cela les rend attentives, vigilance importante pour estimer le potentiel du vin. Aujourd’hui, il coule comme un jus encore discret, évoquant avec réserve les parfums du nez, parlant déjà des rondeurs gourmandes à venir.

Il assemble 70% de Grenache et 30% de Syrah.

 Les Genets 2015 Côtes du Rhône Chusclan Cave de Chusclan

 

Grenat sombre, son nez légèrement fumé se parfume de confitures de fruits rouges et noirs. On y reconnait les cassis, groseille, mûre et fraise, agréablement développement fruité bien souligné de poivre et de réglisse. La bonne densité en bouche, les tanins souples mais encore bien présent, la fluidité du jus, la généreuse longueur en font un vin des plus plaisants.

Majorité Grenache

www.laudunchusclanvignerons.com

Syrius 2015 Saint Gervais Domaine Clavel

 

Jaune lumineux, il hume les fruits blancs au Cayenne, puis passe au floral des genêts et des mimosas. La bouche surprend par sa saveur de bonbon à la réglisse et à l’anis qui le transforme en friandise. Son onctuosité bien équilibré de fraîcheur au goût d’agrumes augmente sa succulence. Sa bonne longueur termine de nous séduire.

Assemblage de 50% de Viognier et 50% de Roussanne

Clair de Lune 2014 Saint Gervais  Domaine Clavel

Jaune aux reflets vert doré, il respire la cire d’abeille teinté de fenugrec et de thym, puis ajoute quelques fragrances de pêche de vigne poudrée de poivre blanc et de poire fondante piquée d’une baie de genévrier. La bouche fraîche et onctueuse s’installe tout de go avec beaucoup de présence. Sa tension minérale amplifie encore l’impression de vivacité. Miel, de lavande aux aromates apporte de la suavité, l’écorce de citron une agréable amertume.

Assemblage de 50% de Viognier et 50% de Roussanne. Le vin fait sa malolactique en barriques et est élevé 8 mois sur lies.

www.domaineclavel.com

La vigne vis-à-vis

Cotes du Rhone Villages Laudun / Cotes du Rhone Villages Laudun

Une terre de contraste où les grands aplats colorés s’illuminent de soleil. Le vert intense des vignes, le plus sombre des bosquets, la blancheur des falaises calcaires, se coiffent de l’azur du ciel et composent un tableau des plus expressifs. La Tave coule discrète au milieu de ce paysage, laissant tout le long de son parcours des zones humides propice à une vie encore plus discrète.

La discrétion

C’est le maître mot… En dehors des grandes voies de communication, simplement sillonnée de routes droites et étroites, l’endroit reste confidentiel. L’étendue viticole englobe les villages dont parfois seul le clocher indique la présence. Il nous faut monter sur quelque point élevé pour englober d’un seul regard l’entité. Alors on comprend mieux l’enchevêtrement des parcelles qui comme cousues l’une à l’autre étendent leur patchwork végétal. Plus difficile à distinguer, la rivière au lit étroit qui sinue, comme elle peut, on le croirait volontiers, entre vignes, cordons boisés, rares pairies et champs.

Le Clos de Taman

La restauration du Clos de Taman a demandé une bonne quinzaine d’années pour finaliser le projet. Après une première période de défrichage, de travail du sol et de replantation, d’autres aménagements ont pris la suite, comme l’installation de points de vue, la restauration du petit patrimoine architectural et la végétalisation des sentiers qui parcourent ce vignoble devenu une véritable vitrine viticole. Les vignerons de la Cave de Laudun-Chusclan qui est à l’origine du projet ont bien entendu participé à sa réalisation. Réalisation prévue dans le cadre de du Pôle d’Excellence Rurale. Le Clos de Talman, en bordure du plateau du Camp de César, compte 12 ha et regarde le village de Laudun depuis ses 200 mètres d’altitude.

Assis au bord du plateau du Camp de César, un verre à la main

Clos de Taman 2015 Laudun Cave de Laudun-Chusclan

Un rubis aux nuances sanguines, un nez qui semble sortir de la garrigue avant de s’écraser dans les compotes fruitées. Le serpolet et le romarin se maculent de fraise et de cerise, le cade et le ciste se colorent de figue noire et de prune sombre. Le charnu des fruits apporte du volume en bouche. Sphère délicate aux contours moelleux qui semblent sucrés sans l’être. La fraîcheur doit beaucoup au minéral qui vient tendre sur sa portée cristalline toutes les notes parfumées. Équilibre subtil des accroches terriennes et des envolées zénithales relié par le fil gracile des vivacités aux accents d’agrumes.

Assemblage de 50% de syrah et 50% de Grenache qui poussent dans des grès et des calcaires.

www.laudunchusclanvignerons.com

Laudun 2013 Domaine du Rouvre St Léger

Rubis profond, le nez de cerise et de prune, de la chair de fraise noire. Une bouche succulente qui renforce encore le plaisir par ses tanins encore hérissés qui viennent griffer les papilles. De la fraîcheur, de la mâche, de l’éclat, une assise minérale, du croquant qui enfonce ses dents dans la chair d’un fruit charnu. On retrouve tout au long du parcours cette agréable amertume qui renforce la fraîcheur, raffermit le fruit, accentue les épices. Le fruit rouge nous accompagne longuement sans vouloir nous quitter.

Assemblage de 60% de Grenache et 40% de Syrah.

https://fr-fr.facebook.com/pages/Domaine-Rouvre-Saint-Leger/193267414024919

Ciao

Marco

Auteur : Les 5 du Vin

Journalistes en vin

2 réflexions sur “Paysages viticoles du Rhône

  1. Un grand merci d’avoir donné des remarques sur Laudun et Chusclan, Côtes-du-Rhône-Villages souvent sous estimés, mais sur le même sol que Châteauneuf-du-Pape, Tavel et Lirac

    J'aime

  2. Oui, merci Marc, d’avoir humé, dégusté et décrit tous ces vins provenant d’espaces encore trop peu valorisés. Fraîcheur des terrasses alluvionnaires (très majoritaires sur ces deux villages) dans lesquelles se mêlent des galets de quartzite empruntés par l’érosion à des terrasses plus anciennes aujourd’hui disparues (sauf celle du Mont Jupiter) et des matériaux fins (sables et argiles) ; et présence de quelque niches très singulières (vignes sur sables du Crétacé dans la montée au château de Gicon) et Camp de César (« Taman ») donnant des vins superbes…Quels beaux efforts faut-il louer, à l’adresse de ceux qui ont mis en place ces cheminements de découvertes et qui cherchent en permanence à faire briller leurs AOC.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s