Les 5 du Vin

5 journalistes parlent du vin

Figuière, tout simplement…

2 Commentaires

Ne dites plus Saint-André-de-Figuière, dites Figuière! Derrière cette simplification, il y a la volonté de renforcer la marque.
Parallèlement, le domaine de la famille Combard adopte une nouvelle bouteille personnalisée, et les étiquettes une graphie plus sobre. Histoire de laisser parler le vin à l’intérieur? Côté contenu, en tout cas, on ne touche pas à une formule qui gagne: les vins sont toujours aussi enthousiasmants.

Une vue sur le domaine (Photo (c) H. Lalau 2017)

Le contexte

Le domaine (bio depuis 1979) a été racheté en 1992 par Alain Combard, alors associé de Michel Laroche à Chablis. L’histoire est presque banale: Alain (disparu récemment) était tombé amoureux de l’endroit. A l’époque, il fallait quand même faire preuve d’une certaine dose d’imagination et de clairvoyance pour envisager le potentiel de la Provence à l’époque, et de La Londe-Les-Maures en particulier. Alain est d’ailleurs un de ceux qui ont cru d’emblée au Cru La Londe.
Le domaine compte 85 hectares, et les Combard ont également une activité de négoce « à la Bourguignonne » – ils achètent des raisins qu’ils vinifient eux-mêmes. Il s’agit donc d’une structure de belle taille; mais l’esprit de famille y reste très fort – d’où l’affiliation au club Vignobles & Signatures, dont c’est l’ADN.
Le fils d’Alain, François (diplômé des Beaux arts), l’a rejoint en 1997; ses filles Magali et Delphine en 2004.
La production est constituée à 80% de rosé (nous sommes en Provence!), ce qui n’empêche qu’à Figuière, on porte une grande attention aux rouges et à ses blancs. En fait, ici, on porte une grande attention à tout: les sols (une belle palette des schistes, notamment) , la vie dans le sol (François élève des lombrics), les cépages (ils ne sont pas moins de 10), les méthodes culturales (couvre-sol), le chai (pressurage délicat, inertage, lutte permanente contre l’oxydation…), rien n’est laissé au hasard. Et dire qu’il y a des gens pour croire que les vignerons provençaux passent leur temps à écouter les cigales et à regarder leur rosé se faire tout seul…
Les efforts sont payants, j’en veux pour preuve une récente dégustation sur place. OK, il a été difficile de faire abstraction du contexte, du cadre idyllique – déguster au milieu des vignes, des pins, des chênes-liège et des arbousiers, face à l’île de Porquerolles, ce n’est pas tout à fait comme déguster chez moi – mais en fermant les yeux et en se concentrant très fort…

Figuière Première Rosé 2016

En avant la musique: on commence allegro avec de superbes notes florales, très raffinées (jasmin, chèvrefeuille, et assez proches d’un blanc, bien que la robe soit relativement colorée, attrayante; comme la bouche – là, c’est sostenato, sur les petits fruits rouges. Le tout laisse une impression de finesse, et c’est aussi long que le col de la nouvelle bouteille.

Figuière Rosé Cuvée Confidentielle 2016

Cette cuvée-ci est plus fruit que fleurs (groseille, cerise), mais également bien épicée (estragon, romarin); la bouche est charnue, à la fois fraîche et grasse; ce beau volume enfle comme un solo de trombone et s’achève sur une finale saline (Cinsault, Grenache, Mourvèdre sur schistes bruns). Difficile de trancher entre les deux cuvées, sauf que Confidentielle est peut-être plus adaptée à la table – quoique…
Me voila dans la confidence (Photo (c) H. Lalau 2017)

Figuière Première Blanc 2016

Quelle fraîcheur! Et je ne parle pas tant de l’acidité que de la belle amertume en finale. Côté olfactif, on oscille entre poire et pêche blanche, c’est raffiné et très plaisant, scherzo.
Il s’agit de Vermentino (à 97%), complété de Sémillon. Etonnant: même à 3%, ce cépage apporte à la fois une certaine rondeur et du liant.

Saint-André-de-Figuière Vieilles Vignes Blanc 2007

Le côte oxydatif, à ce stade, ce n’est plus un défaut, mais une évolution. La marque du temps, qui n’efface cependant pas les belles notes de fruits secs (amandes, noisette) ni le zeste d’orange. Côté musique, j’ai pensé à une sonate pour violoncelle de Bach. Côté gastronomie, j’ai pensé à un vieux Comté.

Figuière Atmosphère 2014

Une bulle de La Londe! Et pourquoi pas? D’autant qu’elle est très réussie. De la pêche (je parle de l’arôme, mais aussi du tonus),  beaucoup d’élégance en bouche, du fruit rouge, une finale friande. Qui pourrait ne pas aimer ce vin? 9 mois sur lattes.

Figuière Première Rouge 2015

Une gourmandise. J’ai failli écrire gourgandine. C’est que c’est diablement séduisant: de la fraise écrasée, de la cerise gorgée de soleil, au nez et en bouche enjouée, de la réglisse, du moka et de beaux tannins pour soutenir l’ensemble: c’est appétissant sans être vulgaire. Il y a une vie après le rosé à La Londe. Non que je souhaite la mort du rosé. Mais passer à côté de ce genre de rouges, ce serait dommage. Servir légèrement rafraîchi. On peut encore l’attendre.

Saint-André-de-Figuière Réserve Rouge 2007

Dix ans déjà, mais quelle densité! Le nez est un peu fermé, on commence moderato, presqu’en sourdine;  puis, du fond de l’orchestre monte une ligne de basse. Des notes fumées, des fruits noirs et du clou de girofle. La bouche se desserre assez vite, cependant, et s’ouvre majestuoso sur une amplitude épicée, je perçois en fond la fraîcheur de l’eucalyptus. Il y en a dans la propriété, d’ailleurs.
En résumé: aucune fausse note dans toute la dégustation.

Hervé Lalau 

Auteur : Les 5 du Vin

Journalistes en vin

2 réflexions sur “Figuière, tout simplement…

  1. C’est très intéressant de gouter des vins de Provence avec un peu d’age, j’ai souvent l’impression que, à part des certains cuvées cults, les gens sous-estiment le potentiel ici.

    J'aime

  2. Ce sont surtout les producteurs qui sous-estiment le potentiel ici… Des beaux terroirs souvent exploités avec une main lourde et terroiricide. Heureusement il y a quelques exceptions.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s