QUELQUES IMAGES DE VINEXPO 2017

VINEXPO 2017 vient de s’achever, je ne connais pas les chiffres pour tirer un bilan sérieux, mais si on excepte la canicule qui s’est abattue sur Bordeaux et qui a beaucoup perturbé l’envie de déguster, j’ai trouvé ce Salon réussi et très convivial.

Je vous livre quelques images de stands et de bouteilles qui m’ont interpellée.

Dimanche 18 juin, j’ai commencé par HAUT LES VINS, un OFF, le seul que je me sois autorisée cette fois-ci, je n’y suis restée qu’une paire d’heures, c’était au chateau Grattequina, tout près de VINEXPO.

Très bon niveau, général, si j’en juge par les quelques domaines que j’ai dégustés:

Domaine René Bouvier, Bourgogne

     Les Déplaude de Tartaras, Coteaux du Gier, une vraie belle découverte

J’ai l’habitude de me garer au Palais des Expositions et de traverser la passerelle, c’est très agréable quand la température est normale, mais là j’avoue avoir souffert! Les services de sécurité étaient très présents, les conditions de contrôle et d’accès au site étaient un impératif de premier ordre, ça occasionnait des queues, mais personne ne protestait, et n’oubliait que nous étions en plein état d’urgence. Au bout de la passerelle, on tombe sur le stand Cliquot toujours très réussi-

20170618_141740_resized

20170618_184606_resized

Il n’y a pas foule, mais c’est dimanche, je me promène dans les allées, j’en prends plein les yeux, le stand de Georges Dubeuf par exemple est magnifique, mais, il est vide, c’est surprenant.

Je tombe sur le stand catalan  de Roqueta, Imma Llopart, la directrice Export est là, je m’y arrête, c’est une amie, elle me fait gouter entre autres, le dernier né de la gamme, un blanc de Grenache de Terra Alta, désaltérant, gourmand, une vraie réussite.

20170618_162328_resized_1

Je continue de progresser dans les allées, sans but précis au gré des rencontres, c’est merveilleux de n’avoir aucun agenda ! Prochaine halte chez les Champagnes Louis de Sacy, je découvre, une affaire familiale le père, le frère et la sœur font bloc, je retiens la Cuvée Nue, 55% Pinot Noir, 10% de Pinot Meunier et de 35% parce que sans liqueur de dosage, je l’ai trouvé racé et idéal pour l’apéritif :

Puis je me dirige vers le hall 3, pour découvrir la zone BIO, appelée WOW! (World of Organic Wines) c’est une bonne idée, elle est près des salles de conférences et à l’entrée du Hall, il y avait foule. Les vignerons étaient très contents, leur stand était petit mais à un prix très abordable. Pas de découverte, mais beaucoup de très bons domaines.

20170618_171358_resized

Lundi 19 juin,  la canicule continue, mais je ne me laisse pas décourager… je commence par La Passion des Terroirs, ma relation avec les Lurton est ancienne, elle date des Feuillant et nous avons toujours gardé des contacts très étroits.

20170619_105801_resized

Bérénice était là, elle m’a expliqué qu’elle avait gelé à 100% à Climens, pas de récolte cette cette année, il y avait Louis aussi et Marie-Laure, je vous parlerai des Vins de Marie-Laure un autre jour. Bruno David m’a fait gouter plusieurs vins que je ne connaissais pas, j’ai retenu ce Château Rochers de Joanin 2015 absolument délicieux, gourmand et séducteur:20170619_105319_resized

Bruno David, « grand manitou » de la Passion des Terroirs  que j’ai interrogé hier en fin de Salon était très content de ce cru, il a vu beaucoup d’importateurs étrangers,  et concrétisé de nombreuses commandes, il est extrêmemetnt satisfait du chiffre réalisé et pour lui, c’est le meilleur VINEXPO depuis 1996, date de son arrivée.

Vers midi, asur le stand de Vignobles et Signatures, Michel Drappier débouchait un Mathuzalem 1989, absolument merveilleux, très complexe, frais, iodé avec de fortes notes de coquilles d’huitres, long et envoutant. Merci Michel pour cet apéritif de qualité.

Je suis allée ensuite assister à une conférence sur les Grenaches du Monde animée par Guillermo Cruz, meilleur sommelier d’Espagne, un peu décevante, car en fait de grenaches du Monde, il y avait 5 vins espagnols, un australien et un VDN; en outre, il nous a servi un magnifique Rivesaltes 1969 Dom Brial en plein milieu de la dégustation, je n’ai pas bien compris  ce choix, mais bon, il avait certainement une bonne raison.

Après une pause sandwich, je suis allée gouter quelques vins Chinois, de la région de Ningxia, les étiquettes très colorées représentaient des coqs, puisque 2014 était l’année du cop en Chine. Des vins de cépage, très moyens,  sans grand intérêt, par exemple on reconnaissait bien le chardonnay, mais il était très boisé et asséchant, et chaque bouteille se vend à 70€ prix public.

20170619_113422_resized

 

Et quelques vins Sud-Africains. J’ai retenu Overhex Wines,  des vins de négoce, mais très bien fait, et à mon sens très commerciaux, des vins technologiques certes, mais pas des caricatutes, et d’un rapport qualité/prix imbattable. Je crois qu’ils se vendraient très bien en supermarché. 1,95€départ cave.

20170619_111220_resized

Puis, je suis retournée vers l’Espagne, je me suis arrêtée sur un stand, pris d’assaut, qui affichait une marque, Casa Rojo, qui m’était inconnue, mais qui à en juger par les dégustateurs présents, doit bénéficier d’une bonne réputation à l’étranger.  Une équipe de professionnels, qui vinifient dans la plupart des D:O espagnoles. J’ai gouté la gamme entière, je comprends que les vins puissent plaire, mais ils ne correspondent pas tout à fait à ce que je recherche.

Mardi 20 juin, j’ai commencé la journée par le stand des Dubourdieu, Jean Jacques était là, j’ai pu apprécier ses qualités lors du stage qu’il avait fait à LAVINIA Barcelona à mes côtés, j’y ai rencontré Jean-Luc Colombo qui partageait le stand. Nous avons refait le monde, il est encore plein de projets dont je vous parlerai dès qu’ils se concrétiseront un peu plus. Jean-Jacques m’a fait gouter entre autres la cuvée qu’il élabore avec Laure Colombo, une grande amitié les réunit. Carnivore 2015, 55% syrah, 45% Cabernet Sauvignon, un tirage très limité, 600 bouteilles en Vin de france, mais intéressant car c’est un vin de caractère, les deux cépages ne s’en laissent pas compter, le vin est élégant, structuré, et bien équilibré. Prix public 29€

J’ai passé un bon moment sur le stand de Lionel Osmin, oú j’ai rencontré David, beaucoup de monde sur ce stand aussi, mais c’est là un succès mérité, Lionel représente tous les Vins du Sud Ouest, mais en plus une gamme de vins étrangers des plus intéressants. (photo inutilisable)

Après quelques haltes inintéressantes et un très bon  déjeuner chez nos amis Corses, un ami m’a amené gouter un Corbières très connu, Château Ollieux Romanis, mais que je n’avais plus eu l’occasion de déguster depuis bien longtemps, et franchement, il a bien fait d’insister. Toute sa gamme est passionnante, je crois que je vais aller chez lui avant peu, en attendant j’ai beaucoup aimé cette cuvée de Pierre Bories, Le Blanc: puissante mais délicate avec beaucoup de personnalité.20170620_124905_resized

Pas très loin, j’ai retrouvé les Vivanco,  leur nouvelle déclinaison des grenaches en blanc, rouge et rosé qui  est très réussie. Elle s’appelle La Maldita, car en Rioja, les viticulteurs n’aimaient pas le grenache, trop compliqué à cultiver.

 

Voilà, je n’en rajouterai pas, je n’en démords pas, c’est un bon Salon pour les professionnels, un lieu de débats et de rencontres.

En dernière minute, je lis que le Directeur de VINEXPO   Guillaume Deglise, a convié la presse à découvrir les premières conclusions sur cette édition bordelaise, et a annoncé, entre autres améliorations futures, une réflexion sur un changement de date de l’événement. « C’est une très belle édition, d’un très bon niveau, c’est le retour que j’ai eu de la plupart des gens que j’ai pu croiser, a affirmé Guillaume Deglise. Si les chiffres de fréquentation définitifs ne sont pas encore connus, le salon battant encore son plein, 30 000 personnes environ ont arpenté quotidiennement les allées du salon des vins et spiritueux à Bordeaux du 18 au 21 juin. Le salon a joué pleinement son rôle de créateur et facilitateur de business, avec plus de 2 000 rendez-vous « wine to wine meetings » organisés, « ce qui est très supérieur à 2015, où était proposé pour la première fois ce service », a expliqué Guillaume Deglise. Il explique  que « Vinexpo n’est plus seulement un organisateur de salon, c’est un vrai acteur de la filière vins et spiritueux, un lieu de business, d’échange et d’innovation. Notre rôle est de favoriser les rencontres internationales. Plus de 150 nationalités étaient représentées dans les allées du salon, en tête la France, suivie de la Chine et des USA, des marchés dynamiques en pleine progression. Les pays européens  ont notamment manifesté un intérêt fort pour les innovations et nouvelles tendances, notamment présentées dans le hall 3. »  Pour la première fois, Vinexpo a aussi proposé des stands de plus petite taille, plus accessibles (6 m² à partir de 3 300 €), un signe en forme de « main tendue vers les petite structures et vignerons. » Guillaume Deglise s’est également félicité de la capacité qu’a su démontrer Vinexpo à « fédérer les acteurs », autour de thématiques fortes d’actualité, conférences (changement climatique, Brexit, biodynamie…), ou encore de la signature de l’accord Alibaba dimanche.    La qualité a marqué les professionnels présents. C’est primordial, car monter en qualité était l’un de nos engagements. » « Certains importateurs européens, par exemple de Belgique, Pays-Bas, Royaume-Uni, ne sont pas venus cette année, il faut travailler à les faire revenir. .. Les conditions ont été extrêmes, la chaleur impactant l’accès, les dégustations et la restauration en plein air. Dedans, la climatisation a tenu bon, fort heureusement ! a déclaré Guillaume Deglise. Mais cela pose le problème de la date du salon. Il faudra sûrement la changer pour mieux travailler. » En 2017, Vinexpo inaugure également un nouveau format, baptisé « Vinexpo Explorer », non pas un nouveau salon mais une convention d’acheteurs. Pendant deux jours, une centaine d’acheteurs parmi les plus importants au plan mondial seront invités par Vinexpo à découvrir un vignoble du monde, et suivront un programme entre travail (rendez-vous d’affaires), et exploration (visites, dégustations, master class). L’ambition, à terme, est de créer une communauté d’une quarantaine de nationalités.

SOURCES TERRE DE VINS :  http://www.terredevins.com/actualites/vinexpo-2017-lheure-bilan/http://

Hasta Pronto,

Marie-Louise Banyols

20170620_115608_resized

 

 

 

 

 

 

 

8 réflexions sur “QUELQUES IMAGES DE VINEXPO 2017

  1. Bien que n’ayant pas eu autant de temps libre que Marie-Louise lors de cette édition de Vinexpo (malheureusement, car j’y avais des engagements professionnels), j’ai pu passer une demi-journée à flâner et à découvrir des vins selon la manière que nous décrivons en anglais sous le terme « serendipitous » et que signifie « par des rencontres fortuites ». A la différence de Marie-Louise, j’ai pu déguster un bon Chardonnay de Chine, mais il n’était pas sur le stand officiel. Je vous raconterai tout cela lundi.

    J'aime

    1. Parfois, ce même adjectif prend des intonations de « inespéré », non? Dans le même registre de ta belle langue, j’aime « preposterous », « whimsical » et, plus que tout, « lackadaisical ».
      Je note, David que, fidèle à ton engagement de « marcheur » sinon de macronien, tu continues à piquer le boulot aux jeunes. MLB, elle – ta cadette pourtant, je crois – n’opère plus qu’en dilettante.

      J'aime

      1. J’arrive juste de VINEXPO, épuisée par la chaleur, mais j’avoue que cette année, j’ai vraiment apprécié ce Salon, quel bonheur que de le faire en dilettante comme dit Luc, pas de OFF, ça c’est le plus appréciable par ces températures. J’ai quand même regretté de ne pas avoir participer à Renaissance des Appellations.

        J'aime

  2. georgestruc

    Merci Marie-Louise, pour ce « balayage » de Vinexpo. Vous avez montré des photos de « Les Déplaude de Tartaras, Coteaux du Gier », mais sans commentaires. Avez-vous dégusté ces vins ? Utilisent-ils le Chouchillon, cépage confidentiel blanc de la vallée du Giers, très porche ampélographiquement du Viognier ? Je ne connais pas ces vignerons mais le cépage en question me rend curieux…

    J'aime

    1. J’ai beaucoup aimé les vins de ce domaine que je ne connaissais pas. Le Pinot-noir, Chardonnay, le Gamay et le Mornen-noir, la Syrah et le Viognier, la Jacquère, la Clairette, la Roussane et Ravat-blanc sont les cépages qu’ils travaillent. Elle ne m’a pas parlé de chouchillon. Beaucoup de caractère dans les vins. Si vous le pouvez, goutez-les et nous en parlerons. MLB

      J'aime

  3. Je suppose qu’on peut profiter de cet espace pour donner des nouvelles de Michel (Smith). Il a invité des voisins, et quelques intrus dont nous fûmes, chez lui à Béziers, pour l’aider « à vider des magnums ». Nous avons fait la connaissance de Brigitte, sa compagne, et avons avalé une quantité impressionnante d’excellentes tapas biterroises. Il habite un délicieux apart auquel on accède par un mignon escalier donnant sur une cour intérieure. Et, grâce à un corridor secret, il a accès direct au bureau de M. Ménard, de l’autrre côté de la cloison. La mairie jouxte effectivement les quartiers smithiens.
    Sa cave à vin est joliment agencée, proprette et climatisée. On peut dire qu’elle est « bien fournie ». J’ai vu avec plaisir qu’il y avait implanté un humidor de taille. Que Michel se soit remis aux vitoles est plutôt bon signe.
    Pour info, le « Azerole », de 2011 je crois, un 100% carignan V V élevé en cuve dans le Minervois, m’a régalé.
    Quant à Michel, au four et au moulin, il a essayé de me prendre à part pour me confier un secret, mais ses invités ne lui en ont pas laisseé le loisir. Vous ne saurez donc RIEN! D’une part, car il ne m’a rien dit, d’autre part, car j’ai comme habitude de ne pas trahir les secrets.

    J'aime

  4. Sympathique balade Marilou, cela donne presque envie d’y retourner lors de la prochaine édition. J’en avais gardé un médiocre souvenir. Merci pour ce ton dilettante (comme dit Luc) cela te va bien et nous donne envie de lire tes impressions sur l’ambiance et sur les vins. La bise.
    Marco

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.